MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Le Saviez-vous ?

33
Publié le 15/09/2014

lignes transilienD’où vient le nom des lignes Transilien !?

Pourquoi la ligne qui va à Montparnasse (avec un M) s’appelle-t-elle la ligne N !?

Ou pourquoi la ligne qui fait la Verrière-La Défense ne s’appelle-t-elle pas V ou D mais U !!

Il y a quelques mois, un blogueur particulièrement calé, nous révélait l’origine de ces étranges baptêmes !

Levons donc le mystère sur les noms de ces lignes que nous empruntons quotidiennement !Dans le monde ferroviaire, souvent amené à lire des signalétiques de loin et très rapidement, certaines lettres, ne sont pas utilisées par mesure de sécurité.

Ainsi le I trop facile à confondre avec un 1 est radié de l’alphabet cheminot!

Idem pour le O et le Q !

D’autres lettres sont elles aussi exclues, car elles sont déjà utilisées sur d’autres symboliques…

C’est le cas du M qui est naturellement associé au Métro et du T pour le Tramway !

Le nom des lignes Transilien s’est donc défini en fonction des lettres restantes !

Les lignes A, B, C, D et E correspondent aux 5 lignes de RER
F et G sont réservées…
H est une ligne Transilien
I est une lettre que l’on utilise pas
J, K, L sont des lignes de Transilien
M pour le métro
N, c’est la notre ! Ligne de Transilien
O ne peut pas être utilisée…
P appartient à Transilien
Q trop proche de O, n’est pas utilisée
R est une ligne de Transilien
S est réservée…
T comme Tramway !
U c’est encore nous ! Ligne de Transilien

à lire aussi

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous?

33 commentaires pour “Le Saviez-vous ?”

  1. Kethu dit :

    Intéressant ! 😀

    Petite question au passage : Pourquoi F et G sont réservés ?

    • JerePasser au statut dit :

      Et S aussi.

    • Atlantique dit :

      F et G sont au cas où une nouvelle ligne RER serait créé.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Il est possible que ces lignes faisaient partie d’un schéma directeur. Il existait des cartes des réseau de transport ferré d’Ile-de-France qui reprenaient les lignes prévues au schéma directeur. Il me semble qu’à ce jour le site (www.metro-pole.net) sur lesquel elles étaient publiées n’existe plus.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      effectivement le F fut utilisé de manière très éphémère dans les années 90; il désignait l’actuelle L, avec un code alphanumérique en fonction des terminus.

      PSL ST-Cloud, par exemple, était la ligne F15.

      On peut aussi ajouter que les lettres V à Z sont beaucoup utilisées dans les symboles et abréviations

  2. Jean-Marc O dit :

    Bonjour Amélie,

    Très bel article, et surtout très beau « poème » car finalement, l’explication de ce lecteur permet de donner une histoire à ces noms finalement très hasardeux…

    En effet, à l’origine, en 2001, il y avait 5 réseaux Transilien. Leur noms s’inscrivaient dans la continuité des cinq lettres affectées au RER (A, B, C, D et E) :
    – F pour le réseau Saint-Lazare
    – G pour le réseau Montparnasse (oui, notre réseau à nous ^^)
    – H pour le réseau Nord
    – J pour le réseau Est
    – K pour le réseau Lyon

    A noter qu’il n’existait pas de réseau I, et ça reste un vrai mystère 😉

    Par la suite, en 2004, et au vu de la complexité des réseaux Saint-Lazare et Nord, il a été décidé de renouveler la nomenclature :
    – le réseau F a été scindé en deux pour former les réseaux J et L
    – le réseau G a été scindé en deux pour former les réseaux N et U (ce dernier ayant « conquis » une partie du territoire de l’ancien réseau F jusqu’à La Défense)
    – le réseau H a été scindé en deux pour former les réseaux H et K
    – le réseau J a été renommé en réseau P
    – le réseau K a été renommé en réseau R

    Ces noms de lignes sont donc les héritiers des cinq premiers réseaux, mais il n’empêche que cette histoire n’explique pas le vrai pourquoi du choix de ces lettres précises.

    Je remercie Aurélien Baro (http://aurelienb.pagesperso-orange.fr/HTML/transports/codemission.htm) sans qui ces explications n’auraient pas été possibles…

    Un fidèle lecteur du blog des lignes N et U (mais aussi de tous les autres…),
    Jean-Marc O

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      le I, trop proche du 1, et le O, trop proche du 0, sont rarement utilisés (on a par exemple des wagons de type F, G, H, J, K, L, M, N, R, S, … mais pas de I, pas de O et pas de Q)

      en pratique, pour la désignation des lignes, on utilise un code alphanumérique parfois complété de la destination (ou d’une gare importante située dans le parcours) par exemple A3, A5, J4, J5, J6 MANTES, J6 GISORS, L2, L2bis, L GCO, L3, etc…

    • Jean-Marc O dit :

      Absolument Paulo,
      L’ancien réseau Saint-Lazare est particulièrement dense, et sa scission en deux branches (L et J) a conduit à une nouvelle nomenclature alphanumérique sur la région ouest de Paris, dans laquelle la partie chiffrée n’est pas due au hasard. Je me permets de l’expliciter car l’histoire de ces numéros est tout aussi intéressante que celles des lettres 😉

      – L’ancien Groupe I (la ligne d’Auteuil) a été repris en partie par le RER C, dans la branche C1
      – L’ancien Groupe II (la ligne de Versailles RD) a été repris par la ligne L, en tant que branche L2 (à partir de Saint-Cloud, une branche secondaire apparaît en direction de Saint-Nom : la branche L2bis)
      – L’ancien Groupe III (la ligne de Nanterre-Université) a été repris par la ligne L, dans la branche L3 (prolongée ensuite jusque Cergy, créant au passage la branche A3 du RER A)
      – L’ancien Groupe IV (la ligne d’Ermont-Eaubonne) a été repris par la ligne J, en tant que branche J4
      – L’ancien Groupe V (la ligne de Mantes-la-Jolie via Poissy) a été repris par la ligne J, en tant que branche J5 (dont la portion Houilles-Poissy est intégrée au RER A en tant que branche A5)
      – L’ancien Groupe VI (la ligne de Mantes-la-Jolie via Conflans) a été repris par la ligne J, en tant que branche J6 Mantes (à partir de Conflans, une branche secondaire apparaît en direction de Gisors : la branche J6 Gisors)

      Concernant la GCO, étant en tangence avec la L2bis, elle aurait pu s’appeler « branche L2bis GCO », mais n’étant historiquement pas rattachée au groupe II, elle n’intègre pas de dimension chiffrée dans sa dénomination.

      En revanche, je n’ai pas connaissance d’une telle nomenclature pour notre ligne N. Il en existait peut-être une à l’époque du réseau G… Paulo pourra confirmer, j’espère ? 🙂
      Mais de toute évidence, notre ligne U étant parfaitement linéaire, elle n’a pas de branches justifiant l’usage de chiffres, ce qui souligne son « Unicité » et me dédouane de devoir m’expliquer sur cette partie 😉

      Cela reste malgré tout une belle histoire de nos réseaux Transilien.

      Jean-Marc O

      PS : dans mon message précédent, je souhaite préciser que les deux réseau du Sud de Paris (Montparnasse et Lyon) dont je parlais sont en réalité appelés « Transilien Paris-Rive-Gauche » et « Transilien Paris-Sud-Est » (respectivement). C’est un détail que les puristes pourront apprécier 😉

  3. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,
    Super article, par contre, comme l’a dit Jéré, pourquoi la ligne S n’existe pas ?
    Bonne journée 🙂

    • Kevin dit :

      Elle est dite réservé ! Étonnant…
      J’ai toujours pensé qu’elle était trop proche du graphiquement du « 5 » (comme les O et I)…

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour Kevin,

      Il n’y a pas à s’énerver, je sais lire, j’ai bien vu que c’était réservé.
      D’accord, mais pourquoi elle est réservée ? Ça c’est ma vraie question, si c’était pas clair, question que Jéré a déjà posé un peu plus haut.
      S est proche graphiquement du 5, ça, d’accord, ça peut être une raison valable. Mais si c’était la seule raison, Mme Breton l’aurait dit directement dans son billet. Il doit donc y avoir une autre raison pour que « S » soit « réservée », non ?

      Bonne soirée.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      un élément de réponse (entendu vers 1995, lors de la mise en service de la U) concernant les lettres réservées, par la signification qu’elles pourraient avoir:

      F = « Francilienne »
      G = « Grand Paris » (plus d’actualité, les lignes prévues prendraient la suite numérique du Métro: 15,16,17,18)
      S = Suburbaine (littéralement qui entoure une grande ville, qui est situé à proximité)

      La U est la seule vraie transversale: elle possède donc une pointe dans les deux sens de circulation, matin comme soir (contrairement aux autres lignes) et ne possède donc pas de contrepointe (ce qui est essentiel à la compréhension des dessertes, différentes en sens et en heures sur les lignes radiales classiques)

      La GCO est effectivement « en antenne tangentielle »: aucun de ses terminus n’est celui de la ligne avec laquelle elle est en jonction, et aucun train de la L2bis ne s’y engage.

      Une dérivée de desserte a été dans les cartons de manière éphémère: PSL St-Germain-GC (au lieu de ST-Nom) et navette ST-Nom Noisy.
      inconvénient: desserte non continue sur la GCO
      avantage: utilisation de la voie 2 vers PSL (très rare actuellement)

      L’habitude de désignation des voies par Groupes vient du réseau PSL, qui a toujours possédé ses 10 voies distinctes (Groupes 2 à 6, 2 voies par groupe) affectées par groupe depuis le PK 0,4 environ (c’est à dire dès la sortie de PSL); la localisation d’un train se fait toujours selon ce principe, qu’on retrouve d’ailleurs dans infogare (si un train, par exemple à Bécon, est indiqué voie 23, cela signifie voie 2 du groupe 3)

      du coup, l’actuelle N , qui avoue seulement 2 voies de circulation n’a pas d’indication chiffrée.
      « N Mantes, N Plaisir, N Dreux, N Rambouillet… » sont officieux et peu utilisés

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      pour les puristes, le Groupe 4, aujourd’hui PSL Ermont, était auparavant PSL Cormeilles, la branche Ermont faisant alors partie du RER C

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Merci beaucoup Paulo Aquino, vraiment toujours des superbes réponses ! 🙂

  4. SnorkY dit :

    Bonjour et merci pour ces précisions.
    Pour autant, aucune cohérence, ni de facilité pour nos pauvres touristes… Ou bien même des parisiens qui ne connaissent même pas le « Transilien ».

    Allez leur expliquer la différence entre le métro, le RER, le Transilien… Pauvres touristes. Des lettres, des chiffres, des couleurs. Rien n’est cohérent c’est historique et c’est vraiment dommage.

    Merci tout de même pour ces précisions. J’en conclue un attribue plus ou moins aléatoire pour chaque ligne finalement.

  5. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    En général, pour les non-habitués, on utilise les couleurs, car si plusieurs lignes ont la même, aucune de ces lignes ne se croisent et ces couleurs se retrouvent sur les plans papier, les plans multimédias et les plans en gare.mais aussi dans les gares

    par exemple, la B et la L, bleues toutes les deux, ne se croisent pas.

    il faudra trouver un truc pour la E et la U, roses… qui se croiseront bientôt à La Défense

    bon c’est pas génial mais ça marche bien: expliquer à trois Uruguayennes, à Versailles-Chantiers, que pour aller à Montparnasse il faut prendre « la verde », ça a fait ses preuves.

    Après se pose le problème de la tarification: la notion de section urbaine est difficilement assimilable pours nos visiteurs – surtout quand un ticket T+ peut être aussi utilisé dans les bus et tramway hors Paris – et le point d’achoppement est dans les gares dites « hors-île de France mais situées sur des lignes Transiliennes », soumises à la tarification du réseau principal.

    Ca n’a l’air de rien, mais il y en a quand même 27 …

    • EPPasser en mode normal dit :

      Pour les tarifs, même pour les Franciliens tout n’est pas logique.

      Pour Sèvres, il faut disposer de 2 tickets différents selon que l’on passe par la rive droite ou la rive gauche. Et bien sûr ce n’est pas le même tarif alors qu’à Chaville le tarif est le même.
      Au départ de la banlieue, il n’y a pas de problème pour connaître sa gare de départ mais, en venant de Paris, le conditions de transport peuvent faire qu’il soit nécessaire de changer d’itinéraire en cours de route.

      J’ajouterai également la nécessité d’avoir des titres de transport spécifiques pour les petits déplacement en train au lieu d’utiliser des T+ (ex Sèvres Ville D’Avray – St Cloud dont le prix est le même).

    • Kethu dit :

      Pour en rajouter une couche sur les tarifs T+, le fait de ne pas pouvoir faire de correspondance RER => Tramway ou bus, mais RER => Métro est possible (si je me plante pas…), c’est plutôt complexe aussi… Bref, on a vu plus simple quoi x)

  6. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    j’en profite pour vous proposer cette adresse

    http://carto.metro.free.fr/cartes/rer-idf/

    que certains connaissent probablement déjà

    le plan est archicomplet, géographique, avec tous les quais, toutes les jonctions, les vitesses etc… et cerise sur la gateau, si vous cliquez sur n’importe laquelle des centaines de gares, vous aurez accès en moins de 10s aux prochains trains au départ (en temps réel) avec la liste horaire des gares desservies.

    exemple de « correspondance » je clique sur suresnes: train pour La Verrière 06h03, arrivée Versailles-Chantiers 06h22.

    je clique sur Versailles-Chantiers : départ 06h31 vers Plaisir, voie G.
    Hop.

    petit truc pour les gares desservies par TER/TGV: si les 6 premiers trains ne suffisent pas à votre recherche, cliquez sur « toutes destinations TGV et GL », vous y retrouverez tous les trains de l’heure à venir… Transiliens inclus (hihihi)

    Bonne journée à tous

    • EPPasser en mode normal dit :

      Euh, il manque les gares Transilien parisiennes (St Lazare, Nord, Est, Lyon, Montparnasse).

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      @EP / Paulo Aquino :
      Oui je connais ce site il est super ! :mrgreen: Par contre, oui, comme l’a dit EP, c’est centré sur les RER donc malheureusement les grandes gares parisiennes n’y sont pas…

  7. rail-tonyPasser au statut dit :

    à noter que dans l’avenir de la SNCF en Île de France, il y aura la création des tangentielles dont le nord (Sartrouville – Noisy Le Sec) et l’ouest (Achères/Saint Germain en Laye – Saint Cyr (Versailles)) y compris le tram-train Massy Evry et le débranchement de la ligne T4 vers Clichy-Montfermeil et notez que ces nouvelles lignes SNCF en Île de France seront en tram-trains et que la majorité des ces nouvelles lignes seront équipés en Citadis Dualis et je sais pas quelles seront les nomenclatures de ces nouvelles lignes SNCF en Île de France ? est-ce encore les lignes P, L, R ou autres ? mais de toute façon, c’est le STIF qui décide les transports car c’est l’autorité organisatrice des transports d’île de France.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour,

      Pour la tangentielle ouest (c’est un avis purement personnel) mais je pense que ça va faire partie de la L parce que la L utilise en effet déjà une portion de la GCO…
      Puis après peut-être qu’ils vont utiliser justement F et G pour les deux trams Nord et Sud restants ? 🙂

      Cordialement.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Comme il s’agit d’un tram-train, cela sera surement Tx. Ceci risque d’avoir les mêmes conséquences que pour le T2 qui utilise une partie de l’ancienne ligne des Moulineaux. Il ne sera plus possible (ou très difficile) d’y faire circuler des trains classiques.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Ah oui, à l’instar du T4 Aulnay – Bondy… 🙂
      D’ailleurs c’est « marrant » parce que c’est un T4 alors que c’est le seul tram exploité par la SNCF et il n’y a à priori absolument aucun rapport avec les trams de la RATP. D’autant plus que le T4 est référencé par les deux entreprises !
      Bonne journée à tous 🙂

    • JerePasser au statut dit :

      Le T4 est SNCF, les rames sont entretenues à Noisy avec les rames des lignes E et P.

    • rail-tonyPasser au statut dit :

      en tout cas @Bluebird43, @EP et @Jéré, merci de me donner des conseils sur mon commentaire, car je suis un grand passionné de trains et de la SNCF alors que je suis un grand ferrovipathe et ferroviphile, quand c’est la tangentielle ouest, c’est la ligne L car elle utilise la portion de la GCO (Saint Germain en Laye – Noisy le Roi) et quant aux tangentielles Nord et Sud (Massy – Evry), ce sera pas F ou G à laquelle où ils avaient utilisé les réseaux Saint-Lazare avec le F et Montparnasse avec le G. Attention @EP, quand c’est du tram-train, soit c’est des Tx ou soit des lettres SNCF en nomenclature pour le Transilien. Et quant au tram-train T4 de la SNCF (Aulnay – Bondy), c’est des Avanto S 70 comme c’est le cas du tram-train à Mulhouse. Attention, quand c’est la SNCF, c’est des tram-trains et quand c’est la RATP, c’est des tramways normaux dont les T1, T2, T3 (a et b), T5, T7 et bientôt vers fin 2014, les T6 et T8. Tandis que @Jéré, quand tu dis que le T4 est du coté SNCF, les rames sont entretenues au technicentre de Paris Est (Noisy le Sec) et c’est là à laquelle où il y a les rames des lignes E et P dont les MI2N EOLE (Z22500), les RIB/RIO avec les BB17000 et les BB67400, les Z2N 20500, les AGC BIBI BB82500 et les franciliens Z50000.

    • Lorenzo dit :

      Tony, s’il vous plaît, faites des efforts de syntaxe ! Votre prose perd vraiment de son intérêt à cause de ça ! 🙂

    • rail-tonyPasser au statut dit :

      Dis donc Lorenzo, vous pouvez arrêter de me provoquer s’il vous plait. Je fais le maximum d’efforts de syntaxe car sinon, je risque d’écrire mal, très mal et hyper mal en français.

  8. cathy curieuse dit :

    Bonjour,

    j’ai lu il y a quelques années que la couleur des Lignes RER – A B C D avait été choisies
    selon un symbole (ex: ligne D de couleur verte symbolisait la campagne car la ligne
    devait aller loin hors des limites de l’ile de France).

    Quelqu’un se souvient- il des symboles des lignes ROUGE BLEU et JAUNE car j’ai
    un peu oublié
    Merci !

    • Lorenzo dit :

      Allez un peu d’humour :
      Le RER A est complètement saturé, donc c’est rouge;
      Le RER B prend l’eau de toute part donc c’est bleu;
      Le RER C traverse quelques champs de blé donc c’est jaune !
      😉

    • EPPasser en mode normal dit :

      RER B : bleu parce qu’il relie les 2 aéroports (le ciel).

      Ensuite, il y a également un soucis de distinction sur les plans et dans le fléchage de correspondances.

  9. cathy curieuse dit :

    Merci pour vos réponses …

    En effet pour le bleu je me souviens maintenant de l’histoire des aéroports …

    J’ai bien aimé également l’humour de Lorenzo ( c’est bien observé )….

    Si il y a d’autres idées … je les accepte …

Les commentaires sont fermés.