MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retour sur la rencontre du Club client: comment se passe une journée pour un conducteur ?

5
Publié le 31/10/2017

le club client vous raconte la rencontre avec les conducteurs des lignes N et U

Jeudi 26 octobre, le club client est allé à la rencontre des conducteurs des trains des lignes N et U. Nous avons pu découvrir le monde des conducteurs du côté coulisse… Je vous propose de partager quelques informations avec vous et libre aux chanceux présents d’en dire plus en commentaire !

Qui sont-ils ?

Damien, Wladimir et Anthony, 3 conducteurs sur les lignes N et U m’ont fait part de leur envie de rencontrer des clients et surtout de pouvoir échanger avec vous sur leur quotidien…et un peu plus longuement qu’en 140 caractères. En effet, ces 3 conducteurs ont décidés de vous parler directement via twitter. Ils sont présents et accessibles pour répondre à vos questions ferroviaires notamment mais aussi pour répondre à vos tweets sur certaines annonces ou vous expliquer pourquoi votre train a pris du retard par exemple.

En complément, ils viennent parfois compléter mes réponses sur le fil twitter des lignes N et U.

Vous pouvez  retrouver, sur twitter, différents tweets sur les annonces dans les trains grâce au hastag  #monconducteurNetU et des information ferroviaire pour satisfaire votre curiosité sur le hastag #infotrain.

Une journée type d’un conducteur

Pour que l’immersion soit total, je leur ai proposé de raconter comment se passe une journée dans la peau d’un conducteur.

Il faut savoir qu’un conducteur est affecté à un dépôt. Il en existe 3 sur notre ligne: Paris Montparnasse, Trappes et Rambouillet. Le dépôt de Mantes- la-Jolie appartient au secteur de Paris St Lazare.

Lorsqu’un conducteur commence sa journée, il commence son service à son dépôt donc par exemple à Trappes. Il finira sa journée au même endroit, c’est à dire à Trappes dans l’exemple que nous avons pris.

Néanmoins, il arrive parfois qu’il soit en « découché » c’est à dire qu’il ne termine pas sa journée dans sa résidence et ne rentre pas chez lui. Il dormira dans une autre résidence pour effectuer la journée suivante.

Une journée est composée de mission uniquement sur la ligne N ou de mission uniquement sur la ligne U. Tous les conducteurs des lignes N et U peuvent conduire sur la U et sur la N.

Le conducteur connait les missions qu’il va effectuer lors de sa journée grâce à une feuille lui indiquant son roulement, c’est à dire les trains qu’il va conduire tout au long de sa journée.

Avant de démarrer son premier train, il y a un temps de préparation de 13 minutes qui va lui permettre de préparer sa journée et de prendre connaissance des dernières informations sur la ligne comme des modifications de vitesse, des travaux, des notes qui lui sont adressées, ou encore des modifications dans les missions des trains initialement prévus.

Après avoir pris connaissance de l’ensemble des informations à sa disposition, il va préparer son train et effectuer des mesures de sécurité: il a une check-list des différentes manipulations à faire avant le départ comme la vérification des freins par exemple.

Lors de cette étape de préparation il peut arriver qu’un problème survienne; 2 solutions s’offrent à lui: soit le conducteur arrive à dépanner son train tout seul, grâce à un guide de dépannage et il y aura quelques minutes de retard, soit malheureusement le problème est plus complexe et le train ne peut pas effectuer la mission initialement prévue, il est alors supprimé; Vous avez l’information de votre côté avec le motif  » train supprimé car toutes les conditions ne sont pas réunies pour son départ ».

 

Selon l’heure à laquelle l’agent de conduite prend son service et selon son roulement, il peut soit acheminer des trains en direction de Paris pour assurer la pointe du soir, soit à l’inverse ramener des trains en banlieue pour assurer la pointe du matin.

A la fin de la pointe du soir, le train sera ramené au dépôt, pour y passer la nuit et pour assurer la pointe du matin.

Certaines journées sont aussi simple que sur le papier, d’autres sont plus complexes avec des incidents, des problèmes matériel, etc.. qui sont autant de contraintes pour vousque pour eux.

 

 

Une prochaine visite ?

J’ai cru comprendre qu’un certain nombre d’entre vous ont appréciés cette rencontre avec un service spécifique. 78jbo m’a proposé une rencontre avec les gilets rouges… et vous quel service avez-vous envie de découvrir ?

à lire aussi

Préparation tardive d’un train…mais ça veut dire quoi !?

5 commentaires pour “Retour sur la rencontre du Club client: comment se passe une journée pour un conducteur ?”

  1. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir Lucile,

    Je serai ravi de participer à la prochaine rencontre avec des conducteurs. Il y aurait-il d’autres dates ?
    Bonne soirée.

  2. 78jboPasser en mode normal dit :

    Oui, bonjour Lucile ! (Disons dans quelques heures !)
    Venant de re-visionner un documentaire « haletant » : Gare du Nord, la plus grande gare d’Europe,
    j’avoue que, maintenant que nous avons eu la « perception du réel »par les conducteurs… « mobiles » donc, il serait effectivement intéressant de découvrir la perception des agents « fixes » en gare !
    Dans ce film, j’ai eu le temps d’ apercevoir dans un des bureaux SNCF (de cette grande gare) l’affiche-devise suivante : « avoir les yeux partout, c’est garder les pieds sur terre ! ». Dans une telle gare, tout ce qu’on pourrait anticiper…
    On le sait désormais pour les conducteurs (rencontrés) qui n’ont effectivement pas « les yeux dans leur poche »… En revanche, quand aux yeux de tous les voyageurs à quai, des personnes traversent les voies dans différentes gares… côté SNCF, aucun coup de sifflet, silence… Apparemment, seul un conducteur qui arriverait à sa hauteur pourrait (?) donner l’alerte.
    Beaucoup de caméras partout… beaucoup de postes de commandement cachés ! Si les postes d’aiguillages surplombant les voies sont désormais vides, remplacés par des « postes automatisés » ailleurs, je note que même dans les aéroports, on a jugé bon de ne pas faire disparaître les tours de contrôle surplombant les pistes (et pourtant d’une dimension plus impressionnante) pour tout de même pouvoir jeter un œil ! La technologie est présente… mais l’œil a encore sa part.
    Il n’y a pas longtemps, « l’info-radio dans nos trains » (ligne N/U) déclarait : « en raison d’une panne informatique, nous ne pouvons pas vous donner d’info, mais globalement tout va bien ! ». Ont-ils donc pris une montgolfière pour s’en assurer ?
    Parmi les quelques avis donnés par les bloggers, dans le peu de temps que nous passons dans les « structures ferroviaires », nous voyons pas mal de « choses peu convenables » se passer ! Et, effectivement, ça n’a pas l’air de provoquer beaucoup d’inquiétude… et donc pas plus pour les contrevenants qui s’y complaisent donc… (sur un terrain de foot, en principe, la moindre faute est immédiatement sifflée…)
    Vous nous aviez répondu que les agents ne pouvaient être partout, ou derrière chaque voyageur… C’est évident, et vous ne pouvez être tenu responsable de ces actes « inconscients » qui vont en augmentant.
    Pour autant, je ne pense pas être le seul à pouvoir le relater : il y a des « positionnements » en gare et sur les quais, où on a un tel « panorama » sur ces sites qu’on ne met pas longtemps à déceler les choses anormales.
    L’histoire des Chemins de Fer a 150 ans. C’était cette stratégie qui est restée en vigueur assez longtemps. Malgré la dureté de l’exploitation d’autrefois, les Chemins de Fer Français ont été longtemps un modèle de précision… dans la mesure où chacun était bien à son poste… Je n’ai rien contre les automatismes perfectionnés, mais laissés seuls… c’est nettement moins bien en terme de performance ! (Dégradations, actes de malveillance en tout genre… et comme le souligne un blogger, de fait, en toute impunité !)

    • LucilePasser au statut dit :

      Bonjour 78jbo,
      Vous avez raison, l’œil humain est sans égal sur le terrain et les nouvelles technologies peuvent aider l’humain mais je pense qu’elles ne les remplaceront jamais totalement. C’est pourquoi des agents sont dans les gares, ainsi que des responsables de gare; Ils remontent des idées, des dysfonctionnements, des retours de ce qu’il se passe en gare.
      Nous nous appuyons aussi sur vos retours en tant que clients qui sont parfois identiques et parfois un peu différents. Nous avons besoin de ces deux visions pour améliorer les services en gare notamment.
      Certaines informations sont confidentielles sur la mise en œuvre des projets à plus ou moins long terme mais sachez néanmoins que rien n’est laissé au hasard même si ce n’est pas votre ressenti, ce que j’entends et je comprends. Je n’ai pas de baguette magique mais nous essayons de faire au mieux, le plus rapidement possible avec les contraintes que nous avons.
      Bonne journée

Laisser un commentaire