MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retour sur la journée du 27 mai

Aiguillages
5
Publié le 4/06/2019

Des incidents successifs ont interrompu la ligne U et très fortement perturbé les lignes L et N. Je vous propose de revenir sur le déroulé des événements.

Ligne U : une interruption liée à un incident affectant la voie à Suresnes – Mont Valérien

11h51 : une défaillance est détectée dans la zone de Suresnes – Mont Valérien.

C’est une avarie qui affecte la voie 2 : elle a pour conséquence une limitation de la vitesse à 40 km/h ainsi qu’une augmentation des distances de sécurité. Cette voie permet aux trains en provenance de Saint-Nom-la-Bretèche, Versailles-Rive Droite et La Verrière de se diriger vers La Défense et Paris – Saint-Lazare.

À partir de 12h45, une autorisation de travaux va être accordée pour effectuer les réparations et garantir un retour à la normale pour la période de pointe du soir. Il est alors prévu d’interrompre la circulation jusqu’à 15h30.

Entre Suresnes – Mont Valérien et Puteaux, il ne reste donc que la voie 1 pour les deux sens de circulation. Cela est possible car ce tronçon est équipé d’IPCS : ce sont les Installations Permanentes de Contre-Sens. Elles permettent à un train de circuler sur une voie dans le sens inverse du sens principal de circulation. Néanmoins, le débit des circulations s’en trouve fortement réduit, d’autant plus que la vitesse est limitée.

Plan de voies entre La Défense et Suresnes
Plan (très) schématique des voies entre La Défense et Suresnes – Mont Valérien

Pour tenir compte de ces contraintes, le plan de transport appliqué est le suivant :

  • 1 train sur 2 en provenance de Versailles-Rive Droite;
  • 1 train sur 2 en provenance de Saint-Nom-la-Brétèche;
  • 1 train toutes les 30 minutes entre La Verrière et le Val d’Or (dans le courant de l’après-midi, certains trains sont devenus terminus Versailles-Chantiers ou Saint-Cloud suite aux conséquences de ces ralentissements)

Le dernier train pouvant arriver sur La Défense est train DEFI : La Verrière 11h20 – La Défense 12h02. Celui-ci arrive finalement à 12h21, avec 19 minutes de retard.

 

13h45 : la procédure de fermeture de la voie 2 à la circulation étant terminée, les travaux peuvent commencer.

 

14h55 : pendant les travaux de réparation, un incendie se déclare dans le talus aux abords de la voie 2

L’alimentation électrique est coupée d’urgence dans la zone concernée afin de permettre aux pompiers d’intervenir. Cela signifie qu’aucun train ne peut circuler, y compris sur les voies 1 et C. Cet incendie repousse ainsi l’heure de reprise estimée du trafic à 16h30.

 

15h39 : les pompiers terminent leur intervention.

Des vérifications sont alors en cours avant d’autoriser la reprise de l’exploitation des voies. En effet, les dégâts sont importants : il faut, d’une part, voir si les équipements restants permettent une reprise partielle du trafic, et d’autre part, s’assurer que cette reprise se fasse en toute sécurité.

 

15h50 : les voies 1 et C peuvent être de nouveau exploitées. Sur la voie 2, les travaux reprennent.

L’heure de reprise estimée du trafic est repoussée à 17h30.

 

Aux alentours de 17h45 : la réparation du rail est terminée.

Néanmoins, des câbles endommagés sont en cours de vérification en sortie de Suresnes – Mont Valérien. L’aiguille voie C > voie 2 contrôlée par ces câbles n’est plus fonctionnelle. La circulation voie 2 ne peut donc toujours pas reprendre.

 

19h22 : l’aiguille est de nouveau fonctionnelle.

Le trafic va pouvoir reprendre mais le retour à la normale va se faire de façon très progressive.

 

Ligne N : un trafic perturbé suite à la présence de personnes sur les voies

Côté ligne N, on notera que le trafic a également été perturbé à 20h50 en raison de la présence de personnes sur les voies dans le secteur de Saint-Cyr. Comme les procédures de sécurité l’exigent, le conducteur a émis une alerte de sécurité qui a interrompu le trafic dans cette zone pendant 15 minutes, le temps de s’assurer qu’il n’y ait plus personne sur les voies.

 

Ce qu’il faut retenir de ces incidents

> Lorsqu’une défaillance est détectée sur une voie (ici un joint isolant collé situé entre deux zones de voie et qui était cassé) des mesures spécifiques sont prévues et appliquées afin de garantir la circulation des trains en toute sécurité :

  • augmentation des distances de sécurité;
  • limitation de la vitesse;
  • si des travaux inopinés sont effectués sur une voie, utilisation de l’autre voie restante dans les deux sens de circulation, avec les procédures spécifiques qui s’imposent;

> Néanmoins, ces mesures sont pénalisantes dans une zone de circulation aussi dense que les lignes L et U. Elles peuvent avoir un fort impact sur le trafic.

> Lorsqu’il y a un incendie, l’alimentation électrique (25 000 V sur ce tronçon) est coupée dans la zone alentour afin de sécuriser le périmètre et permettre l’intervention des services compétents, dans notre cas, les pompiers.

> Une descente de personnes sur les voies qui n’est ni autorisée ni encadrée par du personnel de la SNCF engendre une alerte de sécurité. Elle permet de sécuriser une zone en interrompant le trafic. Dans notre cas, la zone de Saint-Cyr est une zone où les trains peuvent circuler jusqu’à 140 km/h : le risque de choc et l’effet de souffle étant importants, il est donc primordial de s’assurer qu’aucun train ne passe à ce moment-là.

 

5 commentaires pour “Retour sur la journée du 27 mai”

  1. NilugePasser au statut dit :

    Les personnes sur les voies ont-elles été arrêtées ?

  2. PFalkPasser en mode normal dit :

    Bonjour Adam et merci pour ce billet ; même si c’est après coup, c’est toujours intéressant de revenir sur la chronologie des incidents.
    Je me demandais, car vous n’y faites pas allusion dans cet article, si il y a corrélation entre les travaux et l’incendie ? je suppose que oui, mais ce n’est pas mentionné dans l’article …
    Quant à moi ce soir-là, j’étais contente que la météo soit clémente, et d’avoir eu des baskets aux pieds, car j’ai pris 3 trains au lieu d’un, et rallié Viroflay Rive Droite-Rive Gauche à pied, au pas de course 🙂
    Enfin, c’est devenu quand même fréquent ces jours-ci … j’espère que des travaux de fond vont être entrepris sur les voies à Suresnes, au Val d’Or et surtout à Saint-Cyr, parce que c’est la catastrophe en ce moment à cause du problème de signalisation.

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour PFalk,

      Concernant vos différentes questions, je me renseigne et je reviens vers vous dès que possible 😉 Par contre, aviez-vous pensé à rejoindre Viroflay-Rive Gauche en utilisant le tramway T6 ? Le trajet se fait en quelques minutes à peine, alors que le trajet à pied est un peu plus long et n’est pas forcément facile en raison des pentes que l’on peut y rencontrer… (bon, il faut dire aussi que je ne suis pas un grand sportif 😉 )

      Bonne journée à vous !

  3. PFalkPasser en mode normal dit :

    Merci Adam !
    Oui je connais le truc pour le T6, mais il faut savoir que les voies de train des 2 gares sont en surface, alors que le T6 est très profond sous la terre, il y a 3 grandes volées d’escalators avant d’y arriver, et puis il faut compter le temps d’attente du tramway (entre 3 et 5 minutes) donc quand il faut beau je pense que c’est plus rapide à pieds 🙂

Laisser un commentaire