MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retour sur l’incident du 13 novembre 2018

Aiguillages
44
Publié le 19/11/2018

Un incident affectant la voie à Plaisir-Grignon a perturbé le trafic durant la matinée du 13 novembre. Que cela signifie-t-il plus précisément ?

Je vous propose de revenir sur la chronologie des événements et la façon dont l’incident a été traité.

06h10 : une panne du système d’aiguillage se produit à Plaisir-Grignon

Cette panne, d’origine électrique, empêche les agents du poste d’aiguillage de recevoir les informations concernant la direction des aiguillages.

Or, ce système a une importance capitale puisque c’est lui qui permet au poste d’aiguillage de Plaisir-Grignon :

  • de gérer une vingtaine d’aiguillages autour de Plaisir dans un rayon d’une dizaine de kilomètres;
  • de recevoir les trains en provenance de Mantes-la-Jolie ou de Dreux;
  • et inversement, de diriger les trains en provenance de Paris vers Mantes-la-Jolie ou Dreux;

Suite à cette absence d’information concernant les aiguillages, il n’est plus possible d’assurer la redirection des trains vers le bon axe en toute sécurité.

> Les axes Dreux – Paris et Mantes-la-Jolie – Paris sont donc perturbés puisque les voies de ceux-ci convergent/divergent à Plaisir-Grignon.

Afin de limiter l’impact de l’incident, les trains ayant pour origine Plaisir-Grignon et à destination de Paris-Montparnasse sont supprimés. Pour « compenser », les arrêts de ces trains sont répartis entre d’autres trains qui étaient initialement directs de Plaisir-Grignon à Versailles-Chantiers.

L’heure de reprise progressive du trafic est annoncée pour 8h.

06h50 : les agents d’astreinte arrivent sur place

Prévenus rapidement après le début de la panne, ils effectuent un diagnostic pour vérifier les installations puis commencent les réparations.

07h24 : la réparation commence à porter ses fruits

Le contrôle de certaines aiguilles est récupéré progressivement jusqu’à 7h35. Tous les trains (sauf un) ont pu être retenus à quai et n’ont pas été arrêtés en pleine voie. Seul train PEMU (Mantes-La-Jolie 05h55 – Paris-Montparnasse 07h07) s’est retrouvé bloqué en pleine voie car, ayant quitté Beynes peu après le début de l’incident, il n’a pas pu être réceptionné à Plaisir-Grignon. Il a dû attendre le départ du train PADO (Dreux 05h22 – Paris-Montparnasse 06h32), lui-même bloqué à Plaisir-Grignon, avant de pouvoir entrer en gare.

07h36 : le trafic reprend progressivement mais reste très fortement perturbé

Comme pour l’incident du 02 novembre dernier, lorsqu’une perturbation impacte le trafic dans un sens, elle finit par se propager dans l’autre sens car les rames effectuent plusieurs allers-retours dans la même journée et ne peuvent pas toujours rattraper l’intégralité de leurs retards.

Dans notre cas, certaines rames s’étant retrouvées bloquées en amont de Plaisir-Grignon, elles n’ont pas pu assurer les trajets en sens inverse (Paris – Dreux/Mantes).

De plus, certains trains Paris-Rambouillet ont été touchés car les rames devant assurer ces trajets ont pu être impactées lors de leurs trajets précédents sur les Dreux – Paris ainsi que les Mantes – Paris.

12h27 : fin définitive de l’incident et reprise normale et totale du trafic

C’est à cette heure que les conséquences de l’incident se sont estompées.

Au total, 50 trains ont été touchés par celui-ci, dont 48 de la ligne N et 2 de la ligne U.

 

Ce qu’il faut retenir en cas d’incident sur un système d’aiguillage

Lorsqu’un tel système est victime d’une panne, plusieurs cas sont possibles :

  • s’il y a une voie alternative, les trains l’empruntent en attendant la fin de l’intervention : solution exclue ici car malheureusement aucun aiguillage du secteur n’était fonctionnel.
  • des agents peuvent être envoyés sur place pour permettre un fonctionnement manuel de l’aiguille : le train peut alors de nouveau rouler dans la zone en attendant la fin de l’intervention. Cette solution n’a pas été retenue car pour fonctionner manuellement, il aurait fallu déployer plus d’une vingtaine d’agents (un par aiguillage) et les positionner sur chacun des aiguillages, et ce, dans un rayon d’une dizaine de kilomètres. Ce mode de fonctionnement implique également l’application de procédures spécifiques strictes pour éviter toute erreur d’aiguillage : ainsi, il n’est efficace que si le nombre d’aiguillages impactés est faible, ce qui n’est pas le cas ici (une vingtaine d’aiguillages).
  • des réparations provisoires sont réalisées : si l’intervention nécessite une trop longue interruption du trafic, il est préférable de réaliser des réparations provisoires afin de permettre une reprise rapide du trafic, même si elle doit se faire à vitesse réduite. Les réparations définitives sont alors faites durant la nuit. Dans notre cas, il a été possible de réparer directement le système sans passer par une solution provisoire.

 

Bien que des informations aient été données au fur et à mesure, je sais que certains d’entre vous ont été un peu confus notamment à cause de l’heure de reprise estimée du trafic. Si vous avez été concerné par cet incident ou que vous vous êtes retrouvés au cœur de celui-ci, je vous invite à me faire part de vos retours en commentaire.

44 commentaires pour “Retour sur l’incident du 13 novembre 2018”

  1. ErwannPasser au statut dit :

    Bonjour

    A noter que le trafic a été très perturbé sur la ligne U également, avec des terminus partiels à St-Cloud
    Où l’art de rajouter du retard au retard

    • Adam dit :

      Bonjour Erwann,
      Les deux trains de la ligne U affectés par cet incident et évoqués dans l’article sont :
      – Un train DEFI (La Verrière 08h20 – La Défense 09h01) : il a été rendu terminus Saint-Cloud.
      – Un train VERI (La Défense 09h14 – La Verrière 09h56) : ce train ayant été assuré par les rames du DEFI ci-dessus, elles ont donc débuté leur parcours à Saint-Cloud au lieu de La Défense.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      pour compléter la réponse d’Adam, on peut préciser:
      le DEFI limité St-Cloud (164374 09h04 +12mn) a été reçu voie B derrière un PEBU 134554 arrivé voie 2 à… 09h03.

      il précédait dans l’ordre:
      — le PASA 133460 parti de Sèvres
      — le PEBU 134558 à l’approche de la bifurcation du Parc de St-Cloud
      — le DEFI suiveur 164376 à Chaville
      — le PASA 133466 déjà retardé derrière
      — le PEBU 134564 aussi retardé

      le but est d’amener les voyageurs du DEFI au moins jusqu’à St-Cloud, même retardé, mais ensuite attention: le prolonger jusqu’à La Défense, dans la situation du jour, aurait littéralement plombé au moins ces 5 trains, sachant que de toute façon ça n’aurait fait que reculer l’échéance de peu, car c’est alors le DEFI 164376 qui aurait connu les joies de la voie B St-Cloud.

      Evidemment, en plus, la note aurait été salée dans l’autre sens: aux moins 2 SEBU et 2 VASA l’auraient payée (avec une limitation Marly voir Garches pour au moins un des deux, et un conflit en entrée/sortie à Versailles-RD juste suffisant pour retarder un autre PASA plus tard)

      ce serait donc plutôt « l’art de ne pas acheminer directement 2000 voyageurs pour éviter d’en plomber 10000 autres »

      Il fait aussi rappeler que la limitation d’un DEFI/VERI à St-Cloud voie B nécessite une procédure locale particulière pas simple à anticiper (insertion du VERI délicate), ce n’est donc pas du tout une solution « de facilité » comme on pourrait parfois le croire.

    • Adam dit :

      Bonjour Paulo, merci pour ces précisions ! 🙂

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      « voire » pardon

  2. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Déjà rame C04 SIVE HS.
    Puis, depuis le début de la semaine, il y a constamment des retards de l’ordre de 10 à 15 minutes sur les lignes C et N le matin…
    Pannes de portes, pannes de signalisation, panne électrique, rendu de travaux tardif, bref la liste est longue et ce n’est pas lié aux voyageurs. Que se passe t-il… ?

    Cordialement.

    • Adam dit :

      Bonjour Bluebird43,
      La ligne N a connu une période difficile ces derniers temps, j’en suis conscient. Les incidents dont vous parlez sont indépendants les uns des autres, donc à votre question « Que se passe-t-il ? », je ne peux que vous expliquer chacun d’entre eux au fil des articles et des commentaires mais je n’ai malheureusement pas de réponse plus globale… 🙁
      Concernant la rame C04, pourriez-vous m’en dire plus s’il vous plaît ? L’affichage était-il complètement éteint ou allumé mais avec des dysfonctionnements ? Aussi, avez-vous constaté cette panne sur la rame entière ou seulement une des voitures ?
      Cela permettra à mon interlocuteur au pôle Matériel de mieux cibler le problème.
      Je vous remercie d’avance.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour et merci pour votre retour.

      Concernant la C04 tout le SIVE était en panne hier dans toutes les voitures si je ne dis pas de bêtise.

      Aujourd’hui, je suis dans le PIRI censé arrivé à 8h58 à PMP, nous sommes encore en retard de 8 minutes juste à cause du fait qu’on nous a mis sur la 2bis entre VC et PMP, on s’est donc coltiné le POSI entre Clamart et PMP…’

      Et puis concernant les annonces en gare : pourquoi mettre des pubs pour les chargeurs de pass Navigo…? En effet, c’est totalement incongru… Aujourd’hui aussi, le RER C totalement à la ramasse et arrivé en gare on entend la pub pour le chargeur Navigo…

      Il vaut mieux faire des annonces des prochains départs, des correspondances possibles pour palier au RER C planté ou annoncer qu’un train est composé de 4 voitures (court). Ces infos seraient bien plus utiles.

      Bien cordialement.

    • Adam dit :

      Bonjour Bluebird43,
      Je vous remercie pour cette précision, j’ai bien remonté votre signalement à propos de la rame C04.
      Concernant les annonces « commerciales », elles sont diffusées automatiquement selon un cycle défini. Néanmoins, dans votre situation, je vous confirme qu’elles auraient dû être interrompues. En effet, c’est la règle en cas de situation perturbée, afin de prioriser les informations concernant le trafic. Pourriez-vous m’indiquer la gare concernée s’il vous plaît ? Je pourrai ainsi transmettre votre témoignage aux équipes concernées.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      @Adam,

      Merci de votre retour, c’était à la gare de SQY. En revanche, je ne sais pas si vous êtes au courant des discussions qui ont déjà eu lieu autour des annonces sonores…

      D’une part, SNCF a décidé de supprimer bon nombre d’annonces sonores (départs trains GL à Versailles Chantiers en particulier) avec comme justification « de réduire le bruit en gare ».
      Mais là, SNCF met des annonces commerciales à la place des annonces vraiment utiles, d’où mon étonnement. Ainsi, les utilisateurs quotidiens comme moi entendons en boucle des annonces presque agaçantes : Vigipirate, 3117, 31177, pubs, éloignez-vous de la bordure du quai, etc.

      Je ne suis absolument pas convaincu de l’utilité des annonces commerciales dont une majorité s’en moque (je reste poli). Mais je réitère ma suggestion qui est de mettre à la place des informations sonores concernant les départs & compositions des trains pour que les gens n’aient pas à se taper un sprint d’Usain Bolt à Versailles Chantiers… A l’approche d’un train, une petite annonce de type « Voie B, le train VERI à destination de la Verrière entre en gare. Attention, ce train est composé de 4 voitures seulement. » serait super et rendrait service à beaucoup de monde…

      Cordialement.

    • Adam dit :

      Bonjour Bluebird43,

      Merci pour votre retour, je l’ai transmis aux équipes concernées.
      Une petite précision sur les annonces de type Vigipirate, numéros d’alerte SNCF, bordure de quai, etc. : il ne s’agit pas d’annonces commerciales mais bien d’annonces de sécurité. Ces annonces ont un caractère obligatoire notamment parce que certaines personnes ne peuvent pas avoir l’information via les écrans. Par exemple, je pense aux personnes malvoyantes qui ne peuvent pas forcément lire sur les écrans. Je pense également à d’autres personnes qui ne voient pas le message au bon moment lorsqu’il défile sur les écrans, ou encore d’autres qui n’y prêtent pas forcément attention. Il est important de proposer plusieurs modes de diffusion pour ces annonces de sécurité importantes 😉

  3. PassnavigoPasser au statut dit :

    Bonjour
    Je vous adresse ci dessous le post du 15 11 reste sans reponse.
    En vous remerciant
    Cordialement

    Passnavigo 15 novembre 2018 à 20:11
    Bonjour
    Merci pour vos réponses. Avez vous trouvé les reponses à la question de septembre posée par pfalk svp?
    S agissant de la ponctualité, compte tenu de l evolution des technologies, de l apport de l intelligence artificielle dans l aide à la décision, des investissements en masse que vous dites réaliser sur l infra et le materiel roulant, avec votre experience de la gestion des flux et avec les sommes versées par tous ceux qui ne fraudent pas, pourquoi au bout du bout, nous ne pouvons avoir comme seule certitude celle d être dans l incapacite de pouvoir dire: je serai à l heure à mon rdv? Bon nombre de pays de notre niveau arrivent a avoir un taux remarquable. Pas nous sauf à s arranger avec la semantique ou l affichage horaire qui varie en fonction de l âge du capitaine. Pourquoi?
    Cordialement

    • Adam dit :

      Bonjour Passnavigo,
      Non, malheureusement les collègues que j’avais consultés dans le cadre de ma réponse précédente n’avaient pas de chiffres à me fournir.
      Concernant votre seconde question, je vais être honnête avec vous : elle est vraiment trop large pour que je puisse y répondre de façon précise.
      Globalement, la ponctualité dépend de très nombreux facteurs, à la fois internes et externes. Si nous travaillons effectivement à l’amélioration de toute la partie interne (renouvellement du matériel, nombreux travaux en simultanés, amélioration des processus…), nous n’avons pas toujours la main sur les causes externes (accidents graves de voyageur, alertes radio liées à la présence d’un danger, incendies à proximité de nos emprises…).

      D’ailleurs, étant donné que vous parlez d’évolutions technologiques, nous avons une direction consacrée à les intégrer au sein de notre entreprise : https://www.digital.sncf.com/
      SNCF Réseau également se dote des dernières technologies de pointe pour améliorer la maintenance et la surveillance du réseau :
      https://www.sncf-reseau.fr/fr/a-propos/notre-strategie/moderniser-maintenance/nouvelles-technologies
      https://www.sncf-reseau.fr/fr/a-propos/notre-strategie/drones-et-entreprises

      Et là où je ne suis pas d’accord avec vous, c’est lorsque vous parlez du fait de « s’arranger avec la sémantique ».
      Effectivement, comme vous l’avez vu sur le site Ma Ponctualité Transilien, un retard en Île-de-France est comptabilisé lorsqu’il dépasse 5 minutes. Néanmoins, ne sommes certainement pas les seuls à procéder ainsi.
      Il suffit de regarder deux exemples ailleurs dans le monde :
      – Le métro de Hong Kong : http://www.mtr.com.hk/en/customer/main/MTR-train-service-performance-sep-2018.html
      – Le métro de Vancouver : https://www.translink.ca/Plans-and-Projects/Accountability-Centre/Service-Quality.aspx
      Dans le premier cas, le métro de Hong Kong ne comptabilise ni les incidents ayant une cause externe ni les retards inférieurs à 30 minutes. Dans le cas du métro de Vancouver, un retard est comptabilisé s’il est supérieur à 3 minutes.
      Même si ces exemples sont extérieurs à la SNCF et à la France, je ne les ai pas choisis au hasard. Il s’agit de deux réseaux mondialement réputés pour leurs performances et j’ai moi-même eu l’occasion de les emprunter à plusieurs reprises : effectivement, ils sont impressionnants. Et bien qu’ils fassent partie de mes réseaux préférés dans le monde, je me suis permis d’émettre cette petite « critique » envers eux car ils illustrent bien mon argumentation.
      Si les transporteurs dans le monde entier se permettent cette marge de manœuvre, c’est tout simplement parce qu’il faut tout de même rester réaliste : si vous prenez votre voiture, êtes-vous capable de vous dire que vous aller arriver à votre destination à la décaseconde près ? Non, car vous ne savez jamais, pour un jour donné, combien de temps vous allez rester arrêté à un stop ou un carrefour giratoire, si le feu va être vert ou rouge au moment de votre passage, combien de piétons vous allez croiser, s’il y a un accident sur une des voies…
      Et bien dans le ferroviaire, c’est pareil : il y a une marge de manoeuvre à prendre en compte, ne serait-ce que parce que le facteur humain y est très présent. Vous allez alors me dire : pourquoi donc établir des fiches horaires si on ne les respecte pas à la minute près ? C’est tout simplement parce qu’à la différence de la conduite en voiture, la conduite ferroviaire est nettement plus réglementée, plus procédurière donc il est davantage possible d’estimer l’heure à laquelle tel train va passer dans telle gare.

  4. lilinejPasser au statut dit :

    Le message n’était pas que le trafic reprendra à 8h mais à 9h. 2 trains on été annulés au même moment : Celui de 6h06 qui nous demande de nous diriger vers celui de 6h11, puis celui de 6h11 nous indiquant que le trafic reprendra à 9h et de prendre les bus locaux pour nous rendre au plus près de notre destination. Sauf que 2 trains arrêtés contre quelques bus locaux pour nous emmener à Montigny implique de longues files d’attente. J’ai du payer 85 euros de Uber (pris à 7h35 : Et oui le trafic n’avait toujours pas repris !!!). En tout 85€ non remboursé par la SNCF car la ligne N n’est pas concernée plus 2h de travail en moins. Je ne parle pas de mes patients qui n’ont pas reçu leur petits-déjeuners… La SNCF aurait au moins pu affréter des plus grands bus pour réduire l’attente comme lors des travaux de nuit. Je reste déçue

    • Adam dit :

      Bonjour lilinej,

      Je viens de revérifier : effectivement, dans les premières minutes qui ont suivi le début d’incident (aux alentours de 6h15), le trafic a d’abord été annoncé comme ralenti, avec un retour à la normale estimé à 9h.
      L’avancement du diagnostic a causé une modification : le trafic a ensuite été annoncé comme interrompu avec une reprise estimée à 8h.
      Il est important de bien faire la distinction entre la fin de l’incident lui-même et la fin des ralentissements. En effet, dans notre cas, le trafic a bien repris à 7h36. C’est l’heure à laquelle le premier train a pu repartir. Néanmoins, il faut un certain délai avant que tous les trains puissent repartir : il faut laisser au premier train le temps d’avancer, puis de laisser le second suivre tout en respectant les distances de sécurité, et ainsi de suite. C’est pourquoi vous avez probablement eu l’impression qu’il ne se passait rien à 7h36 dans votre gare spécifiquement.

      Concernant votre suggestion sur les bus, à l’heure actuelle, il est malheureusement impossible de mettre des bus de substitution en cas d’incident inopiné. Premièrement, la réservation des bus de substitution auprès de transporteurs (comme lors de travaux) doit se faire plusieurs mois à l’avance. Deuxièmement, l’acheminement d’un nombre de bus suffisant vers le(s) lieu(x) de la/des perturbation(s) prendrait trop de temps (et probablement, plus de temps que l’incident lui-même). C’est pourquoi nous redirigeons les voyageurs vers des itinéraires alternatifs sur des lignes locales, même si, je suis d’accord avec vous, ce n’est pas toujours la situation la plus confortable.

  5. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour Adam,

    Je suis toujours hors sujet, il est vrai, mais, ré-itere ma demande, n’ayant toujours pas de réponse à mes précédents commentaires, et un recruteur SNCF injoignable.
    y a-t-il, prochainement , une session de recrutement de prévue pour le poste de conducteur de ligne,
    Pouvez-vous me répondre?
    En vous remerciant.

    Bonne journée.

    • Adam dit :

      Bonjour Phil78,
      Navré de cette réponse tardive, je n’ai pour l’instant pas obtenu de réponse plus précise concernant les recrutements. Je me renseigne sur le sujet et reviens vers vous dès que j’en sais plus.
      Je viens également de répondre à votre précédent commentaire en date du 22/11.
      Bonne journée à vous également.

  6. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonsoir

    Trop dégouté du service rendu, j’ai laissé tomber le blog… mais aujourd’hui, après une nième suppression du SEBU m’empechant de récupérer le Veri à St Cloud, je réitère mon mécontentement et mon désarroi face à ce service qui se détériore de jour en jour. Quand est ce que les trains de la ligne U marqueront systématiquement l’arrêt en gare du Val d’or?
    L’enquête que je réclame depuis un an suite à la suppression de l’arrêt du Val d’or a-t-elle été lancée?

    Merci

    Razmo

    • Adam dit :

      Bonjour Razmokets,
      Je me renseigne auprès de Jennifer (blog de la ligne L) et je reviens vers vous dès que j’ai plus d’informations.

  7. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour Adam,

    Merci beaucoup pour vos réponses.

    Bonne journée.

    • Adam dit :

      Bonjour Phil78,

      Je vous remercie d’avoir patienté. Même après avoir consulté d’autres collègues, je suis au regret de ne pas pouvoir vous renseigner davantage concernant les prochaines sessions de recrutement. En effet, le seul point d’entrée pour ce type de recrutement est le site Emploi SNCF (https://www.emploi.sncf.com/) mais j’imagine que vous avez l’avez déjà visité. Lorsque vous y postulez et que votre profil intéresse les recruteurs concernés, ce sont eux qui vous recontactent directement.

  8. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonjour

    Ce matin encore, grosses perturbations sur la ligne L (voire pas de trafic) et seulement a priori 1 train Défi sur 2 qui marquait l’arrêt au Val d’or. Pourquoi ce n’était pas systématique puisque les trains de la ligne L ne circulaient pas?

    Razmo

  9. RazmoketsPasser au statut dit :

    Et ce soir encore, même topo… a priori incident de voyageur en gare de Chaville rive droite. Pas de ligne U annoncé avant un bon moment, il faut s’attendre à ne pas pouvoir y monter… je prends donc l’option du T2 pour essayer de récupérer le RER C à Issy Val de Seine. Comment voulez vous qu’on ne soit pas exaspéré quand on prend les transports en commun?

    Razmo

  10. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonjour

    Nouvelle semaine et déjà les galères qui commencent. Train Défi de 7h55 en gare de Trappes supprimé soit disant suite à une panne matérielle… Franchement, comment ne pas être en colère? Pas un jour qui passe sans problème, c’est pitoyable ce service.

    Razmo

  11. RazmoketsPasser au statut dit :

    Petit complément à mon précédent message…

    Ne me faites pas croire que le Défi était en panne.. pour moi, vu que le Montparnasse était en retard, vous avez préféré supprimer le Défi pour éviter que cela vienne encore plus perturbé le trafic. Et vu que les trains supprimés ne sont pas comptés dans les statistiques de retard, c’est tout bénef pour vous.

    Razmo, un usager très en colère

    • Adam dit :

      Bonjour Razmokets,
      Votre train DEFI était bien en panne ce matin et sa suppression n’a aucun lien avec la ligne N. Le conducteur n’a pas pu résoudre l’avarie matérielle de son train malgré l’application de son guide de dépannage.

  12. RazmoketsPasser au statut dit :

    Et çà continue encore.. ce soir train Sebu de 19h05 au Val d’or tombe en panne, tout le monde redescend au Val d’or.. Il faut faire quoi pour qu’ les trains fonctionnent? Faire une demande au Père Noël?
    La j’attends un hypothétique Veri qui devrait m’emmener chez moi mais je ne sais pas quand..

    Razmo

  13. RazmoketsPasser au statut dit :

    J’ai la réponse: je quitte St Cloud à 19h34 soit avec 10mn de retard… et vu que je vais louper mon bus, c’est au final 20mn de retard, si d’ici là il n’y a pas d’autre couac

    Razmo

  14. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Nouvelle journée et nouvelle galère en perspective: train Défi de 7h55 à Trappes arrive à 8h01 pour cause de restitution de travaux tardive. Je sais déjà que je viens de louper ma correspondance à St Cloud, bref c’est tous les jours la même galère.

    Razmo, toujours aussi mécontent

  15. RazmoketsPasser au statut dit :

    Nouveau retard … train Veri de 19h23 à St-Cloud. Pour un train censé arrivé à 18h50 à Trappes,ce n’est finalement qu’à 19h01 que je suis sorti du train en gare de Trappes. Encore un bus de raté et tout çà pourquoi? On n’en sait rien.

    Razmo

  16. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonjour

    Nouveau couac hier soir.. il est 19h52 j’arrive à St Quentin en Yvelines avec mon train Veri. Et la c’est le bordel: problème d’aiguillage à Rambouillet, notre train reste à quai en attendant. Au bout de 15mn sans aucune information me permettant de savoir si on allait repartir, je décide de prendre un bus direction Rambouillet. J’ai bien fait; arrivé en gare de Trappes, le trafic n’avait toujours pas repris.. résultat 35mn de retard…
    Razmo

  17. RazmoketsPasser au statut dit :

    Et je rajoute un complément : suite à un problème d’alimentation sur la ligne L, le trafic est réduit à 2 trains sur 3 mais c’est pas pour autant que la ligne U marque l’arrêt systématique au Val d’or. Bref, on nous vend du vent à la Sncf comme d’habitude.

    Razmo

  18. RazmoketsPasser au statut dit :

    Et je précise: ce problème d’alimentation à démarré lundi et est prévu de durer jusqu’à vendredi. Et dernier point vu que je suis dans le Veri a 4 wagons, nous sommes comme des pigeons en cage serrés comme pas possible.

  19. RazmoketsPasser au statut dit :

    Nouvelle journée et nouveau problème. .. c’est quand que la ligne U marque l’arrêt au Val d’or suite aux perturbations sur la ligne L?

    Ce serait sympa si j’avais une réponse.

    Razmo

  20. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonsoir

    Ce soir encore le Veri de 18h38 à St Cloud était un train court. Pourquoi mettre des trains courts aux heures de pointe et avec des perturbations en plus sur la ligne L qui drainent davantage de personnes?

    Razmo

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Razmokets,
      Lorsqu’un train de la ligne U est court aux heures de pointe, cela signifie qu’une des deux rames composant le train long n’est plus apte à la circulation. Même si, dans ce cas, les conditions de transport à bord sont dégradées, un train court reste toujours moins pénalisant qu’un train supprimé, à la fois pour les voyageurs et pour les équipes en charge des circulations.

  21. RazmoketsPasser au statut dit :

    Bonsoir

    Ok mais vous ne répondez pas à toutes mes questions.

    1. Où en est l’enquête concernant la suppression de l’arrêt du Val d’or ?
    2. Pourquoi les DEFI et VERI ne marquent pas l’arrêt systématique en gare du Val d’or suite aux perturbations de la ligne L qui vont encore durer?
    3. Enfin, pourquoi les VERI se traînent entre Versailles-Chantiers et St Cyr depuis plusieurs jours nous faisant arriver en gare de la Verrière avec près de 10mn de retard?

    Merci

    Razmo

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Razmokets,
      1. À ce jour, il n’est pas envisagé de remettre l’arrêt du Val d’Or sur la ligne U, la grille horaire ne le permettant pas en situation normale.
      2. Des arrêts supplémentaires au Val d’Or ont pu être marqués par certains trains DEFI et VERI, mais pas tous. Je me renseigne sur la question et je reviens vers vous dès que j’ai plus d’informations.
      3. La ligne U emprunte les voies de la ligne L entre La Défense et Viroflay et celles de la ligne C entre Versailles-Chantiers et Saint-Quentin-en-Yvelines. Si un retard se produit sur l’une de ces deux lignes, un train de la ligne U est amené à ralentir pour respecter les distances de sécurité avec le train de la ligne C ou L qui le précède. Inversement, si un train de la ligne U est en retard, il peut ensuite rencontrer des difficultés à s’insérer correctement entre les trains de ligne C ou de la ligne L. En effet, pour ce faire, le train de la ligne U doit être « au bon endroit, au bon moment » pour « honorer son rendez-vous » prévu avec la ligne C ou L (selon le sens de circulation).

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      quelques précisions

      en ce qui concerne la grille horaire actuelle, non seulement elle est très souvent à la limite de 180s entre deux trains pour une circulation sur voie libre (donc à marge 0, et lorsqu’elle est à 240s, cela ne suffirait pas à compenser un arrêt au Val d’Or), mais il subsiste nombre de situations dérogatoires où on relève un écart de 120s nécessitant l’utilisation des voies centrales en ligne.

      en pointe de soirée, c’est encore plus juste:
      lorsque le DEFI suit un SEBU, l’écart est à 120s
      lorsque le DEFI suit un VASA, l’écart est à 180s
      ce sont des écarts minimum liés à la nécessité de l’observation de la signalisation de direction à la sortie de St-Cloud.

      lorsqu’un train PEBU/SEBU est retiré de la circulation, le COT accorde un arrêt supplémentaire au Val d’Or au train PASA/VASA suiveur, si les conditions de circulation le permettent. Aiguilleurs et Agents-Circulation adaptent alors les itinéraires en local.

      c’est le cas actuellement pour un certain nombre de trains PASA/VASA palliant le retrait de certains PEBU/SEBU suite à l’insuffisance d’énergie de traction en cours.

      certains voyageurs ont posé la question de la suppression de l’arrêt au Val D’Or sur les trains DEFI/VERI et ont certainement eu de fausses informations (dont l’origine n’est pas déterminée, genre « on m’a dit que… ») faisant état d’une réduction de 50% du nombre d’arrêts sur une journée de service (« aujourd’hui y a deux fois moins de trains qui s’arrêtent au Val d’Or », entend-on assez souvent).
      il convient de rappeler qu’au SA 2015 250 trains/jour desservaient le Val d’Or, contre 167 depuis le SA2016, ce qui représente en fait 33% d’arrêts en moins.

      comme le fait remarquer Adam, les trains de la U doivent vraiment être « au bon endroit au bon moment » et ce à plusieurs reprises (sur la L, il doit l’être au moins 3 fois: à la jonction de Viroflay, à celle du Parc de St-Cloud et à celle du Val d’Or dans le sens DEFI et à la sortie de La Défense, à la sortie de St-Cloud et au dégagement de la bifurcation du parc de St-Cloud dans le sens VERI)

  22. RazmoketsPasser au statut dit :

    33% d’arrêts en moins en gare du Val d’or, hors perturbations éventuelles. C’est énorme !

    Je ne sais pas si vous vous rendez compte. Si l’on ajoute le fait à cela le cadencement qui a fortement réduit la vitesse des trains, cela est devenu une hérésie. J’ai bon nombre de mes collègues qui ont décidé d’arrêter le train et de prendre leur voiture. Moi je dois avouer que j’y réfléchis beaucoup, et il m’arrive même de plus en plus de faire mon trajet carrément à vélo. Mon temps actuel moyen de trajet est de 40mn. En 2012, avant le cadencement, il était de 22mn. Porte à porte, je mets environ 1h05 lorsque tout fonctionne au nominal. Bref, il y a des raisons de se plaindre, vous ne croyez pas? Je préférais de loin l’ancien service avec des suppressions de trains parfois plutôt qu’un service hasardeux et beaucoup plus long. Et nous sommes nombreux à faire ce constat.
    La gare du Val d’or est une gare dont la SNCF veut se débarrasser, il suffit de regarder les heures d’ouverture du guichet d’accueil pour le constater.

    Un usager qui ne décolère pas.

  23. RazmoketsPasser au statut dit :

    Et pour la petite histoire, reprise du train hier suite aux congés de fin d’année. Je prends le train VERI de 18h23 à St Cloud. J’arrive en gare de Trappes à 19h08 pour un train censé arriver à 18h50. Vous croyez qu’on a eu une explication ou un mot d’excuse de la SNCF?
    La réponse est NON.

    Razmo

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Razmokets,
      Un train a heurté un animal à Fontenay-le-Fleury. Suite au choc, le train a été endommagé et son conducteur a émis une alerte de sécurité. Conséquence : les circulations ont été ralenties sur la ligne N et ces ralentissements ont eu des répercussions sur la ligne U.

  24. Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

    Bonjour Razmokets

    Le fait est que des exagérations sont parfois entendues ici et là, et il convient de les corriger.
    Ce qui n’enlève rien à la situation réelle.

    Pour un utilisateur de la U concerné par la desserte du Val d’Or, le ressenti est forcément négatif : le SA 2016 amène une rupture de charge à St-Cloud.
    Vous dites préférer l’ancien service, c’est donc logique pour une deuxième raison : jusqu’à fin 2015, la U supportait moins de 5% des suppressions effectives sur L/U…

    Moins de 5%.

    Or il faut rappeler qu’à cette époque, il y avait plus de limitations/retards/suppressions cumulées sur la L que sur la J et la A réunies !!

    Et plus de 50% de ces suppressions concernaient des misions omnibus St-Cloud (et donc des dessertes du Val d’Or) ; on pourrait encore citer de tête les omnibus quasi-systématiquement passés « à la trappe »…
    Ce qui n’empêchait pas Marlychois, Viroflaysiens, Cellois et autres Versaillais de se plaindre, eux, de la U justement (on a même eu des clients qui évoquaient l’éventualité pure et simple de la supprimer !)

    Comme vous l’avez déjà lu, c’est bien beau de mettre en service une ligne tangentielle avec un plan de transport dérogatoire, mais en fin de compte la L a payé, paie et paiera longtemps, notamment pour la E, qui devait venir suppléer la problématique de la U… qui du coup paye aussi par voie de conséquence, ne serait-ce qu’en temps de parcours (aaahhh les 35mn promises de bout en bout…)

    Et ce n’est pas une remarque figée dans le passé : la E phagocyte tout et il faut savoir rappeler qu’on peut présenter les améliorations qu’elle apportera de plusieurs manières, notamment sans oublier qu’elle constituera un » recul » pour certaines clientèles.

    Aujourd’hui, sur L/U, on est au taquet de ce que les installations peuvent permettre, et les décisionnaires font savoir que conserver l’arrêt au Val d’Or pour les trains de la U affecterait trop le temps de parcours global du train, aucun train ne devant (en semaine, hors début et fin de service) desservir plus de deux gares successives entre St-Cloud et La Défense exclues.

    On nous parle aussi d’études de flux et de la nécessité de limiter l’adaptation (à savoir un changement de train à St-Cloud sur le même quai, du point de vue trajet) au minimum de voyageurs (le Val d’Or étant la moins utilisée).
    Bon.
    Dont acte.

    Alors certes, on a des NAT, un viaduc de Marly tout neuf, un doublement de la fréquence sur la branche St-Nom hors pointe, une desserte symétrique et simplifiée, des renouvellements de voies comme on en avait jamais vus… mais entre l’existence même de la U, les contraintes du KVB et de la VISA et des gares deux fois plus rapprochées que sur les autres lignes, comment accélérer les marches (sans parler de l’énergie de traction disponible en ligne…) ?

    La résilience de la L a aussi souvent été évoquée, aussi bien pour L Nord que pour L Sud ; on a déjà rappelé qu’en de nombreuses situations, certaine installations manquantes auraient un effet décisif sur ET l’acheminement des voyageurs ET la régularité induite.
    Et pas qu’un peu !

    En ce qui concerne les heures d’ouverture à la vente, ce n’est bien sûr ni vous, ni moi qui avons estimé qu’il était souhaitable de modifier aussi drastiquement les missions des équipes transilien : aujourd’hui, on leur demande de faire de l’accueil, de la gestion de site mais aussi de la lutte anti-fraude… et Le Val d’Or est LOIN d’être la seule gare concernée

    des raisons de se plaindre oui… aussi bien côté voyageurs que côté agents !

Laisser un commentaire