Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Absent les lundi 26 et mardi 27 février, le blog est en courte pause. Je prendrai connaissance de vos commentaires le mercredi 28 février. – Adam
Aiguillages

Retour sur l’interruption de vos lignes N & U le 18 janvier au matin

Le trafic a été interrompu durant toute la matinée du 18 janvier sur vos deux lignes en raison de conditions météo dégradées. Que s'est-il passé et quelles sont les implications derrière ce motif ?

© Crédit photo : Arnaud Février

Tout au long de l’année, Transilien SNCF Voyageurs et SNCF Réseau, en partenariat avec leurs prestataires météo, surveillent les conditions météorologiques afin de mettre en place les mesures préventives adéquates et d’adapter leur activité selon leur évolution. En cet épisode de froid, ce sont donc plus de 200 agents sur le terrain pour déneiger et rendre les circulations possibles sous la neige.

Les prévisions établies à J-1 pour cette journée du 18 janvier ne font état d’une alerte que pour de la neige, mais pas pour des pluies verglaçantes ou du givre.

Or, les mesures préventives vis-à-vis de la neige sont différentes des mesures liées au givre ou aux pluies verglaçantes. Si, en alerte neige, des mesures sont seulement nécessaires sur les infrastructures au niveau des sols et sur le matériel roulant, en alerte givre, des mesures supplémentaires sont nécessaires, notamment vis-à-vis des caténaires, ces ensembles de câbles électriques situés au-dessus des voies et alimentant les trains en électricité.

En effet, le givre peut avoir de lourdes conséquences sur la circulation des trains. Il empêche le bon passage du courant électrique des caténaires vers le pantographe (le bras articulé situé en toiture du train pour capter le courant) :

  • dans le cas d’un givre fin : il peut alors se former des arc électriques qui, dans les cas extrêmes, peuvent causer une panne du train ou alors la fragilisation, voire une rupture de la caténaire par fusion locale en un point chaud;
  • dans le cas d’un givre épais : la couche est telle que le courant ne passe plus de la caténaire vers le train et celui-ci ne peut donc plus avancer.

Pour aller plus loin :
Quels sont les impacts des épisodes de froid sur les infrastructures et le matériel roulant et comment SNCF y fait face ? (site sncf.com)

C’est dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 que les conditions météo et les prévisions associées se dégradent, relevant le niveau d’alerte auprès des équipes.

DES PREMIÈRES CIRCULATIONS DIFFICILES

Sur les sites de garages, en particulier au tiroir (voie de garage) de Plaisir – Grignon et dans les technicentres de Trappes et Montrouge, les rames rencontrent de grandes difficultés à capter le courant des caténaires. À Trappes, l’impact du givre sur les caténaires est tel qu’il empêche toute sortie de rames des voies de garage vers les voies utilisées en service commercial.

Certains systèmes d’aiguillages doivent être volontairement « figés », c’est-à-dire bloqués sur un itinéraire imposé qui ne pourra pas être changé au cours de l’épisode de gel. Si cette procédure préserve les systèmes d’aiguillage du gel, elles sont en revanche très contraignantes pour l’exploitation ferroviaire puisque sur les lignes N et U, cela se traduit notamment par l’impossibilité d’utiliser les gares de Versailles–Chantiers, Plaisir – Grignon et Sèvres–Rive Gauche comme terminus et comme point de retournement des trains.

Sur l’axe Rambouillet, le conducteur du premier train PORO (Rambouillet 04h37 > Paris–Montparnasse 05h41) informe qu’il rencontre des difficultés à avancer dès le début son trajet entre Rambouillet et Le Perray. Le premier train ROPO (Paris–Montparnasse 05h20 > Rambouillet 06h26) se retrouve quant à lui arrêté en pleine voie à quelques centaines de mètres de Saint-Cyr, ne disposant plus de l’énergie électrique lui permettant d’avancer suite au givre sur la caténaire. Des agents sont alors mobilisés pour la prise en charge de la vingtaine de voyageurs présents à bord, d’autres pour libérer les caténaires du givre.

Sur l’axe Plaisir – Grignon, la situation est tout aussi délicate : le conducteur du train POGI (Plaisir – Grignon 05h41 > Paris–Montparnasse 05h26) indique lui aussi des difficultés de captage du courant dès le début de son trajet entre Plaisir – Grignon et Villepreux – Les Clayes.

Au vu des éléments précités et pour ne pas aggraver la situation avec d’autres trains en panne ou immobilisés en pleine voie, le trafic doit donc être interrompu sur l’ensemble des lignes N et U.

Interruption 18 janvier 2024
Schéma synthétique de la situation – Cliquez sur l’image pour l’agrandir

UNE INTERRUPTION NÉCESSAIRE POUR PERMETTRE UNE INTERVENTION SUR LES CATÉNAIRES

Dès 7h20, les agents SNCF Réseau procèdent aux premiers essais : ils consistent à réutiliser l’énergie appelée par les trains déjà en circulation afin de réchauffer ces caténaires. Cependant, ils se révèlent infructueux car l’épaisseur de givre est trop importante. Il faut alors appliquer une seconde méthode, mais elle va nécessiter de repousser la reprise des circulations, initialement à 9h, jusqu’à 12h.

Dès 9h30, les agents SNCF Réseau appliquent alors la seconde méthode : elle consiste à provoquer des courts-circuits maîtrisés dans la caténaire qui, avec la chaleur dégagée, visent également à faire fondre le givre. Combinée à la remontée progressive des températures en cours de matinée, cette méthode porte ses fruits et les premiers trains techniques peuvent être envoyés en reconnaissance pour vérification des infrastructures à une vitesse sécuritaire, d’où le délai.

À partir de 11h, les infrastructures redeviennent de nouveau aptes aux circulations. Toutefois, l’interruption a désorganisé les roulements des rames et des conducteurs, qui n’étaient donc plus au bon endroit, au bon moment : un dernier délai a été nécessaire pour les repositionner aux endroits et horaires attendus, le long des deux lignes.

La circulation reprend alors très progressivement à partir de 12h sur la ligne N et 13h sur la ligne U.

Nous vous présentons nos excuses suite à cette interruption dont les conséquences ont été particulièrement pénibles ainsi que pour les difficultés que vous avez subies en cette matinée.

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire

Absent les lundi 26 et mardi 27 février, le blog est en courte pause. Je prendrai connaissance de vos commentaires le mercredi 28 février. – Adam

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R