MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Bienvenue en cabine…

22
Publié le 3/05/2012

 

Je vous propose aujourd’hui de quitter votre place habituelle et d’embarquer pour une fois en cabine , à la découverte d’un univers méconnu…

 

22 commentaires pour “Bienvenue en cabine…”

  1. Floppy36 dit :

    reportage fort bien intéressant.

  2. BNC dit :

    Oui, très sympathique cette petite vidéo. L’exposé du conducteur est assez clair et adapté aux usagers. (ils ont dû choisir un des meilleurs pour paraître sur la vidéo) C’est dommage qu’il ait oublié de parler de l’homme-mort : C’est le truc que je trouve le + « rigolo »/intéressant à savoir en conduite.

    Ceci dit, ça confirme ce que je disais dans un article précédent : Pour l’essentiel, c’est traction-freinage sur manette. Mais bcq ne voulaient pas me croire. Je me demande ce qu’ils vont bien pouvoir dire maintenant qu’on a un témoignage vidéo.

    P.S : Sur le francilien, il y a une seule manette maintenant pour tractionner et freiner. On la pousse vers le haut : traction, on la tire vers le bas : freinage.

    • Bonjour,

      Pour l’homme mort…encore un peu de patience…je vous réserve d’autres surprises…
      Pour le mode de fonctionnement de la conduite d’un train, vous n’avez effectivement pas tord, l’essentiel se joue avec une manette, mais ce n’est pas un joystick et conduire un train n’est pas un jeu, il y a bien d’autres responsabilités à concilier loin, très loin d’une simple manette à secouer!

  3. Julien dit :

    « L’homme-mort » ? Il s’agit d’un système de sécurité semblable à celui d’un TGV ?

    • BNC dit :

      Bonjour Julien,
      J’imagine que l’homme-mort existe aussi pour le TGV; c’est en effet la sécurité qui permet de s’assurer que le conducteur est toujours en vie et conscient.
      Dans le cas du Francilien, il doit relâcher la manette toutes les 30 secondes à peu près; dans d’autres trains, il garde les pieds sur des pédales mais doit les décoller régulièrement.
      Si par malheur, le conducteur est inconscient pour raison x ou y, le système de l’homme-mort le détecte, et arrête tout le train.

      D’où des difficultés d’ailleurs en tout début d’apprentissage de conduite : parc’que ce système peut « caler » le train si on oublie de lâcher la manette, alors que le système nous bippe pour ouvrir la pomme de la main.

  4. robert dit :

    oui, finalement un train c’est comme une voiture….on accélère et on freine ! ni plus ni moins, mais franchement c’est très réducteur de réduire ce métier à un « pousse-manette » ! Mettre en vitesse un train de plusieurs centaines de tonnes et, encore plus, l’arrêter demande anticipation et expérience pour assurer un confort voyageurs (éviter d’être trop secouer lors de l’arrêt par exemple) et sécurité lors de la desserte (arrêt entièrement à quai par exemple).

    Je persiste BNC, prenez donc place à bord d’une cabine et prenez la place du conducteur rien que 5 minutes….

    Pour compléter tout cela….le conducteur ne s’occupe pas uniquement de la sécurité de son train…mais aussi des autres ! En effet, en tant que système guidé (par rail) le « mobile » (le train) ne peut pas éviter un éventuel obstacle sur les voies par exemple…le conducteur le découvrant doit donc être en mesure d’arrêter les trains qui risquent de rencontrer l’obstacle en question !

    • EPPasser en mode normal dit :

      Pour compléter, les phases d’accélération/freinage doivent prendre en compte l’adhérence de la voie. Sinon c’est patinage (http://malignen.transilien.com/2011/10/19/bloguinette/) ou enrayage (http://malignen.transilien.com/2011/11/14/bloguinette-2/).
      Il y a également la gestion de l’intensité électrique utilisée.
      Bien sûr, les nouveaux engins moteurs disposent d’aide à la conduite et de sécurités. Mais, dans tous les cas, il faut savoir gérer les différentes alertes et pannes pour éviter une DDS (Demande De Secours).
      Concernant, les règles de circulation, elles sont bien plus complexes et contraignantes que sur la route. Un train peut même circuler si les feux de régulation sont en panne.

  5. Lorenzo dit :

    Cette vidéo aurait dûe être effectuée aux commandes d’une Z5300 pour qu’on se rende bien compte du bonheur que cela peut apporter que de conduire ces engins vieux de 40 ans…

  6. lobo dit :

    intéressant ce reportage.
    J’en profite pour signaler que la ligne N existe sous Microsoft Train Simulator et que l’on peut s’amuser à conduire soit même un petit gris et d’autres machines, en toute sécurité…
    des images:

    http://gallery.laap-neotek.com/main.php?g2_itemId=173

  7. BNC dit :

    Bonjour EP
    « Un train peut même circuler si les feux de régulation sont en panne. »
    >> Pouvez vous préciser les conditions dans lesquelles cela peut arriver ?

    • Robert dit :

      c’est à dire ? vous voulez savoir quand ça arrive que les « feux sont en pannes » ? ou bien la procédure à appliquer ? voire même quand considère-t-on qu’un feu est en panne ? (à question posée, précision demandée ? 😉 )

    • EPPasser en mode normal dit :

      Les feux de signalisation au bord des voies permettent de gérer le traffic et d’espacer les trains. Cela permet d’éviter les collisions qu’elles soient frontales ou par rattrapage d’un autre train.
      Il arrive que cette signalisation ne fonctionne pas (ampoule grillée par ex.). Dans ce cas, il existe des procédures adaptées. Des indications sont précisées sur les mats supportant les feux. N’avez-vous jamais remarqué les panneaux ‘Nf’ et ‘F’ ? Le premier indique un signale ‘Non Franchissable’. Il est généralement associé à des feux présentant le carré (2 feux rouges). Le second est ‘Franchissable’ (1 feu rouge).
      Je ne suis pas cheminot et ne rentrerai pas plus dans les détails. Le respect des règles de circulation est relativement complexe. Même les professionnels en débattent longuement.

  8. MM dit :

    Excellente vidéo, très instructive, merci beaucoup.

  9. Alexandre dit :

    Vidéo très intéressante. Merci Amélie. Je suis un passioné du rail et découvrir les différentes commandes d’un train est un vrai bonheur! Reste plus que la possibilité (le miracle?) de monter dans une cabine.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Il suffit de demander: http://malignen.transilien.com/2012/04/25/les-visites-vip-du-club-de-la-ligne-n-2/

      Peux-être reste-t-il encore des places ?

    • Bonjour,

      Si vous êtes intéressé…pour info…il reste une place pour le mois de juin…

    • BNC dit :

      Bonjour Mme Breton,
      Pour le parcours en cabine avec le conducteur au mois de Juin, est-ce qu’on connaît déjà le type de machine que ça sera ? Est-ce que le train va être omnibus entre Montparnasse et Versailles ?
      Enfin, peut être connaissons nous déjà le conducteur et le cadre traction qui ont été choisis pour assurer cette visite guidée en cabine ? (ça serait bien si ça pouvait être un conducteur participant au Blog de ligne, en guise de remerciement pour sa participation)

  10. EPPasser en mode normal dit :

    @BNC: C’est un W de Paris à Rambouillet puis direct de Viroflay à Paris au retour.

  11. Francis dit :

    Très sympa cette vidéo, merci Amélie.

  12. raf dit :

    Bonjour madame Breton. Sur la ligne U entre La Verrière et Saint-Cloud, les trains roulent vraiment très lentement. Ils mettent aussi souvent du temps en gare . Pourquoi c’est trains sont ils lent ? Et une dernière question. Tout les trains sont-ils rénovée ? Et y’aura t’il de nouvelle rames ? Merci d’avance.

    • Bonjour,
      Les trains de la ligne U ont la particularité de devoir s’insérer dans deux « réseaux » (celui de la ligne N, C et TER en dessous de St Cloud et celui de la ligne L au dessus de St Cloud). Le respect de leurs sillons (la marche programmée du train) est donc particulièrement importante pour que l’insertion de ces trains dans ces 2 sous ensembles soit la plus fluide possible.
      Ils doivent respecter précisément leurs sillons pour ne pas entrer en conflit avec les autres trains et provoquer des retards en cascade sur ces différentes lignes.
      Le phénomène que vous observez est ce délicat dosage pour rester dans leur sillon en roulant plus lentement et en marquant des arrêts bref en gare ou au contraire, en roulant normalement mais en prolongeant certains arrêts en gare lorsque cela est nécessaire.
      Concernant la rénovation des trains, 16 rames sur 18 sont déjà rénovées et 10 sont à ce jour équipées du système d’information embarqué appelé SIVE.
      Les différentes étapes de ce programme de rénovation se poursuivent donc.

Les commentaires sont fermés.