MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

OPÉRATION “STOP AU TABAC DANS LES TRAINS” AU MOIS DE NOVEMBRE

10
Publié le 27/12/2016

img_4724-e1412604170651-764x1024-2Le tabac dans les trains est une infraction communément rencontrée sur tous les axes de toutes les lignes.
Si de nombreuses actions sont régulièrement menées pour juguler ce phénomène, il est cependant particulièrement difficile d’assurer une présence permanente sur l’ensemble des trains.
Chaque mois, les équipes de la SUGE et du contrôle arpentent donc nos lignes pour rappeler la loi et procéder aux interventions nécessaires. Je vous propose de faire le point sur leurs actions (concernant le tabac dans les trains uniquement) pour ce mois de Novembre.

Voici les trains programmés tout au long du mois de Novembre : 

  • Le 165465 au départ de Paris Montparnasse 20h05, à destination de Rambouillet 21h12,
  • Le 165493 au départ de Paris Montparnasse 23h35, à destination de Rambouillet 00h42,
  • Le 165485 au départ de Paris Montparnasse 22h35, à destination de Rambouillet 23h42,
  • Le 165802 au départ de Dreux 10h52, à destination de Paris Montparnasse 12h02,
  • Le 165589 au départ de Paris Montparnasse 23h05, à destination de Viroflay Rive Gauche 23h26,
  • Le 165850 au départ de Dreux 16h52, à destination de Paris Montparnasse 18h02,
  • Le 165485 au départ de Paris Montparnasse 22h35, à destination de Rambouillet 23h42,
  • Le 164501 au départ de Paris Montparnasse 00h05, à destination de Plaisir-Grignon 00h50
  • Le 164653 au départ de Paris Montparnasse 06h35, à destination de Mantes-la-Jolie 07h56 ,
  • Le 165538 au départ de Plaisir-Grignon 15h56, à destination de Paris Montparnasse 16h41,
  • Le 164682 au départ de Mantes-la-Jolie 08h55, à destination de Paris Montparnasse 10h11.

Sur l’ensemble de ces trains, 11 contraventions ont été réalisées à bord des trains, 6 à l’intérieur des gares.
De leur côté, en parallèle de leurs autres actions, les équipes du contrôle se sont aussi mobilisées sur cette problématique du tabac en contrôlant régulièrement les trains ci-dessous :

  • Le 164855 au départ de Paris Montparnasse 06h58 , à destination de Dreux 08h09,
  • Le 164863 au départ de Paris Montparnasse 07h58, à destination de Dreux 09h09,
  • Le 164879 au départ de Paris Montparnasse 09h58, à destination de Dreux 11h09,
  • Le 164863 au départ de Paris Montparnasse 07h58, à destination de Dreux 09h09,
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse 17h58, à destination de Dreux 19h09
  • Le 164851 au départ de Paris Montparnasse 06h28 , à destination de Dreux 07h39,
  • Le 164871 au départ de Paris Montparnasse 08h58, à destination de Dreux 10h09,
  • Le 164887 au départ de Paris Montparnasse 10h58, à destination de Dreux 12h09,
  • Le 164879 au départ de Paris Montparnasse 09h58, à destination de Dreux 11h09,
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse 17h58, à destination de Dreux 19h09
  • Le 165815 au départ de Paris Montparnasse 13h58, à destination de Dreux 15h09 ,
  • Le 165839 au départ de Paris Montparnasse 16h58, à destination de Dreux 18h09,
  • Le 165831 au départ de Paris Montparnasse 15h58, à destination de Dreux 17h09,
  • Le 165847 au départ de Paris Montparnasse 17h58, à destination de Dreux 19h09,
  • Le 165851 au départ de Paris Montparnasse 18h28, à destination de Dreux 19h39

Les agents du contrôle restent donc attentifs eux aussi à vos retours et mobilisés sur cette lutte contre le tabac en gare et à bord des trains.Pour que leurs futures actions soient efficaces, n’hésitez pas à remonter vos observations avec le plus de précision possible. Train, horaire, positionnement dans la rame sont autant d’éléments utiles pour des actions efficaces. #SignalementPrécis = #ActionsRéussies

10 commentaires pour “OPÉRATION “STOP AU TABAC DANS LES TRAINS” AU MOIS DE NOVEMBRE”

  1. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir,

    La question que je me pose est la suivante: est-ce que les missions de la SUGE ont lieu sur la totalité du parcours des trains, ou bien descendent-ils deux ou trois station après le début de celui-ci ? Quel serait l’intérêt de la deuxième option, si ce n’est de laisser « le champ libre »aux fumeurs sur le restant du parcours, le train étant sans surveillance?
    Merci pour votre retour.

    Bonne soirée.

    • ramses06Passer au statut dit :

      Ce que j’ai personnellement constaté sur la branche que j’emprunte (plaisir-paris mantes Paris) c’est que les équipes de suge montent la plupart du temps à Versailles chantier en direction de paris et y descendent en direction de la banlieue. Hors comme je l’ai signalé un très grand nombre de fois les fumeurs et autres fauteur de trouble montent en gare de plaisir Villepreux et Fontenay le Fleury et descendent à saint Cyr ou Versailles chantier . De ce fait la suge ne risque pas de leur tomber dessus . Les fumeurs sont rois entre plaisir et Versailles chantier. . .

    • Bonjour
      Les agents de la SUGE se partagent la totalité de la ligne et doivent sécuriser gares et trains, mais leur nombre est restreint. S’ils sont présents 24h/24 dans nos emprises, ils ne sont en revanche que 2 équipes à travailler en même temps sur l’intégralité de la ligne. Ces agents doivent alors répartir leurs missions pour être à la fois le plus visible possible et se rendre le plus mobile possible sur la ligne. Les interventions dans les trains sont donc programmées pour intervenir sur différents secteurs mais il ne leur est pas possible de rester dans un même train sur la totalité de son trajet au risque d’être totalement absent sur d’autres secteur où leur présence est aussi nécessaire et attendue.
      Chacune de leur mission est donc calculée avec ce compromis d’efficacité et de disponibilité qui doit aussi leur permettre toutes les interventions déclenchées en urgence, qui déprogramment automatiquement les missions initialement prévues.

  2. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Comme le souligne Ramses06, et comme je l’évoquai dans mon commentaire précédent, les missions de la SUGE ne peuvent être efficaces si leurs équipes descendent et montent à certaines stations, au lieu de faire un parcours complet, leurs interventions étant « prévisibles », donnant le champ le plus libre possible aux fauteurs de troubles, dont les fumeurs,ce qui montre, une fois de plus que les signalements que nous faisons ne sont absolument pas pris en compte,et nous permet de comprendre pourquoi ce dossier n’évolue pas, le travail étant fait à moitié, non par la SUGE, mais par ceux qui organisent les missions.
    Messieurs décideurs SNCF et politiques, vous savez ce qu’il faut changer, nous n’arrêtons pas vous le dire! Alors allez-y !

    Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

  3. StewartPasser au statut dit :

    Entièrement d’accord avec Ramsès, les derniers wagons en direction de Paris et le premier wagon en direction de la banlieue empestent ! On voit les mégots de cigarettes joncher le sol dans les espaces vélo.

  4. OBO dit :

    La plupart du temps, c’est pas du tabac qui est fumé.
    Soyons clairs sur ce point aussi.

  5. Rems dit :

    Apparemment ils sont encore là à 18:00 direction Dreux…
    À peine partis de Montparnasse et l’odeur de joint empeste la voiture de tête.

  6. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Fumeur à qui j’ai demandé de d’éteindre sa clope, dans le train au départ de Rambouillet de 8h07 ce matin, et pas de SUGE. Le gars est tranquille, il sait qu’il ne risque rien.

    Bonne journée.

  7. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Ce soir, fumeurs, musique à fond,à l’extrémité de la voiture dans le ROPO de passage à 20h30 à Versailles Chantiers,entre St Quentin et Trappes et pas de SUGE.Ils étaient deux, je leur ai demandé poliment d’éteindre leur cigarette, ce qu’ils ont fait. Un voyageur m’a remercié, ce que je comprends,les gens en ont tellement marre que rien ne bouge, rien d’étonnant à cela. Je vous demande instamment de faire le nécessaire sans quoi j’en réfère de suite à la FTUSP, vous connaissez? Je pense que oui, ils défendent l’intérêt des usagers dans les transports.La SNCF est responsable du comportement des fumeurs, ceux-ci sévissant dans ses murs (gares) ou bien les trains, et comme je l’ai expliqué à votre homologue de la ligne L,
    placarder l’interdiction de fumer,ne signifie pas que la SNCF respecte la loi,car il n’y a pas de résultat ; nous sommes toujours enfumés dans les zones ou c’est interdit.A titre de comparaison, un patron de restaurant ou café sera verbalisé si on fume dans son établissement, même s’il a placardé l’interdiction de fumer, par qui la SNCF serait-elle verbalisée ? Par l’état, je ne crois pas, ce serait déjà fait! Par le STIF, là je pense que c’est possible, et la région IDF ? C’est également possible, ce sont vos clients, et leur intérêt est que les usagers voyagent dans de bonnes conditions. Comme je l’avais fait pour demander l’evincement des « petits gris », je vais les alerter sur le fait que nous sommes soumis au tabagisme passif dans les trains et les zones « dites » interdites aux fumeurs, et qu’il n’existe aucune politique visant à dissuader les fumeurs, car pas de verbalisation, et que ce phénomène s’amplifie au lieu de diminuer.

    Bonne soirée.

    • Bonjour @Phi l78,

      Avec les signalements que vous réalisez sur le blog et que je fais remonter au responsable sureté mais aussi avec les patrouilles réalisées par les agents de la sûreté et du contrôle dans les trains et en gares, des actions ciblées sont ensuite mises en place pour lutter contre le tabagisme. Des contrôles sont ainsi effectués et permettent de sanctionner les fumeurs qui enfreignent la loi et qui incommodent les autres voyageurs… Chaque mois sur le blog, la rubrique « stop au tabac dans les trains » met en avant le travail des agents qui agissent pour faire reculer le tabagisme dans les trains et en gares.

      Sanctionner les fumeurs qui enfreignent la loi est nécessaire mais il est impossible de mettre des agents de la sureté dans tous les trains des lignes N et U… Ces incivilités reposent également en grande partie sur des habitudes ou des idées reçues ancrées chez certains fumeurs… Pour lutter contre le tabagisme dans les trains et en gare, il faut donc également faire preuve de dialogue et de pédagogie, comme vous avez pu le faire hier soir dans votre train, et comme les médiateurs s’efforcent de le faire également lors de leurs tournées dans les trains et en gares.

      Mettre en lumière les incivilités qui viennent troubler le voyage des autres personnes qui partagent le même espace a un impact dissuassif considérable sur l’individu qui cause ces dérangements et cela peut avoir comme effet que ces désagréments ne se reproduisent pas à l’avenir…

Les commentaires sont fermés.