MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Blog en pause du 1er au 16 août inclus. La publication des articles et de vos commentaires reprend le 17 août.
S'informer

La régularité de la ligne N au mois d’Août

6
Publié le 9/09/2011
La régularité de la Ligne N en juin 2011

Certains d’entre vous étaient encore en vacances, à profiter des quelques rayons de soleil…mais pendant ce temps …quelle a été la régularité de la ligne N ?

Eh bien dans l’ensemble, plutôt bonne excepté pour l’axe Paris Sèvres… je vous laisse observer :

  • Paris-Sèvres : 91.3%
  • Paris-Rambouillet : 96.4%
  • Paris- Plaisir Grignon : 96.2%
  • Paris-Dreux : 95.3%
  • Paris- Mantes la jolie : 95.9%

La régularité de l’ensemble de la ligne N ce mois-ci est de : 95.8%

Le mois d’Août a été pour le moins conciliant en matière de fortes chaleurs puisque nous avons échappé aux traditionnels feux de talus qui entraînent tous les ans de nombreux retards…

Un autre phénomène saisonnier, se rapproche à grands pas… bête noire automnale, la feuille morte envahie progressivement les voies jusqu’à provoquer de nombreux dommages. Je vous reparlerai très prochainement de ce phénomène naturel, que nous tentons d’ores et déjà de juguler.

6 commentaires pour “La régularité de la ligne N au mois d’Août”

  1. beau dit :

    Quid de la régularité entre deux gares ? Parce que vous nous donnez la régularité gare de début de ligne / gare terminus ; mais que se passe t’il entre les deux ?

  2. Guigui dit :

    Bonjour,

    Il serait intéressant d’avoir la régularité aux heures de pointe, je pense que c’est surtout à ces horaires qu’il y a des problèmes.

    ça tombe mal car c’est à ces heures que les trais sont les plus remplis.

    • La régularité est calculée sur l’ensemble de la journée, aussi bien en heure creuse, qu’en heure de pointe, où, il est vrai qu’en raison de la densité du trafic, le moindre incident impacte plus de trains.
      Cette période d’affluence attire donc particulièrement notre attention.

      Le taux de régularité est ensuite communiqué de manière globale afin de respecter notre engagement vis-à-vis du STIF et de satisfaire l’ensemble des voyageurs y compris ceux ne circulant pas en heure de pointe.

      Ce chiffre est donc effectivement global mais malgré tout plus représentatif de l’état de régularité de la ligne puisqu’il tient compte de la totalité des trains circulant sur l’ensemble de la journée.

  3. Sana dit :

    C’est sûr! Avec moins de trains, le pourcentage de retard ne peut être que minime….Rappel : le Paris-Sèvre en tant que tel n’existe plus en ces périodes, par contre ceux qui bossent beaucoup plus loins sont obligés de se taper des horaires plus tardifs et des tortillards qui se trainent de bout en bout.

    Il y a des jours où je me demande si les usagers sens banlieue-Paris prennent un abonnement plus cher (et donc des options de service en plus) que ceux qui font Paris-banlieue.

    Pour un grand pôle comme Saint-Quentin-en_Yvelines (regroupant université, écoles et entreprises), 1 train toutes les 1/2h en heure de pointe et en période scolaire, ça a l’air d’être un luxe.
    Résultat: ceux qui perdent 15 minutes de plus dans le métro à Paris pour rejoindre la C, gagne au final du temps de transport!!!!!!!!!! Hallucinant….

    • Bonjour,

      La totalité des trains entrent dans le calcul de la régularité et le taux de régularité communiqué prend bien en compte le nombre de train plus important en pointe qu’en heure creuse…

      Le changement d’horaire n’entraine pas de modification de dessertes ni de fréquence.
      Il y a effectivement des décalages de quelques minutes mais les fréquences sont restées identiques…

      Par contre, vous avez raison sur le fait qu’il existe une fréquence plus importante dans le sens Province – Paris.
      J’ai lu vos autres billets abordant ce sujet, et vous êtes de plus en plus nombreux à nous le signaler.
      Cette fréquence, à l’origine, mise en place par le STIF pour satisfaire ses usagers, ne semble plus être adaptée à un mode de vie qui évolue.
      Je n’ai sur ce point que la possibilité de faire remonter ce besoin aux autorités organisatrices de la région, qui pourront par la suite modifier et réadapter leur offre.

      Car c’est le STIF, Syndicat des Transports d’Ile de France qui détermine à la fois les fréquences et les dessertes des trains et qui établi avec la SNCF ou d’autres transporteurs comme la RATP un contrat qui reprend ses exigences en termes de coût, de quantité et de qualité de service.

      C’est alors à la SNCF de mettre en œuvre ce contrat en association avec RFF qui est lui-même le propriétaire et le gestionnaire des réseaux ferrés français.

      L’offre qui est ainsi produite, et, cette année modifiée par ce changement d’horaire, est donc le fruit du travail, des exigences et des services de trois organisations.

  4. Je réponds ici à la question de Miguel, a savoir :

    « Prenez-vous en compte les TER Centre dans vos calculs ? »

    Le calcul de régularité de la ligne N, ne reprend que les trains transiliens circulant sur la ligne N ; les axes Paris- Rambouillet, Paris-Plaisir-Dreux et Paris-Mantes.

    Les trains circulant entre Paris– La Défense appartiennent à la ligne U.

    Les TER Paris-Nogent n’appartiennent pas a transilien mais à la région Centre.
    Ils n’apparaissent donc pas dans notre calcul de taux de régularité.

    En fait il s’agit d’activités différentes.
    Chaque activité est engagée par contrat à respecter ses engagements en matière de quantité et de qualité de service et donc chacune contrôle et communique ses propres résultats (satisfaction, mesures qualités, régularité…).
    La ligne de TER Paris- Nogent possède aussi son blog…peut être est ce l’occasion d’y faire un tour ?…http://maligne-ter.com/nogent-paris/

Les commentaires sont fermés.