MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Pourquoi des ralentissements en période de forte chaleur ?

11
Publié le 19/07/2016

deformation_de_rail_m-300x225Vous avez chaud au soleil ?…imaginez porter en plus un casque en métal, et vous exposer une journée entière à cet astre (pourtant) tant attendu !
C’est ce qu’endurent les rails de nos voies ferrées !

Ils sont fait pour cela me direz-vous ?

Oui ! Mais à une certaine mesure, car l’alliage que les constitue est prévu pour faire face aux climats tempéré de nos contrées. L’infrastructure européenne est ainsi prévue pour résister à des températures allant de -10° à 40°.… Alors lorsque les températures sont trop basses ou trop haute l’alliage est nécessairement plus sensible.

Que se passe-t-il vraiment ?

Constitution d’une voie ferrée

La voie ferrée est l’infrastructure composée de files de rails parallèles et de traverses qui permettent la circulation du matériel ferroviaire.
Ces éléments sont le plus souvent positionnés sur du ballast, les gros blocs de pierre que vous observez sur les voies. Le rôle du ballast est d’amortir les efforts provoqués sur le sol afin d’éviter tout risque de déformation ou de tassement. Il permet aussi d’enchâsser les traverses afin d’assurer une résistance aux déformations des rails.
L’ensemble forme le châssis dont le rôle consiste à maintenir l’écartement et l’inclinaison des rails tout en transmettant au ballast les charges des véhicules circulant sur les rails.

Présentation1

Composition d’une voie ferrée

L’infrastructure ferroviaire est composée de métaux qui réagissent naturellement aux conditions climatiques. Que ce soit le métal qui compose les rails, les fils des caténaires (qui transmettent l’alimentation électrique des trains), ou encore les systèmes qui régissent la signalisation ferroviaire ainsi que les postes d’aiguillage, tous les matériaux sont sensibles aux variations des températures.
Si dans certains pays, les alliages de ces métaux sont prévus pour résister à des températures extrêmes (particulièrement hautes 14° à 45° ou au contraire très basses comme au Québec de -15° à 20° l’écart des températures que présente nos pays européens, ne permette pas de tels aménagements.
L’infrastructure européenne est ainsi prévue pour résister à des températures allant de -10° à 40°.

Présentahtion1

Surveillance forte chaleur

En période de forte chaleur des contrôles sont réalisés quotidiennement pour observer la température des installations car au-delà de certains degrés, des déformations peuvent apparaitre .

Au-delà de 45° le risque de déformation du rail est réel. Or la symétrie des voies est un point essentiel de la sécurité ferroviaire…

Pour préserver l’installation et permettre les circulations en toute sécurité, il faut alors appliquer une limitation de vitesse sur tout le secteur identifié comme fragilisé.

Présedntation1

L’impact de la chaleur en vidéo

Pour tout comprendre, découvrez cette courte vidéo !

11 commentaires pour “Pourquoi des ralentissements en période de forte chaleur ?”

  1. Jonathan Lecoutelier dit :

    « Hors la symétrie des voies est un point essentiel de la sécurité ferroviaire… »

    Eh non. C’est « Or » 🙂

    Merci pour l’exposé, sinon.

    Jonathan

  2. NuserPasser au statut dit :

    Bonjour,
    C’est quoi ce bordel tous les soirs en gare de Montparnasse? Depuis hier les trains partent avec 15 minutes de retard et on nous laisse crever sans clim c’est normal ça? Lintercité à la clim même lorsqu’il est à quai vous jouez aux crevards avec le transilien. Si j’étais votre patron vous seriez à la porte depuis longtemps !

    • Bonjour
      Les trains de la ligne N sont équipés de systèmes de réfrigération qui se déclenchent automatiquement grâce à des sondes placées dans chaque voiture. Ces systèmes pour fonctionner ont besoin que les fenêtres restent fermées auquel cas ils disjonctent ou tombent en panne…
      Une lumière bleu à proximité des portes vous indique si la clim fonctionne ou pas. Comme chaque voiture est équipée de 2 blocs clim, il est possible sur un même train, que certaines voitures soient alimentées et que d’autres ne le soient pas.
      Dans tous les cas, les systèmes prévus sur ce matériel ne permettent pas d’abaisser la température comme à bord d’intercité ou de TGV. Il s’agit de puissance et de capacité de matériel mais aussi de particularités d’exploitation…Là où certains trains conservent portes et fenêtres fermées sur de longues distances, les Transilien avec leurs arrêts fréquents et leurs ouvertures de portes plus longues (sans compter les fenêtres qu’il revient aux voyageurs d’ouvrir à bon escient) ne permettent pas de conserver la fraicheur acquise…
      Les systèmes de réfrigération à bord des Transilien ne peuvent donc faire baisser la température que de quelques degrés.

    • NuserPasser au statut dit :

      Bonjour Amélie,

      Oui je comprends bien qu’au cours du trajet la fraîcheur se pert suite aux ouvertures des portes ou des fenêtres ouvertes. C’est logique.

      Ce que je ne trouve pas normal c’est que la clim est éteinte lorsque le train est à quai. Un véritable four lorsqu’on rentre dedans, un sauna, on transpire à grosses goûtes! À cela on ajoute 15 minutes supplémentaires avant de partir depuis 2 jours!

      Alors vous allez me dire que le conducteur met le train en veille et que par conséquent la clim est en veille aussi. Moi je dis qu’à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Il serait tout aussi simple de laisser la clim opérationnelle, de verrouiller les portes et nous laisser monter quelques minutes avant le départ. Vous attendez que des gens fassent des malaises pour agir?

    • Ce n’est malheureusement pas possible.
      Le système se met en marche automatiquement grâce à une sonde mais uniquement si la rame est alimentée. Il est donc vrai que si le train est hors tension, aucun système ne fonctionne. Mais il est impossible de laisser tourner un train sans présence d’un conducteur…Cela reviendrait à laisser votre voiture allumée sur le parking, les clés sur le contact, le temps de faire vos achats…
      Par mesure de sécurité, les trains ne sont donc alimentés qu’en présence du conducteur ou de personnel intervenants comme sur les centres de maintenance.

  3. Bjr
    La question de Nuser comprenait 2 parties vous ne répondez que sur la clim !
    Qu’en est il des retards depuis lundi était la seconde ?

    • Oui effectivement!
      Les retards de ces derniers jours et probablement de ce soir sont dus aux limitations de vitesses qui imposent des ralentissements sur l’axe de Clamart et provoquent en conséquence des retards qui se propagent à tous les trains.
      Dés lors que la température des rails atteint les 45° il faut limiter la vitesse des trains afin de préserver l’infrastructure. Les matériaux qui la composent sont des alliages de métaux qui comme tous les métaux sont sensibles aux températures. Le froid contracte les métaux, le chaud, dilate les métaux.
      Lorsque les rails dépassent les 45° il y a un risque de déformation des voies. La seule alternative est alors de réduire la vitesse des trains au passage de ces zones sensibles pour préserver la stabilité du châssis. Ce point est expliqué plus en détail dans la vidéo de cet article.

  4. La fouine dit :

    Et pendant ce temps les Tgv roulent à 300 Km/h ! Les rails des LGV sont elles réfrigérées ?

  5. bienve dit :

    Bonjour,
    Comme tous les matins sauf 1 peut être depuis le début de la semaine, le train de 7h11 au départ de Saint-cyr en direction de montparnasse est supprimé.
    Autant l’enlevé du planning, on pourra rester plus longtemps sous la couette!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.