MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Pourquoi reste-t-il des perturbations après un incident résolu ?

5
Publié le 23/08/2016

photo 3S’il est simple de comprendre qu’en cas d’incident la circulation des trains est proportionnellement perturbée, il est en revanche plus difficile de comprendre pourquoi, une fois l’incident résolu, les difficultés de circulations persistent !?
Pourquoi vous annonce-t-on une reprise progressive du trafic? Pourquoi un « retour à la normale » est-il toujours long à percevoir ? Pourquoi et comment certains incidents parviennent encore à provoquer des perturbations plusieurs heures après leur résolution ?

C’est ce que je vous propose de découvrir ici !

C’est un phénomène qui est particulièrement visible après un incident important. La circulation des trains ne repart pas à l’instant T, il faut bien souvent plusieurs heures avant de revenir à un plan de transport normal sans retards ni suppressions…

Le plan de transport, une programmation millimétrée

Un plan de transport est une organisation précise et rigoureuse qui prévoie une programmation extrêmement fine pour chaque train, chaque conducteur, chaque point de garage ou de retournement des trains, et qui est établit selon les capacités d’infrastructure mais aussi les délais d’acheminement, le positionnement et la programmation des conducteurs, les délais de réalisations des tests de sécurité avant départ…

Au moindre décalage, tout est remis en cause et il faut alors s’adapter en temps réel avec les solutions possibles à l’instant T (capacité des voies, capacité matériel, personnel disponible….)

Poste de régulateur au COT
C’est un peu comme une pièce de tissu…tirez sur un seul fil est toute la pièce se modifie, se déforme…pour lui redonner sa forme, il faut parvenir à remettre chaque fil, bien à sa place…
Pour un plan de transport, c’est exactement la même chose, chaque fil est en fait un sillon, et le plan de transport est une maille que le moindre incident vient déformer…

 

situation normale axe Versailles ChantiersVisites du Club lignesNetU

 

Rétablissement du plan de transport, le combat du gestionnaire de moyen

Rétablir un plan de transport, demande, tout en assurant le service en cours, d’anticiper les déplacements de chaque train et conducteur, pour qu’ils se retrouvent précisément au positionnement qui devaient être le leur dans le plan de transport classique…
Après un incident, la locomotive, les rames ainsi que les conducteurs ne sont plus à leur place prévue. Ils ne peuvent donc pas enchainer et réaliser les missions suivantes initialement prévues…
Il y a donc un important travail de remise en place à réaliser pour permettre une reprise du trafic dans les meilleures conditions.

Ce travail de logistique est mené par le gestionnaire de moyen. Il a pour mission de s’assurer à chaque instant du positionnement exact de toutes ses ressources (rames, conducteurs…)

gestionnaire de moyen transilien
En effet si un train devant réaliser un trajet Dreux-Paris, puis Paris-Dreux, se trouve à Versailles en raison d’un incident qui ne lui a pas permis de terminer sa desserte, il faut rapatrier la rame pour qu’il puisse réaliser le trajet prévu et libérer rapidement la zone où il se situe actuellement pour ne pas engorger davantage le secteur. Ce rapatriement se fera soit en voyage commercial (si le délai le permet) soit en Vide Voyageurs, dans le jargon ferroviaire, on dit W, c’est-à-dire que le train circulera sans voyageurs pour pouvoir arriver à temps sur sa mission suivante et ainsi contribuer au rétablissement du plan de transport prévu.

Le gestionnaire de moyen doit aussi veiller à la disponibilité de ses conducteurs, car en cas d’incidents, eux aussi ne se trouvent plus à l’emplacement attendu…

Un conducteur conduisant un train retardé par un incident ne peut donc pas arriver à temps pour assurer à l’heure son deuxième train programmé…

Le gestionnaire de moyen doit alors « jongler » avec les conducteurs présents et ceux de réserves pour assurer les trains prévus, soit en inversant les missions programmées entre conducteurs, soit en acheminant (par train ou taxi) le conducteur qui assurera la desserte.

Dans tous les cas, l’ampleur de la situation à rétablir est proportionnelle à l’ampleur de l’incident.
Et au Centre Opérationnel Transilien, le Gestionnaire de moyen emploi tous ses outils pour rétablir et rendre au voyageurs un plan de transport fluide et fiable.
Voulez-vous découvrir ses outils !? Cliquez ici !

Et en parallèle, la chaine de l’information voyageur poursuit sa course contre la montre pour transmettre une information fiable le plus rapidement possible en faisant passer chaque info à chaque maillon de sa longue chaine!

Pour mieux comprendre ce sujet voici une rapide vidéo!

 

 

5 commentaires pour “Pourquoi reste-t-il des perturbations après un incident résolu ?”

  1. Nounours6 dit :

    Pourquoi s’il y a un accident sur la ligne n,la ligne u s’est arrêté e également?

    • Bonjour,
      Tous les trains devant se rendre à Montparnasse étant retenus dans les gares au sud de l’incident, la saturation des quais et accès aux gares a impacté la ligne U. Celle-ci n’a cependant pas été bloquée et a permis aux voyageurs le pouvant, de l’emprunter pour accéder à Paris via un nouvel itinéraire.

    • @ Amélie : si la U n’a pas été bloquée, elle a néanmoins subit les conséquences avec plus d’impact. Arrivée à 9 h 30 à Chantiers (en partant de Dreux par le Transilien parti vers 8 h 30, c’est-à-dire le second train partant après l’accident), il était sensé y avoir un DEFI à 9 h 40. Sauf que pour « difficultés de circulation » il a été supprimé. Quand il y en a tous les 1/4 d’heure je veux bien (quoique…) mais là le suivant était à 10 h 40 !!! Résultat pour moi (et d’autres) ligne C jusqu’à Issy pour attaper le tram. Donc 3 heures de trajet pour venir au boulot. Sachant que l’appli SNCF indiquait des horaires qui n’étaient pas tenus (j’ai viré l’appli MonTransilien depuis sa mise à jour je n’y comprends plus rien). Bref si je comprends bien les aléas d’un tel accident, c’est la désorganisation apparente derrière qui énerve. Il n’y a pas deux sources qui donnent les mêmes infos, c’est pénible.

    • Bonjour
      Je comprends tout à fait votre agacement. L’information à distance ce matin n’était ni cohérente ni pertinente en raison d’un bug..Le dysfonctionnement est signalé et j’espère qu’il sera rapidement résolu.
      Concernant la circulation, la U a effectivement subit les conséquences de l’incident de la N, car avec un train toutes les 2 minutes au passage de la gare de Versailles, la rétention, provoquée par l’accident de personne, qui ne permettait plus d’accéder au secteur de Clamart, à lourdement engorgée le trafic. Si la U n’a donc pas été interrompue, elle a en revanche bien subit retards et suppressions jusqu’à la reprise des circulations sur l’axe impacté qui a permis de fluidifier enfin le trafic.

  2. Patiente dit :

    Bonjour, Ce matin suite à cet accident à un moment les infos étaient données ( devant le café Bulle Perrier en gare de Montparnasse ) par un petit jeune ( stagiaire peut être … ? ) le pauvre tout seul en ligne de front devant une mare humaine se prenait tout ! Bref ce matin galère j’ai mis 3h30 pour arriver au bureau ce soir je prends un autre chemin au frais… Bonne journée à vous !

Les commentaires sont fermés.