MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment ça marche, Le calcul de la Ponctualité ?

17
Publié le 16/12/2013

Ponctualité des lignes N et UJusqu’au 1er Janvier 2012, on parlait de calcul de régularité.

Ce mode de calcul était mesuré par la prise en compte des trains arrivant à la gare terminus de leur desserte avec un retard inférieur de 5 minutes.

Ces calculs étaient donc essentiellement basés sur les trains, quelle que soit la densité de leur fréquentation.

De manière à être plus représentatif du parcours de l’ensemble des voyageurs, ce mode de calcul a donc été entièrement revu.Depuis janvier 2012, on parle donc de ponctualité, indicateur qui représente le nombre de voyageurs arrivés à l’heure.

Ce mode de calcul prend désormais en compte l’heure à laquelle un voyageur descend à sa gare d’arrivée (quelque soit son parcours) et non plus l’arrivée d’un train à sa gare terminus.

Tous les trains et tous les arrêts sont désormais pris en considération et cela 24h/24 et 7 jours/7.

Comment s’effectue ce calcul ?

Vous avez déjà probablement croisé sur les quais des individus vêtus de bleu et équipés de carnets ou de compteurs.

Ces agents, mandatés par Transilien et le STIF ont réalisé, au cours de plusieurs phases, des comptages devant permettre d’établir une cartographie précise du nombre d’entrants et descendants dans chaque gare et cela pour chaque train au cours de la semaine.

Ces statistiques sont complétées et actualisées en fonction des données transmises par les portiques de contrôle ainsi que des ventes.

Un logiciel, analyse ensuite ces informations pour calculer, pour chaque train retardé de plus de 5 minutes ou supprimé, le nombre de personnes devant descendre à cette gare et qui sont donc de ce fait impactés par la perturbation.

Par exemple, prenons le PIRI de 07h52 au départ de Rambouillet et disons qu’il arriverait en retard de 7 minutes en gares de Versailles Chantiers mais parviendrait ensuite en gare de Paris Montparnasse avec un retard de 4 minutes.

Avec l’ancien calcul de régularité, ce train aurait été considéré comme à l’heure puisque il présente moins de 5 minutes de retard en arrivant dans sa gare terminus.

Aujourd’hui, s’agissant d’un calcul qui analyse la ponctualité voyageur, le logiciel calculera le nombre de voyageurs descendu en retard dans chaque gare desservie par ce train.

Les comptages nous informent que 1415 voyageurs empruntent ce train dont 305 descendent à Versailles.

Il y aura donc 305 voyageurs comptabilisés comme en retard en gare de Versailles.

A l’arrivée en gare de Montparnasse, si le train à un retard inférieur à 5 minutes, les voyageurs arrivés à ce terminus ne seront pas comptabilisés comme en retard, mais considérés à l’heure (marge acceptée par le STIF), ce qui donnera un taux de 79% de voyageurs à l’heure pour ce train.

Ce calcul n’est donc plus axé sur le train, mais bien sur la réalité du parcours de chaque voyageur.

 

 

 

 

 

 

 

17 commentaires pour “Comment ça marche, Le calcul de la Ponctualité ?”

  1. Olivier B dit :

    Et sinon, l’appli est en panne ? Le VERI de 18h28 est supprimé, aucune info, aucune annonce en gare… Sympa, vraiment.

  2. flacomPasser au statut dit :

    Ce sont bien ces 5 minutes de marge qui posent problème: D’ailleurs; si j’ai bien compris il s’agit de 5mn59′ de retard non pris en compte par la SNCF. Pour la SNCF; le retard commence à 6mn, n’est-ce pas!?! Sur un trajet qui dure moins de 30mn comme la ligne U entre Versailles-Chantiers et La Défense c’est énorme! En plus, tous les temps de trajet ayant été rallongés de près de 5mn en 2011; c’est près de 10mn de marge supplémentaire correspondant parfois à 20% du temps de parcours qui sont offert à la SNCF avant de compter un train en retard!
    Les retards devraient être pris en compte à partir de 3mn en Île de France et surtout calculés par une autorité INDEPENDANTE… Car; bien sûr que la SNCF triche et ne dit pas la vérité…
    Qu’en au STIF; il est complétement dépassé!

  3. agdelPasser au statut dit :

    Juste une remarque au sujet des comptages : le jour où ils ont été effectués, j’ai pris un DEFI à la place de mon RER habituel (retardé) et au retour, un VERI à la place de mon RER supprimé. Donc, ces deux jours-là, mon temps de trajet (théoriquement de 9 minutes) a été rallongé de 8 à 11 minutes, ce qui ne va pas apparaître dans les comptages !
    D’autre part, pour un trajet court, je considère qu’un retard de 4 minutes n’est pas négligeable… dans mon cas ça représente 45% de durée de trajet en plus.

  4. marcopaul dit :

    Ces calculs de ponctualité sont une grande arnaque et ont des effets pervers : pour éviter les 6 minutes de retard pénalisantes (pour la SNCF), la nouvelle mode est de modifier les dessertes en rendant les trains directs sur certaines parties des trajets pour « rattraper » le retard. Résultats, certains sont systématiquement les dindons de la farce. Dans ma gare de Fontenay le fleury, la semaine dernière c’est pratiquement un jour sur deux que le train de 7H51 a été « supprimé » . Ce matin, c’était celui de 8H07… Raisons invoquées : des « difficultés de circulation » : avec deux trains par demi heure c’est en effet bien compliqué !!
    Les chiffres de 90% voire 95 % de ponctualité affichés font bien rigoler (jaune) les otages de la SNCF qui prennent leur train le matin pour aller bosser !
    Bref : « SNCF c’est (PLUS) possible « .

    • Doudou dit :

      Il y a pas que votre train sur la ligne…Si vous rajoutez les Dreux, les Mantes, les Plaisir, les Granvilles et éventuellement les W et les Fret…Je crois que l’on dépasse ALLEGREMENT le train à la demi-heure que vous affirmez faussement de surcroît…

  5. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce post !
    Par contre, en effet, la ligne U traîne beaucoup…
    La STIF doit absolument revoir les programmations d’horaires parce que la ligne U a beaucoup de potentiels inexploités et c’est bien dommage.
    En théorie, elle est une ligne EXPRESS reliant le pôle économique Ouest-Parisien (Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles) à La Défense. Or, aujourd’hui c’est pire qu’un omnibus.
    Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi cette ligne ne s’arrête pas à Chaville RD et à Sèvres Ville d’Avray si elle traîne autant, puisqu’elle a largement le temps et la rame rentre dans le quai, il ne dépasse pas comme le Francilien (Z50000) à PSL.
    Aujourd’hui, quand cette ligne est à l’heure, elle roule sur ce tronçon à 50 km/h environ, or on pourrait monter à 90 km/h en vitesse (en laissant une petite marge), ce qui représenterait un gain de temps considérable si elle ne s’arrête pas à ces deux gares (Chaville et Sèvres).
    Je rêve toujours que cette ligne puisse devenir une véritable ligne express, digne de son nom 🙂
    En attendant, bonnes fêtes à toutes et à tous !

  6. Laurent28 dit :

    Bonjour
    Quid quand le train part en avance (de 1mn) comme encore ce vendredi matin (le DEFI 08h09 a VC).
    Est-ce comme un bonus / malus : Est-ce qu’il y a un crédit positif de minutes pour la SNCF ?
    1mn ca peut paraître futile depuis la cabine de conduite… faudra que le conducteur en parle à la 40aine de personnes restée sur le quai

  7. Clément dit :

    Bonjour,
    Nouvel utilisateur de la ligne N entre Paris et Houdan, je tenais à féliciter le conducteur de mon train de ce matin (6h58 pour Dreux) qui, parti avec 5 minutes de retard de Montparnasse, est arrivé pile poil à l’heure à Houdan avec une conduite tout à fait agréable !

    Excellente année à tous.

  8. Constantin92Passer en mode normal dit :

    Bonjour,
    utilisateur quotidien de Transilien, ceux qui me connaissent savent que je salue les bonnes idées de Transilien, mais aussi que je ne fais pas de langue de bois.

    il est évident que les statistiques de ponctualité sont en-dessous de la réalité.
    Pourquoi ?
    Parce que vous en considérez pas « en retard » un train supprimé.
    Et vous avez tort.
    Parce que l’employeur du salarié qui n’a pas pu prendre ce train (et qui aura donc AU MOINS 15 minutes de retard, mais souvent bien plus au bout de ses corrrespondances), lui, va le considérer forément EN RETARD, puisque c’est la REALITE.
    Je pense que Transilien gagnerait en honnêteté et en transparence en modifiant son mode de calcul de façon à comptabiliser ENFIN un train supprimé comme étant EN RETARD.
    De combien ? C’est facile : si le suivant est annoncé à 15min, le retard sera de 15 min., si c’est 1 par heure, le retard sera d’une heure.

    Et cela aura pour effet bénéfique de supprimer l’encouragement à la suppression que présente ce mode de calcul biaisé : nous sommes nombreux à nous demander si, dès qu’un train avoisine 5-10 minutes de retard, Transilien SNCF ne choisit pas de le supprimer, pour faire baisser les statistiques, plutôt que de le maintenir en retard.
    Je ne vous accuse pas de le faire systématiquement, bien sûr : il y a des cas où c’est la seule solution de le supprimer, nous sommes d’accord.
    Mais on se pose des questions que ce mode de calcul, tout de même aberrant, éviterait en étant enfin rationalisé.
    Les voyageurs vous diront MERCI : même si ça ne réduit pas leur retard, ce n’est pas du tout pareil vis à vis de leur employeur !

    • Bonjour
      Votre raisonnement est tout à fait exact et c’est précisément ce qui est pris en compte dans le cadre de ces calculs.
      « Un logiciel, analyse ensuite ces informations pour calculer, pour chaque train retardé de plus de 5 minutes ou supprimé, le nombre de personnes devant descendre à cette gare et qui sont donc de ce fait impactés par la perturbation. »
      En cas de suppression on considère donc le retard en fonction du train sur lequel le voyageur a été reporté.
      Le logiciel calculera donc le nombre de voyageurs moyen devant initialement prendre le train supprimé, et calculera leur retard en fonction du train avec lequel ils auront circulé.
      Ce cas ne s’applique cependant que pour les suppressions inopinées, lors d’incidents, mais pas pour les suppressions programmées lors de travaux, qui sont elles préalablement annoncées et nécessaires à l’entretien de l’infrastructure.

  9. Constantin92Passer en mode normal dit :

    Bonjour, et merci pour votre réponse.

    J’en déduis que ceci est d’application récente, car ce n’était pas le cas, sauf erreur de ma part, au début.
    C’est donc un bon point que de l’avoir rectifié.

    Comment faites-vous pour savoir « le nombre de voyageurs devant descendre  » à une gare donnée ?
    Cela signifierait que cette erreur dans la formule a été rectifiée, mais en la minimisant avec une pondération qui aurait été introduite en même temps que la correction du mode de calcul ?
    Pouriez vous préciser ce point s.v.p. ?

    Cordialement

  10. Elessar dit :

    France Info a commenté le rapport de ponctualité, et indique que la ligne 1 du métro a une ponctualité qui dépasse les 100%. Je viens de prendre connaissance du mode de calcul, et je ne comprends pas comment c’est possible, et ce que peut signifier une ponctualité supérieure à 100%.

    • BB7601Passer au statut dit :

      Ce mode de calcul n’est valable que sur le Transilien (sur les lignes N et U en tout cas).

      Pour la régularité supérieure à 100%, à mon avis :

      Sur le métro il n’y a pas d’horaires, il s’agit probablement d’une mesure de la quantité de l’offre par rapport à ce que le STIF demande (par exemple le STIF veut x métros aux heures de pointes, et sur ces x métros théoriques il y en a eu tant qui ont circulé : il est donc possible qu’il y ait eu légèrement plus d’offre que ce que le STIF a demandé, d’où le résultat supérieur à 100%).

      Ou alors il peut s’agir d’une mesure du temps d’attente entre deux rames : même chose, le résultat peut être légèrement meilleur que l’objectif s’il y a eu un peu plus de rames que prévu.

      Ce ne sont que des hypothèses…

  11. Rambouillet_78120 dit :

    Merci encore à la SNCF pour la superbe soirée d’hier (suppression du 17h54 au départ de Montparnasse) et pour la jolie matinée de ce jour (suppression des trains de 07h13 et 07h28 impliquant la prise de l’omnibus) soir un retard de 30 minutes ce matin.
    D’autre part, je rejoins d’autres internautes que 5 ou 6 minutes de retard sur un trajet de 35 minutes c’est beaucoup, surtout lorsqu’il y a des arrêts intempestifs, avec pour seule communication « le train est à l’arrêt, nous vous demandons de ne pas descendre du train ».
    Car au delà du retard des trains à l’arrivée à Rambouillet, il existe un impact sur les bus (7 minutes entre l’arrivée théorique du train et le départ du bus, cela paraît beaucoup, mais les usagers sont souvent obligés de presser le pas, ou de courir.
    Comme écrit dans un précédent message, j’utilise la ligne N depuis presque 20 mois, et je ressens une forte dégradation du service depuis 6 mois (suppression de trains, retards très nombreux). Auriez vous des réponses à apporter ?
    A titre d’exemple de « porte à porte » cela me prenait 1h30, et compte-tenu des retards ou suppressions, cela avoisine désormais les 2h (soit +30%), et encore je ne parle pas des conditions de transport, ou l’on éprouver le sentiment d’être dans un wagon bondé et voyageant vers l’abattoir, et bien entendu du manque d’informations. Ce commentaire sera-t-il publié car je n’ai pas vu le dernier émis, ni la réponse éventuelle ?

    • Doudou dit :

      Paris-Chartres.fr est dans la place.

      Malheureusement se plaindre ici ne changera strictement rien, vos trains sont des TER Centre, ici c’est le blog des trains de la ligne N. Il faut aller voir les « responsables concernés » 😉 !

      Dégradation depuis 6 mois ? Bof, je voyage aux mêmes heures que vous et je ne vois rien d’alarmant côté SNCF, j’ai également pris pas mal de fois le célébrissime 7h28 et j’ai jamais eu de retard. Il ferait mieux de mieux accompagner les rames qui sont des dépotoirs roulants, ça rendrait la vie plus belle à pas mal de gens 😉 !

      Après les bus de Rambouillet…Aaaah, les fameux bus de Rambouillet, et dire que ce qu’il les dirige veut concurrencer la SNCF, j’en rigole encore :’) ! Je crois que comme moi, votre temps de trajet doit certainement s’allonger énormément à cause d’eux qu’à cause de la SNCF pour être tout à fait honnête ! (retards incessants, arrêts au milieu de nulle part même pas balisés, conducteurs qui n’en ont rien à fou***, horaires « surréalistes » pour des correspondances avec les trains en heures creuses, leurs chefs qui les retiennent sans raisons au départ…) mais c’est un autre débat et pas le bon lieu 😉 !

Les commentaires sont fermés.