MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Le point sur l’incident du 10 janvier

9
Publié le 10/01/2017

infotrafic_120La circulation a été  perturbée sur les lignes N et U ce matin, je vous propose de faire un point ici.

 

A 8h01, le conducteur d’un Train DEFI alerte le COT suite à un signal d’alarme tiré dans son train. Après vérification, il informe le régulateur qu’un malaise a lieu à bord et que le voyageur a besoin de l’intervention des pompiers pour évacuation et prise en charge.

Au COT, la demande d’intervention des pompiers est immédiatement demandée par le coordonateur régional et le plan de transport est modifié en conséquence car le train, immobilisé en gare de St Cyr sur la voie 2 bis, perturbe le trafic en interdisant la voie sur laquelle il est à cet instant bloqué.

Pour éviter l’effet domino, le train de la ligne N en direction de Paris Montparnasse, qui attend juste derrière ce train de la U, est « déporté »  sur la voie 2, pour pouvoir malgré tout circuler et éviter ainsi d’augmenter la perturbation. Les responsables du poste d’aiguillage effectuent les manœuvres nécessaires pour que le train arrive sur cette voie. Mais, à cet instant, en arrivant sur la voie, une alerte se déclenche.

Le conducteur du train 164468 , alerte alors le COT (Centre Opérationnel Transilien) et part en reconnaissance sur les voies, après avoir obtenu la protection (mesure de sécurité l’autorisant à quitter sa cabine) pour vérifier qu’il n’y a aucun souci sur son train ou sur les voies. Après vérification des installations et du train, son diagnostic permet d’identifier qu’il s’agit d’un dérangement de signalisation qui bloque tous les modes de signalisation de ce secteur. Ceci impose au poste d’aiguillage d’assurer l’orientation et les ordres de passage des trains auprès de chaque conducteur du secteur. Rapidement réparé, la circulation reprend néanmoins et permet au 164468 de rejoindre la gare de Montparnasse avec un retard de 24 minutes.

Le train DEFI, repart lui aussi de la gare de St Cyr à 8h37, après la fin d’intervention des pompiers,  avec un retard de 33 minutes.

Les annonces en gare qui se sont succédées sur ce secteur vous ont donc informé d’un malaise voyageur dans un premier temps, puis suite au deuxième incident, d’un second motif survenant au même instant sur la voie voisine. De nombreux retours sur twitter ont mentionné une erreur d’information ou des incohérences, or, il s’agit simplement de 2 incidents qui ont été communiqués en temps réel et en toute transparence.

L’information voyageur montre une fois de plus sa délicate mission ; informer sans perturber…comment communiquer alors  en temps réel sur les évènements qui se produisent sans générer de doutes ou d’incompréhension !

Avez-vous, vous aussi, ressenti une incompréhension lors de la communication de cet incident ou ces deux évènements vous ont-ils semblé distinct ?

 

9 commentaires pour “Le point sur l’incident du 10 janvier”

  1. OBO dit :

    Le 164370, j’étais dans celui là \o/
    A noter que du coup, il était blindé à ras bord dès St Cyr !

  2. Bonsoir, j’attendais à Chantiers le DEFI (qui était prévu pour 8h10). Il a été annoncé (sur les écrans) retardé puis supprimé (par annonce sonore, soit dit en passant inaudible car diffusée lors de passages de trains). Le suivant (8 h 25) était inscrit retardé et celui de 8 h 40 supprimé. Craignant que le premier à arriver ne soit trop blindé pour pouvoir monter dedans, j’ai préféré passer par Rive Droite. Pas forcément le bon choix, ça se traînait sur la L… Résultat : 45 mn de retard à l’arrivée au boulot. En espérant que le voyageur ayant fait un malaise aille mieux.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      @Provincilienne, bonsoir,

      Lorsque la ligne U est perturbée, la L aussi l’est souvent aussi car ces deux lignes sont intimement liées.
      Du coup, lorsque ça plante trop sur la U, il est préférable de passer par le RER C (Issy Val de Seine puis la Défense) ou de passer par Montparnasse si vous voyez qu’un train est à l’approche en direction de Montparnasse.

      Espérant également un bon rétablissement pour cette personne…
      Cordialement.

  3. Yanoob dit :

    Bonsoir,

    J’étais dans le DEFI à St Cyr au moment où ça c’est produit.

    L’incompréhension vient aussi du fait que l’on annonce après quelques minutes, que ce train sera finalement terminus St Cyr, que le suivant arrive sur la 2bis.
    La foule du matin prend alors le seul escalier de la voie 2 pour changer de quai (7 minutes pour changer de quai)
    C’est à ce moment que la 2ème alerte entre en marche.
    Et c’est à ce moment également, une fois que les voyageurs sont arrivés tant bien que mal sur la 2bis que… finalement le DEFI de la voie 2 repartira dans quelques minutes…

    Une succession d’informations, un peu contradictoire… et qui peut être dangereuse, la gestion des flux voyageur à St Cyr est assez mal fichu.

    • Bonjour @Yanoob,

      Comme vous avez pu le remarquer dans le billet incident du 10 janvier, ceux sont deux événements qui se sont enchainés coup sur coup… Les informations délivrées en temps réel aux voyageurs présents à St Cyr n’étaient pas contradictoires mais traduisaient davantage l’évolution de la situation à l’instant T.

      Lorsqu’un incident voyageur survient, la durée de l’incident ne peut jamais être clairement établie puisque de multiples facteurs qui ne sont pas dépendants dues équipes SNCF sont à prendre en considération ( équipes de secours déjà mobilisées ou retardées, état physique de la personne…). Grâce à l’intervention rapide des pompiers, la personne a pu être prise en charge ce qui a permis la remise en service du DEFI en voie 2. Les événements qui se sont enchainés successivement met en lumière la production du service ainsi que l’information donnée en temps réel aux voyageurs qui est donc soumis à ce genre d’événements imprévisibles…

  4. SD0163Passer au statut dit :

    Le train Défi partant à 8h37 de St Cyr à été terminus St Cloud.
    Donc beaucoup de report sur le direct Montparnasse qui finalement nous a largué à Montparnasse 2.

  5. ilyarom dit :

    Bonjour,
    Je suis abonné Navigo Annuel ainsi que l’abonnement du travail Chartres- Saint-Quentin en Yvelines.
    Ce soir le 12.01.2017 j’ai été touche par l’incident de caténaire en secteur de Chartres et donc bloqué à Rambouillet.
    J’ai déjà soumis la réclamation au TER Centre concernant les délais de réachineement, néanmoins je vous contacte à propos de gestion catastrophique d’accident de 12.01.2017 ainsi que à propos comportement des agents Transilien présents en gare.
    En effet, le comportement de 3 agents présents en gare a malheureusement été manifestement improfessionnel avec la manière de communication agressive et hors norme. Au lieu d’accompagner les voyageurs et de les aider de trouver une solution, ils se sont isolés disant que ce n’est pas eux qui gèrent le problème en écoutant rien et en disant « ce n’est pas nous ». En plus, ne voulant pas parler aux voyageurs, ils se sont ensuite cachés dans le bâtiment de la gare en rigolant. Aucune prise en charge n’a été proposée aux voyageurs pendant 3 heures d’attente au froid.
    Je trouve tout cela bien evidemment tout à fait inacceptable.
    Vous en remerciant infinement pour votre retour.
    Cordialement.

    • Bonjour @Ilyarom,

      Merci pour votre signalement, je le fais remonter aussitôt auprès des responsables des équipes de prise en charge voyageurs pour qu’à l’avenir une telle situation ne se reproduise pas…

    • la fouine dit :

      Permettez Amélie et Ilyarom, ne vous trompez pas de cible : en soirée, quel est l’effectif en service dans une gare comme Rambouillet ? 5 ou 6 agents ? Comment voulez vous qu’à eux seuls ils puissent gérer des centaines de voyageurs en rade ? C’est mission impossible !

Laisser un commentaire