MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment est calculée la ponctualité !?

5
Publié le 20/12/2016

infographie-twitter_comment-calcule-t-on-la-ponctualite-voyageursComment calcule-t-on la ponctualité des trains Transilien !? Voici une question qui revient fréquemment !

Souvent décriés, les chiffres qui vous sont transmis chaque mois ne traduisent pas toujours votre ressenti !

Pourtant, étant au cœur du contrat fixé par le STIF, et donc d’importants enjeux financiers, ces chiffres sont à la fois scrupuleusement analysés et méticuleusement calculés !

Mais comment sont-ils calculés ? C’est ce que je vous propose de découvrir ici !

Le calcul de la ponctualité n’est plus basé sur l’heure d’arrivée des trains à leur gare de terminus, mais sur la ponctualité de chaque voyageur pour chaque gare de la ligne !

Ponctualité voyageurs…d’où viennent les chiffres ?

Pour parvenir à établir la ponctualité des voyageurs, il faut à la fois connaitre le nombre de voyageurs qui circulent dans chaque train mais aussi leurs gares de montée et descente au fil de leur trajet. L’objectif est d’avoir une vision cliare du nombre de voyageurs à bord de chaque train, tout au long de son trajet.
Ensuite, il faut savoir précisément à quelle heure chaque train marque son arrêt en gare
Et voilà réunies les données nécessaires au calcul de la ponctualité des voyageurs !infographie-twitter_comment-calcule-t-on-la-ponctualite-voyageurs

 

Mais comment ça marche concrètement ?

Ce sujet est bien complexe et provoque de nombreuses interrogations !

  • « Vos chiffres ne correspondent pas à notre réalité ! »
  • « Pourquoi supprimez-vous mon train !? Pour qu’il n’entre pas dans vos calculs de ponctualité ?! »
  • « Pourquoi des trains circulent-ils à vide pendant que les nôtres sont supprimés ? »

Autant de questions posées par un voyageur auxquelles répond un spécialiste dans cette vidéo !

Je vous laisse découvrir en image les réponses à ses différentes questions !

 

 

5 commentaires pour “Comment est calculée la ponctualité !?”

  1. Patrick78120 dit :

    Moi pour calculer la ponctualité d’un train je compare mon heure d’arrivée avec l’heure inscrite sur l’horaire. Oui je sais c’est un calcul tellement compliqué. Mais quand j’arriverai une fois de plus en retard, je sortirai votre magnifique formule. Franchement vous planez à 15 000.

    • C’est exactement la même chose mais à l’échelle des 3 millions de voyageurs qui empruntent le réseau Francilien, et qui ont tous un trajet différents, à des horaires différents…il faut donc connaitre leur gare de descente, l’heure à laquelle ils y descendent réellement, celle théorique à laquelle ils devaient y être, et combien ils sont de voyageurs à être dans le même cas…pour établir non pas la ponctualité d’un voyageurs mais de l’ensemble de voyageurs qui circulaient à cet instant sur la ligne, dans ce train…
      Pour un individu, le calcul est effectivement simple, mais pour établir le même calcul à l’échelle d’une région…la formule demande effectivement à prendre en compte quelques autres paramètres essentiels.

  2. JulienPloz dit :

    C’est marrant, dans votre formule 4 minutes de retard n’est pas un retard, mais moi quand j’arrive à mon changement, ben quand j’ai 4 minutes de retard je rate mon 2e train, d’où 15 minutes de retard.

    D’ailleurs, le calcul qui m’intéresserait vraiment c’est celui là :
    [ somme pour chaque train de (retard du train, en vraies minutes, même inférieur à 5) * (nombre de voyageurs du train) ] / (nombre de voyageurs dans la journée)
    Avec chaque train supprimé compté avec un retard égal à la durée d’attente pour le train suivant

    Là on a une vraie base (même si perfectible) pour se rendre compte du ressenti des voyageurs
    Même si le STIF continue d’utiliser la formule de l’article, pourquoi ne pas diffuser à titre de bonne foi pour vos clients le résultat de ce calcul de retard subi par voyageur?

    • Les 4 minutes en question sont en fait une marge d’exploitation. Faire rouler un train est avant tout une question de sécurité. Si les trains ralentissent ou sont supprimés, c’est pour ne pas se « rentrer les uns dans les autres », car sur nos réseaux les trains se suivent les uns derrières les autres à moins de 2 minutes. Ces 4 minutes sont donc considérées comme une marge pour exploiter le réseau en toute sécurité. Supprimer cette marge revient à ne pas prendre en compte les paramètres existants lors du trajet de chaque train et à rouler coute que coute en ne tenant compte d’aucune règle de sécurité. Comme envisager son trajet voiture, bus, ou piéton à la minute et refuser ainsi de s’arrêter devant un passage piéton, un feu ou un stop…pour ne pas avoir la moindre minute de retard sur l’horaire que l’on s’est fixé.
      Ces horaires sont nécessaires et indispensables et c’est pour cela que le STIF les intègre à ce calcul.
      Côté calcul, votre formule n’est pas très différente de celle exploitée:
      Vous souhaitez : Nb de train en retard * Nb de voyageurs du train / Nb de voyageurs de la journée
      Nous faisons: Nb de voyageurs à l’heure dans chaque gare / Nb de voyageurs de la journée
      Un train permet de réaliser autant de trajets qu’il y a de voyageurs. Et si un train est en retard sur une partie de son parcours, il ne l’est pas nécessairement sur la totalité de son trajet ni avec le même retard a son passage à chaque gare. Votre formule souhaitant le nombre de train en retard n’est donc pas fonctionnelle. Il est essentiel de s’attacher, non au train, mais au nombre de voyageurs qui monte et descend dans chaque gare pour accéder à chaque train. On a alors dans ce cas la possibilité de savoir combien de voyageurs sont montés à l’heure prévu dans leur train et combien sont arrivés à l’heure ou en retard dans leur gare d’arrivée. Divisé par le nombre de voyageur total, vous obtenez le taux de ponctualité, ou en l’inversant, celui de non ponctualité.
      Je ne suis pas sûre de comprendre le chiffre que vous souhaitez dans votre dernier paragraphe, mais il est probable qu’il soit déjà en partie diffusé…Dans chaque gares, une affiche est exposée chaque mois présentant les chiffres de ponctualité. Sur chacune d’elle, le résumé des incidents majeur reprend le nombre total de voyageurs impactés par chaque incident.
      Si l’on prend le mois de novembre en exemple, on remarque ainsi, que 76100 voyageurs sont touchés par les 3 accidents de personne du mois, que 12800 voyageurs sont retardés par des colis suspects, et 113400 par les difficultés d’adhérences…
      Un site « maponctu » a aussi été créé pour permettre aux voyageurs de calculer eux même leur ponctualité.

  3. Phil35 dit :

    Bonjour,
    mais comment faites vous pour « il faut donc connaitre leur gare de descente, l’heure à laquelle ils y descendent réellement, » ???
    Le pass navigo n’est pas nécessaire pour pouvoir sortir de la gare …
    Même problème à l’entrée .. comment savoir le train que j’ai à pris à Gare de Lyon ou à Chatelet les Halles.
    A moins de suivre les téléphones de tout le monde et avoir le droit de le faire … c’est extrêmement aléatoire .. bref pas top

Les commentaires sont fermés.