MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Le vélo dans le train : une gêne ou un plaisir ?

21
Publié le 18/07/2011

Quand les beaux jours reviennent, il est bien agréable de faire du vélo. Et depuis quelques années, on nous encourage à l’utiliser car c’est un moyen de transport écologique grâce auquel nous pratiquons une activité physique. On voit donc un nombre de vélos de plus en plus important sur les routes, mais aussi dans les trains, car une fois arrivé en gare, la plupart des cyclistes l’embarque à bord.

Pour pratique qu’il soit, le vélo est aussi un objet encombrant, surtout dans un espace contraint comme celui d’un train. En heures de pointe, le nombre de vélo peut même devenir gênant pour l’ensemble des voyageurs, rendant l’accès et la sortie difficiles, le train moins confortable.

Or, saviez-vous qu’il existe une réglementation qui précise qu’il est interdit d’embarquer son vélo à bord du train pendant les heures de pointe ? Si je vous pose cette question, ce n’est pas pour vous culpabiliser, bien au contraire ! Je souhaite connaître votre ressenti à ce sujet, que vous soyez cycliste au quotidien, amateur de vélo loisir (pour aller en forêt de Rambouillet ou de Meudon ou au Château de Versailles) ou tout simplement bipède.

Alors, êtes-vous gêné par les vélos dans les trains ? A quel moment et à quels endroits du train ? Et vous amateurs de vélo, prenez-vous le train avec votre vélo pendant les périodes d’affluence ou le laissez-vous en gare ? Avez-vous déjà subi des remarques désobligeantes ? Et connaissiez-vous la réglementation à ce sujet ?

21 commentaires pour “Le vélo dans le train : une gêne ou un plaisir ?”

  1. clientsncfPasser au statut dit :

    En période de pointe c’est génant , si c’est un vélo çà passe mais plus de un alors c’est ennuyant, à noter que des wagons ont des espaces pour ranger les vélos et là c’est super.
    Je me suis moi-même poser la question de prendre mon vélo pour aller au travail pour zapper la correspondance à saint cyr et descendre en vélo jusqu’à chez moi mais la ligne U n’a pas d’espace dédié dans les wagons donc j’ai abandonné l’idée. En gare il y a des espaces pour ranger les vélos mais ce n’est pas sécurisé, à la gare de chantiers il y a espace sécurisé payant (petit abonnement), cette initiative semble intéressante, une fois j’ai aperçu des conteneurs pour vélos à la gare de grignon çà semblait être pas mal aussi.

  2. Miguel dit :

    C’est vrai qu’aux heures de pointe, ça peut être gênant, mais c’est quelque chose qui ne me dérange absolument pas le reste du temps et qui fait même plaisir à voir. Je ne crois pas qu’il y ait des emplacements dans les voitures de la ligne N, si ?

    • Vincent Reynaud dit :

      Il y a bien des emplacements pour les vélos dans les trains de la Ligne N.
      Dans les rames Acier, ils sont situés exclusivement dans la voiture de tête : il y a un local qui permet de les « stocker ».
      Dans les rames rénovées dites « à deux niveaux », il y a trois emplacements à vélos, chacun permettant d’embarquer trois vélos à la verticale. Chaque emplacement est identifié par un sticker sur une porte.

  3. clientsncfPasser au statut dit :

    Sur la ligne Plaisir (Mantes) – Paris il y a des emplacements vélo pour ranger les vélos dans le sens de la hauteur, peut-être pas tous les wagons..

    • Vincent Reynaud dit :

      Non, effectivement, vous avez raison ! Trois emplacements par rame à deux niveaux.

  4. awde dit :

    Effectivement, les vélos peuvent être gênant… Cela dit, les gens gardent leur sac à dos sur le dos en période de pointe, ça l’est tout autant. Je ne parle même pas des poussettes !

    • Vincent Reynaud dit :

      Peut-être prenez-vous le train dans une zone où il y a beaucoup de scolaires ?

  5. Lili-Marie dit :

    J’utilise mon vélo tous les jours pour aller au travail, faire mes courses, aller chez les copines ou la bibliothèque…
    Il faut vraiment tout faire pour facilité l’utilisation des vélos en IDF et en France.
    Facilité aussi la sortie des gares (escalator, ascenseur, portillons…) ainsi que leur stationnement à proximité des gares.

  6. Romain D dit :

    Je suis allé au lycée à vélo toute l’année dernière et je compte bien recommencer cette année !
    Je suis conscient du risque d’amende que je prends avec mon vélo, mais ce qu’il me facilite la vie vaut bien l’amende que je risque (de plus je n’ai jamais eu de remarques d’ASCT pendant les contrôles…)

    Je voudrais savoir si les vélos étaient aussi interdits dans les espaces vélos en heures de pointes, ça paraîtrait étrange des espaces vélos qui leur seraient interdits !

  7. juju dit :

    Je voyage a vélo toute l’année été comme hivers sur la ligne dreux plaisir et je peux vous certifier qu »il n’y à jamais plus de 3 vélos dans le train. je pense qu’au lieu d’enmerder la poignier de cyclistes qui prennent le velo dans le train sur cette ligne, il devrait controler les fumeurs sur cette m^me ligne dans le dernier wagon en l’occurrence.

  8. babar dit :

    Plutôt que de culpabiliser les utilisateurs de vélo, qui sont les premiers à souffrir du manque de place dans les transports en commun parisiens, on ferait mieux :
    – d’améliorer l’information sur les emplacements dédiés (où se trouvent-ils dans le train). Un autocollant « vélo » n’est pas suffisant, car il ne permet pas au cycliste de déterminer à l’avance où le local à vélo va se trouver dans la rame.
    – d’augmenter le nombre d’emplacements dédiés au vélo.
    Les cyclistes prendront alors l’habitude de les utiliser, et on verra moins de vélos dans les plates-formes et les couloirs où ils ne sont pas autorisés.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Pour les VB2N de la ligne L, les espaces vélos sont (en partant de la tête du train, côté motrice): 1ère ou 4e voiture et 7e voiture (queue du train).

      Voici les 2 compositions de trains que j’ai constatées:
      BDh (voiture de tête avec aménagement handicapé) – B – B – BS (aménagement vélo) – B – Bh (aménagement handicapé) – Bx (voiture pilote avec aménagement vélo)
      BD (voiture de tête avec aménagement vélo) – B – Bh (aménagement handicapé) – BS – B – Bh (aménagement handicapé) – Bx (voiture pilote avec aménagement vélo)

      Dans chaque rame, il y a donc 2 voitures avec aménagement vélo et 2 voitures avec aménagement handicapé.

      Les espaces vélos sont repérés par un macaron vert et les aménagements handicapés par un macaron orange.

  9. G.Céline dit :

    Je vais bientôt prendre le train pour aller en cours, qui se trouvent selon un site d’itinéraire à 37 min à pied de la gare. Si je prends les correspondances de bus il me faut compter 31 minutes (temps de marche et d’attente de correspondance inclus) !

    C’est une perte de temps conséquente, et je pense que le vélo sera ma solution.

    Y a t’il des emplacements vélo sur les correspondances la verrière / versailles chantier?

    • Bonjour,
      Les deux gares possèdent des abris vélo à proximité immédiate de la gare.

    • G.Céline dit :

      Pour les abris oui je le conçois bien, mais ma question s’oriente plus sur des emplacements vélo à l’intérieur du train..

      En effet je souhaite parcourir à vélo les distances non couverte par le train, et qui me prendraient un temps important si je prenais le bus ou à pied..

    • Effectivement, je n’avais pas perçu la question en ce sens…
      Pour ce qui est de la circulation à bord, il y a des emplacements vélo dans les trains bleus.
      A bord des Z5300, les petits gris, il faut se placer sur les espaces à proximité des portes.
      Mais dans les deux cas, les vélos, en raison de l’encombrement qu’ils représentent, ne sont acceptés à bord qu’en dehors des heures de pointe.
      Je vous mets toutefois à disposition le lien vers le site Transilien qui présente les modalités sur ce point. http://www.transilien.com/web/site/accueil/service-transilien/transilien-velo

    • EPPasser en mode normal dit :

      Dans les VB2N, il y a des emplacements réservés. Ils sont repérés sur les portes des voitures. Dans ce cas, est-ce que la restriction des heures de pointe est applicable. En effet, cela ne présente aucune gêne dans le train dans la mesure où ces emplacements ne servent à rien d’autres.

      PS: Dans le cadre des déplacements « verts », il faudra tout de même qu’un jour les transporteurs ainsi que le STIF se mettent à prendre en compte l’option vélo en heure de pointe.

  10. Ludovic98 dit :

    Deux remarques:
    -Sur la ligne L les espaces a priori pour vélo énervent les conducteurs de train car cela bloque la porte de service. Ils s’imaginent devoir partir en courant en cas de problème, mais ils n’ont pas pensé que comme ces trains sont stupidement à un étage ils sont souvent bondés et la porte de service bloquée par les passagers.
    -Sur la ligne Paris Rambouillet prendre le vélo tient de la vocation tant l’accessibilité des gares n’est pas pensée pour les vélo. Le pompon est atteint à Coignière où le quai donne sur la route mais un gars intelligent a mis un grillage et on est obligé de descendre dans le souterrain puis de remonter !!! Bravo vraiment pour les ballades en famille c’est 5 minutes de perdu et une galère incroyable

  11. ROUTTAND Virginie dit :

    Bonjour, je voudrais prendre le train de Houdan pour Versailles chantiers avec mon velo non demonté. Cependant, comment connaitre a lavance quel compartiment  » velo » et ou se trouve til a peu pres dans le train ? De plus, a l’arrivée, y a til une sortie  » speciale  » qui evite d emonter les escaliers le velo sous le bras ou faut il compter sur l’aide d’un voyageur sympathique ? merci d’avance !

  12. Juju1416 dit :

    Reservez donc un wagon complet pour les velo sur chaques rames et paf vous aurez tout compris à la mobilité intermodale je suis un commuter convaincu j’utilise une trotinette depuis longtemps a defaut de pouvoir mettre mon velo dans le rer aux heures de pointes … Mais pour gagner du temps j’ai du amenagez mes horaires pour pouvoir emporter mon velo apres les heures de pointe sur le rer c …
    Vous n’imaginez pas combien de gens sont desireux d’utiliser les transports en commun AVEC leur velos mais ne le font pas. La faute aux restrictions horaires et aux manque d’infrastructures adaptees dans les gares ou dans les trains !
    Bien à vous

Les commentaires sont fermés.