MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Vanves-Malakoff : l’installation des rideaux de quais va débuter

Rideaux de quais - Vanves-Malakoff
6
Publié le 13/03/2019

Afin de limiter les intrusions sur les voies, un nouveau dispositif va être expérimenté à Vanves-Malakoff : les rideaux de quais. Découvrons ensemble leur principe, leur intérêt et les dates-clés de ce projet.

Les intrusions sur les voies : un danger à la fois pour les voyageurs et pour la ponctualité

Chaque année, on recense une centaine de décès en Île-de-France suite aux intrusions sur les voies. Accidents de personne ou encore traversées non-autorisées, ces événements causent le retard de plus de 7 000 trains.

Afin de sécuriser les voies et améliorer la ponctualité des trains, SNCF va expérimenter un dispositif nouveau en France : les rideaux de quais.

C’est la gare de Vanves-Malakoff qui a été choisie pour 4 raisons :

  • sa localisation, proche de la grande gare parisienne qu’est Paris-Montparnasse mais également sur le tronc commun de la ligne N;
  • sa fréquentation
  • la configuration de ses quais
  • le passage de trains aussi bien omnibus que sans arrêt

 

Concrètement, de quoi s’agit-il ?

Vous avez déjà sûrement emprunté les lignes 1; 4; 13 ou 14 du métro parisien. Ces lignes sont partiellement ou totalement équipées de portes palières qui s’ouvrent latéralement comme des portes d’ascenseur.

Les rideaux de quais, eux, seront différents dans la mesure où ils fonctionneront de la même façon que les rideaux sur les devantures de magasin. Lorsqu’un train est sur le point de s’arrêter, ils s’ouvrent verticalement, jusqu’à 2 mètres 20 de hauteur et en 3 secondes. Lorsque le train redémarre, ils se referment de façon sécurisée pour les voyageurs.

[ Mise à jour du 19/03/2019 : ajout de cette vidéo explicative ]

 

Le choix des rideaux de quais s’explique par la diversité des trains circulant sur la ligne N : les portes de ceux-ci ne sont pas réparties de façon homogène.

Selon les résultats de cette expérimentation, ces rideaux de quais pourront être déployés sur d’autres gares du réseau Transilien.

 

Des travaux entre le 11 mars et le 26 juillet 2019

Les travaux ont débuté le 11 mars et vont s’achever le 26 juillet 2019. Certains d’entre eux seront effectués le week-end et de nuit afin de ne pas perturber la circulation des trains. En effet, la pose de ces rideaux s’effectuant sur le rebord du quai, un espace suffisant et suffisamment sécurisé doit être prévu pour les agents qui vont travailler sur ce chantier.

En particulier, il faut noter que les week-ends du 16-17 mars et du 23-24 mars (jusqu’au dimanche matin 06h) sont particulièrement concernés.

Des mesures seront mises en place pour limiter les nuisances sonores, comme l’installation de bâches anti-bruit.

 

Cliquez ici pour afficher le flyer ayant été communiqué aux riverains de la gare de Vanves-Malakoff

 

Pour toute question relative au déroulement du chantier, une adresse spécifique a été créée : travauxvanves@sncf.fr

6 commentaires pour “Vanves-Malakoff : l’installation des rideaux de quais va débuter”

  1. nico92Passer au statut dit :

    Bonjour Adam

    Ces travaux vont prendre combien de temps ? Pourriez vous nous dire les dates précisent ?

    Vous parlez d’un Mur Antibruit est t-il provisoire ou à vie ? Pourriez vous nous dirent sa distance ?

    Ou sera-t-il placée (l’endroit exact) ? En posant ces rideaux de quais allez vous refaire la gare de Vanves

    Malakoff (sa rénovation) .

    Merci de votre compréhension.

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour nico92,

      Ces travaux ont débuté le 11 mars et vont se terminer le 26 juillet.
      Concernant le mur anti-bruit, il s’agit bien d’un projet distinct et indépendant de ces rideaux de quais. Il y a bien eu un projet de construction de mur anti-bruit mais il a été repoussé à plusieurs reprises. Ce projet ayant été conçu bien avant mon arrivée et ayant été peu évoqué, je n’ai pas plus d’informations pour le moment. J’ai identifié un interlocuteur en interne que je vais relancer pour vous apporter une réponse.

  2. Bonjour
    apparemment ça n’a dérangé personne mais je voulais savoir quel ……. a pris la décision de supprimer purement et simplement le 17h58 Paris-Dreux jeudi soir???
    il y a eu en effet quelques minutes de retard pour acheminer le train à quai mais cela a été comme ça toute la semaine dernière pratiquement !! (erreur de quai, déplacement de tout le monde en vrac) etc…
    Donc au lieu de supprimer un train pour que 2 fournée de voyageurs s’entassent dans le suivant 1/2 heure plus tard, ne serait il pas plus judicieux et pertinent voir intelligent de maintenir le train retardataire car quand on nous l’a annoncé il n’était que 18h05 cela laissait le temps à ce train de repartir non ??
    Résultat des courses : au lieu d’arriver à 19h chez moi, je suis arrivé même pas à 19h30 comme je pensais mais à 20h…encore merci pour ce moment!
    Franchement N’importe quoi une fois de plus sur cette ligne
    Autant le matin ça roule quasi impec autant le soir on se demande ce qui va arriver systématiquement c’est normal peut être?

    ps : je voulais parler aussi des controleurs qui controlent 2-3 personnes au hasard puis qui se prélassent dans les banquettes jusqu’a Monfort l’Amaury en général avant de descendre !!
    Ca va ils sont pas trop fatigués??….
    Et ça veut de l’augmentation ?…sérieux ?…

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour usager abandonne,

      Votre train DAPO a été supprimé en raison d’une préparation tardive. Lorsque le conducteur prend place dans un train, il doit effectuer une série de contrôles sur celui-ci. Dans notre cas, cette préparation a pris un retard malheureusement trop important pour permettre son départ de façon optimale sur la ligne. En général, cela se produit parce que l’une des opérations de contrôle nécessite plus de temps que prévu.

      Or, il faut également se remettre dans le contexte de la semaine dernière : les circulations ont été fortement perturbées en raison d’un incident sur l’une des voies à Versailles-Chantiers. Le débit des circulations s’est trouvé fortement ralenti, causant des bouchons en cascade. Si votre train DAPO avait été maintenu malgré son retard, il aurait donc fallu l’insérer entre d’autres trains, qui eux, n’étaient pas encore forcément en retard au départ de Montparnasse. Cela aurait donc engendré des retards supplémentaires pour l’ensemble de la ligne N, et même des lignes C; U et TER au niveau de Versailles-Chantiers.

      De façon générale, les équipes en charge de la régulation du trafic doivent prendre leurs décisions en tenant compte de la ligne dans toute sa globalité. Cela évite d’aggraver la situation pour la majorité des voyageurs présents sur la ligne. En revanche, cela pénalise effectivement les voyageurs de certains trains en particulier; mais en tout cas, les suppressions ne se font jamais au hasard.

  3. Loick78Passer au statut dit :

    Bonjour
    Dans de cas, il faut agir à la source. Les préparations tardives ne doivent plus exister. Organisez-vous, mettez des moyens afin que les trains soient aptes à assurer leur mission. Oseriez-vous faire de même avec les TGV ? « Pour cause de préparation tardive, votre TGV a été supprimé, veuillez descendre s’il vous plaît ».
    Un Transilien supprimé, c’est 1/4 d’heure voire 1/2 h de retard et cela peut avoir de lourdes conséquences pour les voyageurs. D’autant plus qu’on ne sait pas à l’avance si son train va être supprimé, ce qui nous oblige à prendre nos dispositions et prévoir systématiquement un train d’avance dans nos déplacements pour ceux qui doivent arriver à une heure précise au travail, à un examen, etc. Si encore les suppressions de train étaient exceptionnelles, je comprendrais, mais il y en a à la pelle. Chaque matin (et soir), c’est l’angoisse avant d’arriver à la gare sachant que notre train est peut-être supprimé.

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Loick78,

      Je comprends votre point de vue mais ces opérations de contrôle (qui peuvent effectivement déboucher de façon inopinée sur une préparation tardive) sont nécessaires pour autoriser le départ d’un train en toute sécurité. L’arrivée de nouvelles rames d’ici fin 2019-début 2020 devrait déjà limiter les préparations tardives. Les TGV, eux, ne sont pas plus épargnés que les trains Transilien : cela peut concerner n’importe quel type de train qu’il soit TGV, Intercités, TER, Transilien, etc.

Laisser un commentaire