MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Opération « stop au tabac dans les trains » au mois de Janvier

37
Publié le 17/02/2016

SUGELe tabac dans les trains est une infraction communément rencontrée sur tous les axes de toutes les lignes.
Si de nombreuses actions sont régulièrement menées pour juguler ce phénomène, il est cependant particulièrement difficile d’assurer une présence permanente sur l’ensemble des trains.
Chaque mois, les équipes de la SUGE et du contrôle arpentent donc nos lignes pour rappeler la loi et procéder aux interventions nécessaires. Je vous propose de faire le point sur leurs actions (concernant le tabac dans les trains uniquement) pour ce mois de janvier.

Voici les trains programmés tout au long du mois de Janvier :

  • Le 164209 au départ de Paris Montparnasse à 01h05, Versailles Chantiers 01h31,
  • Le 164547 au départ de Paris Montparnasse à 05h50, Plaisir Grignon 06h35,
  • Le 165634 au départ de Mantes la Jolie à 14h55, Paris Montparnasse 16h11,
  • Le 165455 au départ de Paris Montparnasse à 18h46, Dreux 19h42,
  • Le 165493 au départ de Paris Montparnasse à 23h35, Rambouillet 00h42,
  • Le 164666 au départ de Mantes la Jolie à 06h55, Paris Montparnasse 08h07,
  • Le 164404 au départ de Rambouillet à 23h22, Paris Montparnasse 00h26 (contrôlé 3 fois),
  • Le 164508 au départ de Plaisir Grignon à 00h11, Paris Montparnasse 00h56,
  • Le 164658 au départ de Mantes-la-Jolie à 05h55, Paris Montparnasse 07h11,
  • Le 164457 au départ de Paris Montparnasse à 07h05, Rambouillet 08h12,
  • Le 164209 au départ de Paris Montparnasse à 01h05, Versailles Chantiers 01h31,
  • Le 165895 au départ de Paris Montparnasse à 23h58, Dreux 01h09,
  • Le 165839 au départ de Paris Montparnasse à 16h58, Dreux 18h09,
  • Le 164466 au départ de Rambouillet à 07h22, Paris Montparnasse 08h13,
  • Le 165810 au départ de Dreux à 11h52, Paris Montparnasse 13h02,
  • Le 165437 au départ de Paris Montparnasse à 16h31, Rambouillet 17h27,
  • Le 165503 au départ de Paris Montparnasse à 12h20, Plaisir Grignon 13h05,
  • Le 165831 au départ de Paris Montparnasse à 15h58, Dreux 17h09,
  • Le 165469 au départ de Paris Montparnasse à 20h35, Rambouillet 21h42,
  • Le 165887 au départ de Paris Montparnasse à 22h58, Dreux 00h09,
  • Le 165641 au départ de Paris Montparnasse à 17h09, Mantes la Jolie 18h20,
  • Le 164573 au départ de Paris Montparnasse à 09h20, Plaisir Grignon 10h05,
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse à 17h58, Dreux 19h09,
  • Le 165493 au départ de Paris Montparnasse à 23h35, Rambouillet 00h42,
  • Le 165842 au départ de Dreux à 15h52, Paris Montparnasse 17h02,
  • Le 165858 au départ de Dreux à 17h52, Paris Montparnasse 19h02,
  • Le 165839 au départ de Paris Montparnasse à 16h58, Dreux 18h09 (contrôlé 2 fois),
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse à 17h58, Dreux 19h09,
  • Le 165653 au départ de Paris Montparnasse à 18h35, Mantes la Jolie 19h50 (contrôlé 2 fois),
  • Le 165859 au départ de Paris Montparnasse à 19h28, Dreux 20h39,
  • Le 165429 au départ de Paris Montparnasse à 15h35, Rambouillet 16h42,
  • Le 165649 au départ de Paris Montparnasse à 18h09, Mantes la Jolie 19h20,
  • Le 165589 au départ de Paris Montparnasse à 23h05, Plaisir Grignon 23h50,
  • Le 165887 au départ Paris Montparnasse à 22h58, Dreux 00h09.

Sur l’ensemble de ces trains, 38 contraventions ont été réalisées à bord des trains, 14 à l’intérieur des gares.
De leur côté, en parallèle de leurs autres actions, les équipes du contrôle se sont aussi mobilisées sur cette problématique du tabac en contrôlant régulièrement les trains ci-dessous :

  • Le 165843 au départ de Paris Montparnasse à 17h28, à destination de Dreux 18h39,
  • Le 165845 au départ de Paris Montparnasse à 17h43, à destination de Dreux 18h43,
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse 17h58, à destination de Dreux 19h09,
  • Le 165851 au départ de Paris Montparnasse 18h28, à destination de Dreux 19h39,
  • Le 164879 au départ de Paris Montparnasse 09h58, à destination de Dreux 11h09,
  • Le 164871 au départ de Paris Montparnasse 08h58, à destination de Dreux 10h09,
  • Le 164851 au départ de Paris Montparnasse 06h28, à destination de Dreux 07h39,
  • le 164855 au départ de Paris Montparnasse 06h58, à destination de Dreux 08h09,
  • Le 164863 au départ de Paris Montparnasse 07h58, à destination de Dreux 09h09,
  • Le 164879 au départ de Paris Montparnasse 09h58, à destination de Dreux 11h09,
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse 17h58, à destination de Dreux 19h09
  • Le 165843 au départ de Paris Montparnasse à 17h28, à destination de Dreux 18h39.

Les agents du contrôle restent donc attentifs eux aussi à vos retours et mobilisés sur cette lutte contre le tabac en gare et à bord des trains.
Pour que leurs futures actions soient efficaces, n’hésitez pas à remonter vos observations avec le plus de précision possible. Train, horaire, positionnement dans la rame sont autant d’éléments utiles pour des actions efficaces. #SignalementPrécis = #ActionsRéussies

37 commentaires pour “Opération « stop au tabac dans les trains » au mois de Janvier”

  1. Phil78Passer en mode normal dit :

    Phil.78
    Fév 16 – 09:30
    Répondre
    Bonjour,

    Hier matin,au départ de Rambouillet, train de 9h22, fumeur à l’extrémité du wagon poussé par la locomotive, fenêtre ouverte, à qui j’ai du demander d’éteindre sa cigarette, et personne présent pour verbaliser.

    Bonne journée.

  2. letirantbrunoPasser au statut dit :

    dans le trains de paris dreux les jeune fume il ya jamais la police

  3. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Ce soir j’attendais mon train en gare de Houilles Carrières/ Seine, et là, j’ai vu 3 policiers monter dans un wagon, sur le quai d’en face, et s’adresser à un individu planqué à l’extrémité, et il m’a semblé qu’ils lui avaient retiré la clope de la bouche ! Cela tombait bien, le train était stoppé au Carré pour laisser passer un direct. Des scènes comme on aimerait en voir plus souvent! A quand sur la ligne N ?

    • Bonjour,
      Ces interventions ont lieux aussi sur les lignes N et U, chaque mois, les équipes SUGE réalisent des opérations seuls, mais aussi certaines en collaboration avec les forces de l’ordre locales. Pour le mois dernier, 4 avec la police et 5 avec la gendarmerie.
      La police ou les gendarmes, peuvent aussi intervenir seuls, mais dans ce cas, l’information ne nous est pas nécessairement remontée…

  4. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir Madame Breton,

    Loin de moi l’idée d’être medisant, mais J’utilise la ligne N quotidiennement, matin, soir et fin de soirée, et c’est toujours moi qui
    tombe sur des fumeurs qui s’installent aux extrémités des wagons.
    Ce serait un plus d’organiser des interventions plus fréquentes, la probabilité que le contrevenant soit verbalisé avant de nous enfumer,
    augmenterait.

    Bonne soirée.

    • Bonjour
      Malheureusement vous êtes loin d’être le seul à nous signaler ce type d’infractions et les agents de la SUGE sont de leurs cotés mobilisés sur de nombreuses thématiques et font leur maximum pour sanctionner celle-ci…
      Les deux équipes réalisent des interventions sur les trains mais aussi les gares en réaction aux appels et opérations prévues.
      Je remonte quotidiennement vos signalements respectifs, qui permettent ainsi d’établir des statistiques en fonction du nombre de retours pour chaque axe, et de définir les opérations à programmer en priorité.
      N’hésitez pas à contacter aussi, en parallèle de vos retours ici, le 3117 ou 31177 (sms) qui peut permettre, si une équipe est à proximité, de déclencher une intervention inopinée.

  5. La fouine dit :

    Madame Breton, je l’ai déjà dit et redit : en heure creuse dans les Paris-Dreux en voiture de tête étage supérieur, vous trouvez systématiquement 2 ou 3 branleurs en train de fumer leur joint de cannabis. Et idem dans l’autre sens en voiture de queue cette fois ! Raz le bol. Donnez moi le numéro de la Suge Montparnasse que je les appelle la prochaine fois (Le 3117 ne sert à rien, on tombe sur un répondeur et idem pour le 31177, vous avez un accusé réception automatique sans suite)

    • Bonjour,
      J’ai bien transmis vos signalements mais croyez bien que les équipes SUGE se répartissent autant que possible sur les 44 gares et 374 trains par jour et ne peuvent pas régir a chaque appel…surtout qu’il faut aussi tenir compte du temps d’acheminement… Leur nombre n’est pas illimité et leurs actions sont en conséquence particulièrement cadrées et suivies…
      Ils réagissent en priorité aux alertes et sollicitions inopinées (émises par le 3117, le COT, les gares, les bornes d’urgence…). Sur le sujet du tabac un certain nombre de trains ainsi sont chaque mois contrôlés en fonction des retours analysés, mais croyez bien que ces derniers sont particulièrement nombreux et qu’il est impossible d’assurer une présence dans chacun d’eux.
      Outre cette mission contre les incivilités et le tabac, il ne faut pas oublier que ces agents sont aussi mobilisés sur des interventions en partenariat avec les forces de l’ordre, sur des missions de sécurisation du personnel et emprises, sur des missions de régularité, et sur des interpellations suite à des alertes d’urgence.
      Ces équipes n’ont donc pas vocation à se transformer en standard pour répondre aux demandes isolées. Ce sujet de tabac ne peut être traité qu’en hiérarchisant les opérations sur les nombres de retours collectés.

  6. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Tout cela pour dire que nous ne voyons jamais la SUGE, ni autre forces de l’ordre sur la N. Entre « de temps en temps » et « pas du tout », ce n’est pas la même chose.
    De plus, à quoi bon établir des statistiques, puisque nous avons 100%
    de fumeurs avec 0% d’autorités présentes.
    Ce que nous voulons, ce sont des résultats concrets, avec verbalisation
    par les autorités, donc présentes, sinon c’est impossible, ainsi que des fumeurs qui se grillent leurs cigarette
    en dehors des gares et des trains.

    Bonne journée.

    • Vous affirmez ici ne pas les voir mais d’autres voyageurs signalent eux les croiser sur leur itinéraire …regrettent qu’ils soient arrivés trop tard, de ne pas les voir réaliser de sanction plus fortes…c’est donc bien qu’ils sont présents.
      Qu’ils ne soient pas dans votre train ou dans votre gare n’est en aucun cas la preuve qu’ils ne sont pas dans les 43 autres gares ou les 373 autres trains.
      Les billets que je mets en ligne chaque mois présentent les résultats de leurs actions sur cette seule mission, vous ne pouvez pas affirmer que parce que vous ne les voyez pas, rien n’est fait.
      Les opérations avec la police et la gendarmerie sont des actions fortes pour lutter contre les infractions et les incivilités, les médiateurs récemment mis en place sont aussi une mesure visant à traiter ce sujet…
      Je peux comprendre que vous ne soyez pas satisfait car la nuisance est réelle mais faut aussi tenir compte de la réalité des périmètres à traiter, du nombre de missions à réaliser (dont la sécurité qui est et restera la priorité) et des effectifs disponibles pour tout réaliser.

  7. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Mme Breton,

    Et est-ce qu’un service de chef de bord ne serait pas envisageable, ou comment faire renaître un métier tombé dans l’oubli ?
    En tout cas, que ce soit à la SNCF ou au CFBS (Baie de Somme), le chef de bord assure une présence humaine qui a des bénéfices incontestables en termes de sécurité, de service aux voyageurs (annonces possibles, informations si nécessaire, rappel des règles de civilité, etc…) et enfin en termes d’aide au conducteur en cas d’incident.
    Je sais que les TN sont équipés d’EAS et que le chef de bord représente un coût d’investissement non sans conséquence, mais ne serait-il pas judicieux de faire renaître ce métier pour quelques missions, notamment sur Paris – Dreux ?

    Par ailleurs, je suis rentré hier soir avec le ROPO de 23h35 à PMP (avec un numéro au ROPO ce serait plus pratique…) je suis tombé sur la rame 7A et l’aménagement intérieur du sol est très bien ! 🙂 En effet, la moquette ne tient pas beaucoup, ce serait bien de pouvoir généraliser ce sol en linoleum.

    Cordialement.

    • Romuald dit :

      Bluebird43 : Le CFBS est un CF touristique, les voyageurs ne sont pas du tout les mêmes que dans un « vulgaire » train de banlieue … ne comparons pas ce qui ne l’est pas, on prend un train du CFBS pour le plaisir, on prend pas forcément un train du la ligne N pour le plaisir, mais par nécessité …
      … çà sent le ferrovipathe çà ! 🙂 lol

    • Romuald dit :

      De plus, je doute qu’au CFBS, les trains soient équipés de portes qui se ferment automatiquement grâce à une clef ou à un bouton comme en cabine de tout train de banlieue … la présence d’un chef de bord est alors encore obligatoire pour raison de sécurité …

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Romuald : j’ai effectué un bénévolat chez eux, je peux vous assurer qu’ils en pâtissent aussi avec tous les problèmes d’incivilités « classiques » qu’on retrouve aussi à la SNCF (pieds sur les sièges, dégradations (plus rares bien sûr mais bon…), entre autres).
      Je sais donc de quoi je parle en conséquence 😉 Mais bien-sûr, comme vous mentionnez, le chef de bord est une nécessité au CFBS, ce qui n’est pas le cas ici, notamment pour la sécurité.

      De plus, au CFBS, pas de réversibilité (sauf les autorails X210 Verney ex-TER BA) donc à Noyelles et à chaque autre terminus, il faut manœuvrer la loco en tête de train (dételage, manœuvre + éventuellement retourner la loco, attelage) pendant que les voyageurs embarquent ou descendent et là le chef de bord + contrôleurs sont une nécessité pour tout gérer.

      En tout cas, le chef de bord pour moi serait une première solution concernant les incivilités, la preuve, dans les TER Centre avec chef de bord ça se passe très bien 🙂

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Et il faudrait justement réformer cette idée de « vulgaire train de banlieue » comme vous dites… Ca passe par des services aux voyageurs en plus, ça passe par le confort, ça passe par l’image, en somme, renvoyé par la prestation de Transilien.

      En ce sens là, le Francilien / Regio2N sur la R sont des premiers pas pour moins « vulgariser » le Transilien. Les Transiliens sont des trains tout à fait honorables comme sur les autres réseaux (RER, TER, TGV, …) sans quoi l’Île-de-France entière ne fonctionnerait tout simplement pas… Bien-sûr on prend beaucoup le TN par nécessité pour aller au travail mais aussi pour le tourisme et pour le loisir qui représentent une part importante des déplacements en week-end.

      Bonne soirée 🙂

    • Romuald dit :

      Mon expression  » vulgaire train de banlieue » est une image … un peu du 2nd degré quoi …
      en tout cas, ravi de voir que vous êtes un passionné des CF touristiques … moi j’ai été bénévole il y a longtemps à l’époque en Ardèche sur le « mastrou » dans la très jolie vallée du Doux … 😉 mais bon, c’était au millénaire dernier … aujourd’hui, c’est métro, c’est différent, c’est moins sympa, mais j’ai des factures à payer … lol

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Oui, bien-sûr, mais le second degré peut cacher certaines vérités…

      Ah mais c’est vous qui étiez conducteur sur la ligne 4 non ?

    • Bonjour,
      Ce type de mise en place n’est pas envisageable en Ile De France. Ces métiers ont été remplacés par des équipements embarqués qui contribuent à limiter les coûts en termes d’effectif.
      Si l’entreprise recrute actuellement sur divers postes, certains autres ne sont effectivement plus privilégiés et disparaissent peu à peu.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Mme Breton,

      Je vous remercie pour vos réponses. Mais je reste un peu sur ma faim car j’ai l’impression que rien n’est possible du coup…
      Quelles sont précisément les leviers d’action qui sont actuellement à l’étude de votre côté ?

      Quant à la numérotation des trains avez-vous des retours s’il vous plait ? Je suis persuadé que ce serait utile pour le repérage des trains.

    • Bonjour,
      Concernant la numérotation, les interlocuteurs de différents métiers auxquels j’ai pu en parler m’opposent des paramètres techniques et qui ne seraient pas compatibles. Ce mode de fonctionnement pourrait être envisageable mais uniquement sur un service parfaitement cadencé, car il faut associer sur tous les logiciels un numéro de sillon à un code mission, les sauts de sillons ne permettraient pas de conserver la cohérence de la numérotation, ni les différences de services semaine, samedi, dimanche qui ne permettraient pas aux voyageurs d’associer les numéros aux mêmes horaires.D’autres point m’ont été avancés, comme le fronton des trains qui ne permettrait pas d’afficher ce numéro, et de nombreux autres points très techniques qui me sont très difficiles à retranscrire…
      Dans tous les cas, ce mode de communication répond à une norme Transilien, les lignes ne peuvent pas de manière isolées s’en soustraire. Ce projet n’est donc pas possible.
      Concernant le sujet du tabac, je ne peux dévoiler ni m’avancer sur ce qui se prépare ailleurs mais les résultats peuvent être très utiles pour notre ligne, notamment en ce qui concerne l’expérimentation des cendriers.
      Cette expé n’est pas pour le moment optimisée, mais différents axes sont envisagés pour lui donner un nouveau départ.
      L’idée d’abriter ces espaces pour inciter les fumeurs à s’y rendre, même par temps de pluie, la mise en place de cendriers plus visibles et faciles à identifier, une communication amplifiée et une expérimentation couplée avec une ligne voisine…
      Tout cela demande des budgets, et donc du temps, et nous attendons aussi l’avancée de certains autres projets de manière à pouvoir relancer cette expérimentation au bon moment, avec les bons moyens, et une maitrise de tous les paramètres.
      L’arrivée des médiateurs est aussi l’une de ces mesures en projet depuis plusieurs années, qui se met en fin en place sur nos lignes, ces équipes vont intervenir essentiellement sur ces sujets d’incivilités et du tabac.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre réponse. Quant aux dispositifs des cendriers, je l’ai déjà dit maintes fois, il n’y a toujours aucune annonce sonore concernant cette installation à SQY… Autant il faut effectivement du budget pour les choses que vous m’aviez citées, autant je ne pense pas qu’il faille beaucoup d’argent pour émettre des annonces à SQY… S’il y a autant d’annonces vigipirates (environ 1 par minute d’après mes décomptes), pourquoi n’y a t-il toujours pas d’informations concernant ces dispositifs à cette gare s’il vous plait ?

  8. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir Madame Breton,

    Vous dites que je ne peux pas prétendre « que rien n’est fait parce que je ne les voie pas »,Je vous propose donc de relire mon commentaire posté le 17 Février à 22h04, dans lequel j’affirme le contraire de ce que vous dites,
    en effet, l’intervention de la SUGE décrite dans mon commentaire a lieu sur la ligne L, ligne que j’empreinte assez rarement, alors que dans mon commentaire posté le lendemain, si vous avez bien lu, j’explique que j’empreinte « quotidiennement » la ligne N, matin, soir et fin de soirée,et tombe moi-même, le premier sur les fumeurs, ce qui montre que la SUGE n’est jamais présente sur certains trains, et au lieu de remettre en cause ce que je dis, il serait peut-être bon que la SNCF mette plus les moyens et les organise mieux, au lieu de sombrer dans le fatalisme en martelant que les équipes ne peuvent être présentes partout, ce qui n’est pas très positif.
    Pourquoi m’inviter à faire des signalements dans des trains,si c’est pour que je n’aperçoive jamais un policier dans ces mêmes trains, qu’en plus j’empreinte régulièrement? Ce n’est vraiment pas sérieux.
    Ce que propose Bluebird43 est tout à fait interressant, à travers l’idée d’un chef de bord, et qui plus est, fonctionne en baie de Somme. A généraliser même si cela coûte plus cher, après tout, notre santé le vaut bien, nous, non-fumeurs.
    La SNCF ferait bien de se soucier plus de la santé de ses clients, au lieu de constament repousser les mesures qui peuvent réellement mettre les fumeurs en défaut.
    Bluebird43, vous avez eu le plaisir d’empreinter hier une Z 5600 ou bien 8800 avec la nouvelle livrée « Carmillon » si je ne me trompe pas, et pour ce qui est du « linoleum », je pense
    que vous avez raison, la moquette commençant à avoir un aspect plus que lamentable dans certaines VB2N.

    Bonne soirée.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour Phil.78,

      Non il s’agissait de la rame 7A, VB2N + BB 27300 pour le sol en linoleum 🙂 Concernant les fumeurs, moi-même en vois souvent en soirée, surtout après 21h…
      Merci pour votre soutien mais je doute qu’avec ces seuls deux commentaires on arrive à faire bouger les choses pour pouvoir redemander un chef de bord, à l’heure où justement en région ce métier tend à disparaître :-/

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Mais bon, en même temps si l’IDF arrive à investir pour des Franciliens sur d’autres lignes, des SUGE, la nouvelle gare Rosa Parks pour la E, des Regio2N sur la R, pourrions-nous peut-être avoir une espérance de pouvoir demander quelques personnels (= efforts financiers) à la région ou à SNCF pour la branche Paris – Dreux en priorité… ?

    • Romuald dit :

      Bluebird43 : il vous sera répondu que ce ne sont pas les mêmes budgets qui payent pour acheter un train ou pour embaucher du personnel … comprend qui peut …

    • Bonjour,
      Effectivement, ni les mêmes budgets, mais surtout, ni les mêmes acteurs…
      Le matériel est financé par les régions, dans notre cas, le STIF, qui décide du choix du matériel et de l’affectation de la ligne, alors que le personnel dépend lui de l’entreprise, qui, pour maitriser ses coûts maitrise aussi ses effectifs…

  9. Phil78Passer en mode normal dit :

    Cependant je tiens tout de même à être objectif, ce soir dans le train se dirigeant vers Rambouillet dans lequel je suis monté à La Verrière, départ à 20h53, deux individus, dont un sérieusement alcoolisé, ont été invités à descendre par deux personnes en gilet Orange à Coignieres, j’ignorais que ces équipes avaient ce pouvoir.
    Par contre, aucun fumeur à l’horizon,
    peut-être avaient-ils repéré les gilets oranges ? J’aimerais connaître le champ d’action de ces équipes, merci pour votre réponse.

    Bonne soirée.

    • Romuald dit :

      je pense qu’ils prennent le risque de s’en prendre une belle … ils sont pas flics, qu’auraient’ils fait si les 2 zouaves avaient refusé de descendre, ou pire s’en étaient pris à eux ?
      Leur démarche a du sens, mais je ne suis pas sûr que l’entreprise les auraient couvert s’ils s’étaient fait aggresser … c’est bien là le problème …

    • Bonjour,
      Ces agents sont des agents de sécurité mandatés par l’entreprise pour intervenir en gares et dans les trains en soirées. Ils font donc parti du dispositif de Transilien pour lutter contre les infractions et contribuer à la sureté des voyageurs.

    • Bonjour,
      Ces agents interviennent aussi pour votre sécurité et sont positionnés dans certaines gares et en mobilité sur le reste du périmètre. Ils interviennent ainsi dans les gares lors de leurs tournées ainsi que dans les trains qu’ils accompagnent en soirée.
      Ils ont des missions d’alertes et de prévention afin de lutter contre tout type d’infraction ou d’incivilité.

  10. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Comme dit par Romuald, les gilets Oranges sont j’ai parlé plus haut ne peuvent pas grand chose en cas d’incivilité, mais sont les seules équipes visibles sur la N, la SUGE étant la grande absente.

    Bonne soirée.

    • Il s’agit d’agents de sécurités positionnés dans certaines gares et ayant pour mission de patrouiller sur la ligne. Ils complètent ainsi le dispositif global de la sureté de nos lignes composé des équipes d’agents de la SUGE, des agents du Contrôle et les tout récents médiateurs…qui sont là au quotidien dans nos emprises.

  11. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir Bluebird43

    Mea culpa! J’ai aperçu une automotrice de type Z 5600 Ou Z 8800 en livrée Carmillon Mercredi soir,à mon arrivée à Montparnasse, garée sur la voie 10, et,vu qu’elle ont un sol en linoleum, j’ai cru que vous aviez voyagé dedans,
    n’ayant jamais vu ce type de sol dans une VB2N.
    Je trouve très pertinentes vos propositions pour rendre nos trajets en train meilleurs et rendre nos gares plus vivables, dommage qu’elles ne viennent pas des décideurs SNCF, alors qu’ils sont les seuls à avoir le pouvoir de les mettre en oeuvre.

    Bonne soirée.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Sol en revêtement plastique également vu dans les VB2N.

    • Bonjour,
      Les décideurs SNCF sont au contraire particulièrement attentifs aux projets qui peuvent améliorer le confort des voyageurs en gare et dans les trains. Différentes études sont régulièrement menées, des projets mis en places, des expérimentations lancées qui permettent ensuite d’optimiser les actions et de les déployer plus largement sur d’autres lignes.
      Ainsi le confort des gares évolue, les services proposés y sont de plus en plus nombreux et tout est fait pour que les phases d’attentes soient plus pratiques, utiles et vivantes. http://96minutes.transilien.com/thematique/porte-a-porte/#
      Dans les trains le sujet est plus délicat car il nécessite de représenter un dispositif viable en mobilité (paramètre maintenance, gestion des rames) et sans contraintes d’effectif (réalisable avec personnel existant). Certaines lignes vont tenter un nouveau dispositif prochainement. L’arrivée des médiateurs sur nos lignes, expérimentés chez nos voisins ces dernières années, vient aussi s’ajouter à nos moyens en places.
      Les pelliculages intérieur ont aussi montré une réelle efficacité en jouant directement sur le comportement des voyageurs…tout en transformant l’ambiance et les habitudes de voyages…

  12. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    J’ai enfin aperçu les policiers de la SUGE, ce matin, dans le train ROPO
    départ de Rambouillet, à 8h07, ce jour.

    Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.