MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment ça marche…le Tabac en gare

58
Publié le 24/10/2013

fumeurs en gare

C’est un sujet que nous abordons fréquemment sur le blog et qui fait actuellement l’objet d’une campagne de sensibilisation et intervention.

L’interdiction de fumer en gare et dans les trains est bien souvent oubliée, méconnue ou transgressée…

Quel est donc le périmètre de cette loi ?

Faisons le point avec ce billet que je vous (re) propose à l’actu.L’interdiction de fumer dans les espaces publics a été fixée par le Le décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006, qui en fixe les conditions d’application.

La loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics est applicable sur l’ensemble du territoire national, et interdit donc de fumer dans les lieux couverts et fermés réservés à l’usage collectif, en l’occurrence, les trains et les gares (hall, souterrain).

Les quais, ainsi que les marquises ne sont pas concernés par cette interdiction car ils ne sont pas des espaces couverts et fermés.

Il est donc tout à fait normal de voir des voyageurs fumer sur les quais en attendant leurs trains.

L’arrêté Préfectoral, un supplément à la loi

En revanche certaines gares sont soumises à des dispositions particulières car elles bénéficient d’un arrêté préfectoral qui élargit le champ d’action et d’application de cette loi.

Chaque préfecture peut en effet choisir d’apporter une restriction supplémentaire sur son territoire.

C’est le cas de la préfecture de Paris, qui en raison du nombre de gares souterraines a souhaité étendre cette interdiction de fumer à l’ensemble de la gare, quai compris, pour les gares suivantes : Montparnasse, Austerlitz, Paris Nord, Paris Est, Paris Lyon et St Lazare, Bibliothèque François Mitterrand, St Michel Notre Dame, Musée d’Orsay, Invalides, Pont de l’Alma, Champs de Mars Tour Eiffel, Boulevard Victor, Av. Président Kennedy, Boulainvilliers, Av. Henri Martin, Av Foch et Neuilly Porte Maillot.

Notre ligne U est concernée par un arrêté émis par la préfecture des Haut de Seine pour la gare de La Défense.

Les gares de la ligne N notamment sur le département des Yvelines (Versailles Chantiers, St Cyr ou encore Viroflay), sont soumises à la simple application du décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006.

Une interdiction omniprésente

Dans toutes les gares, l’interdiction est rappelée grâce à des affiches, des pictogrammes, des extraits de loi, ainsi que par la diffusion régulière d’annonces rappelant l’interdiction.

interdiction de fumer en gare

Dans un souci de clarté et de concision, ces dernières sont volontairement brèves et n’entrent pas dans le détail d’éventuels cas de figure.

Mais écoutez-les biens, car leur formulation révèle malgré tout le périmètre d’application.

Les annonces soumises à l’application de la loi (seule) précisent qu’il est interdit de fumer dans l’enceinte de la gare, alors que celles qui bénéficient d’un arrêté préfectoral indique que l’interdiction s’applique aussi aux quais.

Il n’y a en revanche aucune ambiguïté en ce qui concerne les trains.

Ces espaces, bien fermés et couverts, sont des espaces non fumeurs dans leur intégralité.

Le non respect de la loi dans ces espaces peut être sanctionné par un procès verbal d’infraction dont l’amende forfaitaire s’élève à 68 euros.

Mais c’est une infraction particulièrement difficile à réprimer, car les contrevenants sont aussi particulièrement attentifs à la présence des équipes de la Suge.

Les mégots s’allument et s’éteignent au rythme des passages de ces équipes qui ne peuvent sanctionner cette infraction qu’en situation de flagrant délit.

Ce non respect est de plus en plus visible dans les espaces publics et tout transport confondus, au point qu’il est inscrit parmi les incivilités les plus fréquemment relevées.

Les campagnes d’informations et de sensibilités se multiplient pour tenter de juguler ce phénomène.

Des agents mobilisés pour veiller au respect de la loi

Pour combattre cette infraction, différentes actions sont déjà en cours et d’autres se mettent en place.

Une présence dissuasive est menée sur la ligne par les agents assermentés tels ceux de la Suge ou du contrôle seuls à pouvoir réprimer les contrevenants.

En effet les agents commerciaux des gares ne peuvent pas intervenir et faire cesser ces infractions constatées.

L’utilisation du 3117, s’il ne peut pas toujours permettre de mobiliser une équipe sur une intervention immédiate, peut en revanche permettre d’identifier et d’analyser les zones touchées par les différentes incivilités.

Ces analyses permettent ensuite d’organiser des opérations ponctuelles et très ciblées en coopération avec les services de police et de gendarmerie mobilisés contre cette forme de délinquance.

3117_numero_appel_urgence_transilien_sncf

 

Différents modes de communications et de dissuasions sont actuellement à l’étude comme notamment la diffusion d’annonces sonores à bord des trains rappelant les risques encourus par les contrevenants.

Comment faire respecter l’interdiction de fumer ?

 

Enfin, ce mois d’avril dédié à cette problématique des incivilités à aussi pour but de sensibiliser et d’interroger chacun d’entre nous sur les conséquences de comportements que l’on juge anodin mais qui se transforment en gène pour le voisin.

 Fumeur ou pas, partagez vos expériences et n’hésitez pas à évoquer les solutions qui pourraient selon vous améliorer cette cohabitation au quotidien…

 

58 commentaires pour “Comment ça marche…le Tabac en gare”

  1. Sylvain dit :

    « Il est donc tout à fait normal de voir des voyageurs fumer sur les quais en attendant leurs trains. »

    non il est pas normal de ne pas disposer d’un seul endroit ou on n’est pas envahi par la fumée ! à Versailles chantier avec les quais à moitié couvert en longueur quand il pleut il est difficile (impossible même) de ne pas être enfumé par les cigarettes. Personnellement je ne trouve pas ça normal.
    Ensuite comment peut on laisser les gens fumer juste à l’entrée du train. la fumée rentre en grande partie dans le train et on doit donc voyager avec cette odeur immonde.

    Pourquoi ne pas étendre l’interdiction de la cigarette à toute l’enceinte de la gare, quais y compris ? est ce que la SNCF ne peut-elle pas décrétée que dans ces installations la cigarette est formellement interdite ?

    • Aline dit :

      Je suis bien d’accord avec vous : je ne trouve pas non plus cela « normal » de devoir mettre en danger ma santé, tous les jours, en m’exposant au tabagisme passif en attendant mon train. Il y a des jours où, selon la fréquentation des quais, il est impossible d’éviter d’etre exposé à la fumée, que le quai soit couvert ou non. Le quai est un endroit public où nous sommes « captifs » puisque nous devons nous y tenir pour attendre le train. Je ne trouve pas cela normal qu’on nous y force à inhaler des fumées toxiques. D’autant plus que, lorsqu’un train attend a quai sur un quai couvert, la fumée ne circule pas, et on a vraiment l’impression d’etre dans un fumoir.

    • atlantique dit :

      Je suis également d’accord avec Sylvain et Aline

    • Bonjour,
      Il est possible de solliciter un arrêté auprès de la préfecture des Yvelines pour certaines gares où la problématique se pose particulièrement, comme par exemple la gare de Versailles Chantiers.
      En revanche il est impossible d’imposer des lois sans respecter celles édictées par le législateur.
      Ce sujet étant particulièrement présent dans nos échanges, je vous invite à participer au Tchat qui aura lieu très prochainement et qui aura pour thème la sureté des lignes N et U et les moyens mis en place pour lutter contre les incivilités.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Tout à fait d’accord avec vous tous, la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines n’est pas mieux lotie de ce côté là. Il est parfois difficile de se trouver un endroit sans fumée, même dans les gares non couvertes et à la fin ça devient insupportable ! Tous les jours !
      Bien-sûr, la fumette dans les trains, j’en vois toujours. Pourquoi je dois souffrir pendant les trajets ? La « tolérance zéro » devrait s’appliquer dans les trains pour cette règle…

    • Jerome78 dit :

      Tout à fait d’accord avec les commentaires précédents:

      Chaque jour, nous subissons les fumeurs sur le quai, et bien souvent, ces fumeurs ont les deux pieds dans le wagon, et soufflent leur fumée vers l’extérieur pour avoir bonne conscience.
      Le résultat : tout le wagon est enfumé.

      Donc favorable à l’interdiction totale de fumer dans la totalité de la gare.

      PS il y a aussi des personnes avec cigarette électronique qui eux fument DANS le wagon.
      Tant qu’ils ne seront pas verbalisés, je ne vois pas pourquoi ils arrêteraient.

  2. acenetPasser au statut dit :

    Article super intéressant !

  3. RazmoketsPasser au statut dit :

    Encore une fois je ne peux qu’appuyer les personnes qui plébiscitent pour une interdiction totale de la cigarette dans les gares qu’elles soient couvertes ou a ciel ouvert. Peut-être faudra-t-il aller devant le parlement européen. ..

    • Bonjour,

      Nous avons un tchat en ligne aujourd’hui entre 12h et 13 h réusnissant les responsables de la sureté de nos lignes.
      Ce sujet les concernant directement, je vous invite a y participer pour leurs exposer votre avis et vos témoignages sur ce sujet.

  4. NBE dit :

    Bonjour,
    J’ai déjà posé cette question sur le Blog de la ligne E, mais je n’ai pas eu de réponse. Alors je me permets de la reposer ici en espérant que vous puissiez m’éclairer.

    Voulant savoir s’il est autorisé ou interdit de fumer sur les quais de gare (ou si cela était conditionné par qqchose), j’ai lu votre article ainsi que celui de votre collègue de la ligne E. Et je retrouve une contradiction entre les 2 articles que je ne sais expliquer.
    En effet, vous marquez en gros et gras
    « Les quais, ainsi que les marquises ne sont pas concernés par cette interdiction car ils ne sont pas des espaces couverts et fermés. »
    alors que votre collègue sur le Blog de la E a écrit en gras
    « Il est donc strictement interdit de fumer à bord des trains, dans les gares et sur les quais même découverts. »

    Pouvez vous m’expliquer cette différence, et peut être m’expliquer les mécanismes sous-jacent à l’autorisation de fumer ou non sur les quais ? Est-ce que toute la ligne E aurait par exemple bénéficié d’un arrêté préfectoral ? Mais comment ce serait possible alors qu’elle traverse plusieurs départements différents ?

    P.S : Vous trouverez ici l’article en question, ainsi que mes questions
    http://malignee.transilien.com/2013/04/16/rappel-la-loi-evin/
    et vous noterez que les 2 articles datent du même jour.

    • NBE dit :

      petite question subsidiaire : Pourquoi mon commentaire n’apparaît pas dans la colonne « commentaires récents » de votre Blog ?

    • Bonjour,

      Il y a bien d’un coté la loi en elle même qui s’applique aux espaces fermés et qui autorise donc aux fumeurs de fumer sur les quais (et sous les marquises qui ne sont pas considérées comme des espaces clos), et de l’autre les arrêtés préfectoraux qui étendent l’interdiction sur la totalité de la gare, quais et marquises compris.
      Sur notre ligne N, peu de gares sont pour le moment concernées mais la demande peut effectivement être passée aux différentes préfectures concernées.
      La contradiction qui vous observez donc doit venir des mesures complémentaires qui ont été prises sur les différentes régions de votre ligne et qui risquent de l’être sur les notres aussi.

    • NBE dit :

      Merci pour votre réponse 🙂

  5. laurette dit :

    Bonjour, moi personnellement je suis fumeuse..et quand je dois attendre mon train plus de 20 minutes en effet je fume ma cigarette…mais je m’arrange pour m’éloigner de la foule, je ne vois pas en quoi cela dérange…à partir du moment où l’on respecte son voisin…l ideal serait de faire des fumoirs sur les quais …. mais je ne sais pas si cela est possible….

    • Myrna dit :

      Cela dérange car la fumée ne reste pas dans vos poumons, vous la rejetez et elle ne reste pas figée à côté de vous, elle est emmené et se diffuse partout autour. Et cela, vous ne pouvez pas vous en rendre compte. Même le fait que vous embaumiez cette odeur après avoir fumé, comme si vous fumiez encore. Quel horreur!

  6. Olivier B. dit :

    J’apprécie aussi dans les commentaires que personne ne couine contre les pti cons qui fument dans les trains, mais pas du tabac…
    Perso ça me dérange beaucoup plus qu’une clope électronique !

  7. Philippe dit :

    D’accord !

    Ce que je regrette, c’est que le fumeur pourra fumer sur le quai tandis que le non fumeur ne pourra pas forcément trouver un endroit sans avoir à respirer la fumée.

    Pour moi, c’est pas une question de loi, c’est une question de bon sens et de civilité.

    Le top, c’est tout de même ceux qui marchent sur le quai pour être sur de toucher un maximum de voyageurs avec leur cigarette. Et ceux qui se mettent au niveau des portes du train (le RER C au départ à Saint Quentin), comme ça, ils impactent et ceux sur le quai et ceux dans le train.

    Vivement que j’ai la possibilité d’aller travailler en voiture.

  8. NilugePasser au statut dit :

    Train de 22h20 en partant de Montparnasse, même ceux de 22h05 et 22h35, c’est souvent la même chose : wagon en tête de train, dans « l’isoloir » derrière le conducteur ou la rame motrice, 2-3 personnes qui fument des cigarettes avec « additifs prohibés ». Cela embaume le wagon, c’est désagréable.

    • romuald dit :

      non en fait il s’agit de la chaudière de la locomotive à vapeur qui fume … ok, je sors … 🙂

  9. AS dit :

    Bonjour Amélie!!

    Grand problème que celui du tabac .. Et pas seulement en gare…
    Il y a peu encore, j’ai surpris quelqu’un en train de fumer dans un « carré » d’une rame de la ligne U.. C’est très désagréable et très agaçant …
    A la gare de la Défense, je vois régulièrement des gens fumer en bout de quai. Outre un clair manque d’éducation et de savoir vivre, peut-être faudrait-il mieux signaler les interdictions de fumer.

    A très bientôt.

    AS

  10. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,
    Je me permets de reposter un message concernant ce sujet…
    Si il est possible de fumer dans certaines gares non couvertes, pourquoi ne mettez-vous pas des cendriers ??? 🙁 C’est du bon sens ! Regardez un peu l’état des rails près des quais c’est incroyable !! Le nombre de mégots, c’est tout simplement inadmissible.
    Il faut que de votre côté la SNCF, soyez plus clair, car l’information est très mal communiquée. Je propose qu’on mette un panneau interdisant de fumer à l’entrée de chaque gare interdite comme la Défense ou les autres gares parisiennes intra-muros et que dans d’autres gares, on mette des panneaux demandant de remettre les cigarettes dans des cendriers. Et donc, il est pour moi absolument nécessaire de mettre des cendriers si légalement les personnes ont le droit de fumer dans certaines gares.
    En espérant que mon message ait été bien clair, je souhaite à toutes et à tous une très bonne fête de la Toussaint 😉

    • Bonjour,

      La campagne «Stop à la cigarette dans les trains » qui a actuellement lieu sur notre ligne a effectivement permis de cerner le point que vous soulevez.

      De nombreux voyageurs ont exprimé leur manque de connaissance sur les périmètres de cette interdiction.
      S’il n’y a pas d’ambigüité à bord des trains, mais bien des infractions commises en connaissance de cause, ce n’est pas toujours le cas sur les quais où la loi peut différer d’une gare à l’autre.

      Une campagne d’affichage va donc être prochainement réalisée pour améliorer la communication de cette réglementation en gare, sur les quais et à bord des trains.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse et d’accord pour la campagne d’affichage mais qu’en est-il pour les cendriers ? Comment se fait-il qu’en France il y ait autant de mégots sur les voies ? 🙁 Ne peut-on pas installer des cendriers avec un petit abri (pour pas que la pluie s’infiltre) aux endroits où il est autorisé de fumer ? Ce serait formidable que tous ces détritus des voies disparaissent et que TOUTES les gares soient, propres ! 🙂

  11. agdelPasser au statut dit :

    Je suis bien d’accord en ce qui concerne Versailles Chantiers : impossible de trouver une endroit non enfumé sur le quai ! Mais j’ai surtout remarqué un effet pervers de la loi anti-tabac : depuis qu’il est interdit de fumer dans tous les lieux publics et dans les bureaux, la densité de fumeurs à l’extérieur a augmenté. Le matin, une fois sortie de la gare, je ne peux non plus échapper à la fumée sur le trottoir (quand je ne reçois pas les cendres d’un fumeur marchant devant moi, secouant négligemment sa cigarette au bout de son bras). Le problème semble donc sans solution, à moins d’interdire de fumer dans les rues fréquentées aux heures de pointe !

  12. enpassantparlà dit :

    Mais que craint la Sncf en interdisant totalement la cigarette (donc même en partie de quai découverte) ?
    On a bien réussi à l’interdire dans les bars et les tabacs. Et pourtant au début cette interdiction paraissait inimaginable…Aujourd’hui cela nous parait tout à fait normal.

    Prendre les transports en commun consiste à se rendre d’un point A à un point B. Une action très simple mais qui nous, met toujours, nous usagers, dans une situation où l’on doit subir. Je ne vais pas énumérer tout ce qu’on subit sur les quais mais clairement : est ce qu’au moins on peut respirer de l’air ? Est ce que c’est trop demandé ?

    • romuald dit :

      je suis pas fumeur et l’ai jamais été, mais interdire de fumer dans des zones découvertes reviendrait à l’interdire tout simplement dans la rue ! c’est peut être une mesure trop restrictive …
      parfois les fumeurs me dérangent, mais quand c’est en extérieur c’est pendant un très court moment, et je trouve bien plus gênant ( à vomir même ) l’odeur du tabac froid …
      La pollution que représente le mégot de cigarette par contre même hors du contexte ferroviaire n’est pas à négliger, à comparer avec certaines pollutions tel que les fumées de gaz d’échappement en ville … combien de temps mettra un mégot à se biodégrader ? des mois, des années …?
      Donc l’idée de remettre des cendriers n’est pas mauvaise au contraire …
      jeter un mégot sur la voie revient pour moi à la même chose que d’uriner sur la voie, chose qui ne viendrait pas à la plupart d’entre nous et qui serait choquant … mais d’un autre côté si pas de cendrier pour les récolter …

    • enpassantparlà dit :

      Bonsoir Romuald,

      Quand on attend son train sur le quai, on est dans l’enceinte de la gare. Le propriétaire des lieux c’est la Sncf. Que ces lieux aient une partie couverte ou découverte n’a strictement aucune importance. Par ailleurs un quai, couvert ou non n’est un lieu de passage contrairement à une rue. On n’y a pas une liberté totale de mouvement (surtout si le quai est bondé). Quand la Sncf décidera d’interdire purement et simplement la cigarette dans les gares, vous verrez qu’on se dira la même chose qu’aujourd’hui au sujet des bars, tabacs, restaurants, aéroports etc. : « Mais c’était évident qu’il fallait l’interdire ».
      Une petite anecdote : l’année dernière, j’attendais de récupérer mes bagages devant les tapis à bagages de l’aéroport de Djerba (Tunisie). Il n’est pas interdit de fumer dans les lieux publics là bas. Une seule personne parmi les touristes (en grande majorité européens) a eu l’audace de fumer. Même si personne ne lui a rien dit, on pouvait lire sur le regard de beaucoup de monde de l’étonnement mais surtout de l’agacement.
      Je me répète mais en dehors des transports en commun, je connais peu de situations, où l’on est autant amené à subir. C’est comme si avant même de prendre le train, un agent vous prévenait ainsi : « Alors le marché c’est ça : nous, la Scnf, nous nous engageons à vous conduire d’un point A à un point B. Vous, la contrepartie (en dehors du paiement) pour profiter de ce service c’est : supporter en situation d’attente (quai), en situation de transport, l’odeur, le bruit, la saleté, l’impolitesse, la violence, le vol etc. »
      Je suis d’accord avec vous pour le côté pollution des mégots mais la mise à disposition de cendriers ne changera pas grand chose : il y a des poubelles sur les quais. Cela n’empêche pas les gens de jeter directement sur la voie.

    • romuald dit :

      grosse erreur pour les poubelles, mettre un mégot encore en combustion dedans en plein mois de juin et c’est le feu de poubelle assuré ! elles ne sont pas faites pour cela .
      Interdire la clope purement et simplement ne me dérangera pas c’est certain, mais pas sûr que sur un quai la loi dépende uniquement de la sncf suivant si on se trouve dans un département ou un autre .
      Votre exemple à l’aéroport même dans un endroit clos, s’il n’est pas interdit de fumer, alors ou est le problème ? personne n’a rien dit car justement le lieu n’était pas interdit de clope, donc personne n’avait rien à dire …
      Vous dire que je n’ai jamais été gêné par un fumeur serait vous mentir, mais de là à exiger d’eux de ne pas fumer de leur propre initiative même dans des endroits ou çà n’est pas interdit ( votre exemple d’aéroport encore une fois ) me parait inconçevable, commençont déjà à faire la chasse aux fumeurs dans les endroits clos, çà nous occupera déjà bien assez .
      C’est en voulant interdire TOUT PARTOUT qu’on ne respecte plus rien nul part …

    • enpassantparlà dit :

      Bonsoir Romuald,

      Bon c’est dommage qu’on discute sur un blog et pas un forum, qui serait franchement bien plus adapté.

      Je ne me fais pas d’illusions. Il y a certaines mesures que la Sncf ne prendra jamais.
      D’un côté on nous vante le côté écologique du train (et pour moi écologie et santé, c’est lié), de l’autre on est contraint de subir une forme de pollution, (qui n’a, certes, aucun rapport avec les transports) mais pour laquelle la Sncf ne veut lutter qu’à moitié. Pourquoi ? Je ne sais pas.
      Tiens et si on parlait des enfants ? Que répondrait la Sncf à une question du type : « Chaque fois que j’attends le train sur le quai en compagnie de mes enfants, ces derniers subissent la fumée de cigarettes des usagers. Quelle solution allez vous mettre en place ?  » Je serai curieux d’entendre leur réponse.

  13. David dit :

    Bonjour.
    A nouveau le wagon fumeur (derrière locomotive) sur le train de 6h51, ce jour, au départ de dreux…

  14. Phil 78 dit :

    Bonjour,

    Il serait temps que la SNCF, ainsi que les pouvoirs publics, prennent enfin leurs responsabilités, quant au non-respect curieusement toléré, de l’interdiction de fumer sur les quais en extérieur, dans certaines gares, ce qui nuit à la santé des non-fumeurs et crée des départs de feu sur les traverses, les mégots encore fumants étant jetés sur les voies. Doit-on attendre une catastrophe majeure pour agir ?

    • EPPasser en mode normal dit :

      Malheureusement, la loi n’interdit de fumer que dans les espaces clos. Les quais ouverts des gares ne sont donc pas concernés. Par contre, il y a des arrêtés préfectoraux qui peuvent locales élargir cette interdiction. Cela concerne par exemple, les gares parisiennes.

  15. Phil 78 dit :

    Bonjour ,

    C’est la raison pour laquelle , j’ai demandé
    au préfet des Yvelines de modifier la circulaire de référence , dans plusieures gares sur la ligne N , à savoir Rambouillet,
    Versailles Chantiers et St Quentin en Yvelynes, en demandant l’interdiction pure et dure de fumer sur les quais, avec
    verbalisation à la clef des contrevenants.
    N’ayant pas eu de réponse, je suis remonté jusqu’au Ministre de l’intérieur,
    nul doute que les choses vont changer !

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour,
      Vous avez du courage ! En espérant que vous aurez une réponse face à ce phénomène… Bon week-end à vous.

    • Poulette17Passer au statut dit :

      Phil78, avez-vous eu des retours sur votre demande d’interdiction totale de cigarette ?

      Pensez-vous qu’une pétition pourrait appuyer votre demande ?

  16. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,
    Mme Breton, vous m’avez toujours pas répondu à ma question initiale : qu’en est-il des cendriers dans les gares ?
    Pourquoi n’y a t-il pas de « cendriers » comme ça : http://www.vendome-diffusion.fr/500264-507-large/cendrier-exterieur-totem-sur-pied-jvd.jpg
    dans les gares où il est permis de fumer ? Si des poubelles existes, pourquoi n’existeraient-ils pas ? C’est une poubelle pour mégots… J’ai vu le prix, c’est sûr que c’est un investissement à faire… Mais si vous avez les moyens pour financer des poubelles, des salles d’attente comme à Houdan ou des nouveaux projets d’agrandissement pour le grand Paris, etc…, à mon avis, il y a suffisamment de mégots sur la voie pour justifier l’installation de cendriers comme celui-ci. C’est en plus faire d’une pierre deux coups : Une, ça permettra de réduire le nombre de mégots sur la voie donc moins de coût d’entretien et de deux, c’est agir pour l’environnement car vous pourrez voir sur internet que les cigarettes contiennent des composants chimiques extrêmement sympathiques pour la nature et la terre. Enfin (donc trois coups même !), ça embellit la gare puisqu’il n’y aura plus (ou moins) de mégots sur la voie. Moins car il y aura toujours des gens débiles pour tirer le monde vers le bas…
    En espérant avoir une réponse pertinente et claire de votre part, veuillez recevoir mes salutations distinguées.
    Bluebird43.

  17. Phil 78 dit :

    Merci Bluebird 43,

    Comme vous dites, beaucoup de gens veulent faire de l’écologie, mais on laisse diffuser le cocktail nocif contenu dans les cigarettes , en autorisant à fumer sur les quais en extérieur, ce n’est pas logique.

    Bon week end à vous.

  18. Andreas dit :

    Dans les quelques gares que je fréquente, il y a de discrets mais bien présents auto-collants qui indiquent que l’interdiction de fumer concerne « tout le domaine de la gare, y compris les quais ».

    Quand je vois du personnel de la SNCF venir fumer nous mon nez, inutile de vous dire que j’enrage ! Le pire dans l’histoire, c’est que c’est moi qui passe pour un emmerdeur…

  19. Poulette17Passer au statut dit :

    Bonjour,

    et comme tous les matins à 7h50 quai 1bis à Rambouillet, 2 filles fument dans l’abri à côté de l’alarme (borne jaune). Et comme d’habitude, le service de la gare ne dit rien !!!

    c’est bien beau de communiquer sur ce problème de cigarette mais tant que vous ne donnerez pas de contraventions, les fumeurs ne respecteront jamais les non fumeurs. De même les mégots jetés sur les voies devraient être sanctionnés (pareil pour tout autre détritus comme les canettes…)

    Moi je pense qu’il serait bon de fermer les abris sur les quais et de n’autoriser la cigarette que dans ces espaces clos (avec ventilation adéquat bien entendu). Ca réglerait enfin le conflit entre fumeurs et non fumeurs

  20. Vahlas dit :

    L’efficacité d’une pratique pourrait être testée : passez l’info : les non-fumeurs (plus nombreux que les fumeurs) gênés par la fumée pourraient tousser fortement et massivement dans la direction de la source de la fumée pour libérer leurs poumons.
    Tousser n’est pas interdit par la loi!

  21. Girafe dit :

    je reconnais que la cigarette est très gênante , en tant que non fumeuse je ne supporte pas son odeur , et encore moins ses effets secondaires car la fumée du tabagisme me file la migraine , pas plus tard qu’aujourd’hui en attendant mon train j’ai du rester à côté des fumeurs il y en avait de partout il y avait même un homme qui avait un pied sur le quai et l’autre dans le train rien que pour finir sa clope.
    Résultat ? Me voilà avec un mal de gorge 🙂

  22. Myrna dit :

    Je suis entièrement d’accord avec ce qui a été écrit et surprise que peu de fumeurs témoignent. Personnellement je suis allergique à la cigarette. D’ailleurs, je suis surprise que tout le monde s’en étonne. Pourtant, avec plus de 4000 substances, toutes plus toxiques les unes que les autres, ce n’est pas étonnant! Hier, dans un wagon du RER C pour un trajet de Massy Palaiseau à Juvisy, deux énergumènes fumaient au niveau des assises pour personnes à mobilité réduite. J’avais déjà changé de place juste avant, car un fumeur fumait à l’intérieur devant la porte ouverte du train dont le départ était imminent, ce qui avait embaumé tout le wagon. Ces deux jeunes qui fumaient ensuite m’ont poussé à leur demander, poliment et respectueusement, de bien vouloir éteindre leur cigarette car j’y étais allergique. J’ai eu droit à des gentillesses vulgaires et irrespectueuses en retour. J’étais outrée, choquée par ce manque de respect et de civilité. Et c’est encore le non-fumeur qui passe pour l’emmerdeuse. Pourquoi ne pas installer un système vidéo, ou mieux et moins onéreux, des détecteurs de fumée qui expulserait de l’eau sur les contrevenants. Est-ce qu’ils recommenceraient? Pas si sure!

  23. bacladPasser au statut dit :

    Bonjour,
    la SNCF croit qu’on est au pays des Bisounours et qu’il suffit de mettre des affiches ou autocollants pour modifier les comportements. Revenez donc à la réalité et faites le nécessaire plutôt que de verbaliser des lycéens ou collègiens qui ont oublié leur passe navigo mais qui sont une proie tellement plus facile pour se faire de l’argent.
    Bonne soirée.

  24. Jérome Ra2 dit :

    Je me suis déja pris un poings sur le visage pour avoir arraché des mains une cigarette d’un type qui fumait dans le train (j’ai bien entendu « riposté », ça l’a calmé.)
    avant hier dans le train de 14h Paris-Dreux , une femme fumait un joints. après lui avoir demandé 3 fois d’éteindre sa « cigarette » , je lui ai également arraché des mains. ça ne lui a pas plû et croit être dans son droit. J’ai failli lui en coller une.
    J’ai réfléchi à plusieurs solutions cher usagers dont une semble particulièrement efficace: l’extincteur! (à eau ou a mousse) vous avez également les pistolet à eau très puissant et les lacrymogène.
    Je teste ça prochainement et je vous tiens au courant.

    • Bonjour,
      Votre positionnement me semble quelque peu excessif mais je comprends que cette problématique devienne réellement insupportable!
      Comme je le rappelle régulièrement sur ce blog, ce sujet est particulièrement suivi par les responsables de la sureté qui réfléchissent a des solutions efficaces à court ou moyen terme. Si nous sommes toujours en attente de l’autorisation du ministre de l’intérieur qui permettrai aux agents de la SUGE d’intervenir en civil, il reste que chacun de vos commentaires sur le blog ou Twitter est pris en compte pour établir une cartographie précise de ce type d’infraction et déclencher ensuite des interventions ciblées à bord des trains.
      Vos retours, précisant le train/heure/positionnement nous sont donc très utiles , n’hésitez pas à poursuivre cette démarche même si les équipes mobilisées sur le sujet ne peuvent ensuite intervenir à bord de tous les trains…
      N’hésitez pas non plus à proposer d’autres idées ou mesures pouvant être mises en place, mais il est essentiel que celles ci ne représentent bien sur aucun danger pour personne…

  25. OBO dit :

    Une autre solution.
    OCCUPEZ LES CARRES.

    ça marche très bien.

  26. DENDIS dit :

    Bonjour,
    Moi aussi je ne comprenais pas tous ces gens qui fument dans les gares alors que je me rappelle au début des années 2000, l interdiction s étendait de fumer dans les espaces publics aux gares. Même les militaires veillaient. Pourtant ça fonctionnait et le laxisme conduit à voir des troupeaux fumer partout et devant les agents.
    Que ce soit à Saint Lazare, Montparnasse ou à La Défense, c est devenu courant.
    Encore passons s ils fument dans un carré mais inadmissible que les mégots soient jetés. Cela ne nuit pas aux roues ?
    Franchement la SNCF est devenue laxiste que ce soit au niveau de ceux qui ne paient pas, des mendiants (OK certains sont respectueux) et des fumeurs de clopes.

    • Bonjour
      Il n’y a sur ces sujets aucun laxisme, mais des problématiques permanentes et omniprésentes. Chaque jour les équipes de la SUGE circulent dans les trains et les gares de nos lignes pour intervenir sur des sujets de malveillance, de sécurité du personnel, des voyageurs, des emprises. Ils interviennent aussi sur tout type d’incivilité (comme les pieds sur les banquettes, le tabagisme, les détériorations…) mais il faut pour cela qu’ils assistent à un flagrant délit…
      Si le port de l’uniforme est efficace pour l’effet dissuasif et le sentiment de sécurité des voyageurs, il complique en revanche de nombreuses interventions sur des problématiques identifiées.
      Chaque mois, ces équipes réalisent donc de nombreuses interventions et des contraventions dans les cas d’infraction constatées. Il est cependant impossible d’imposer la présence d’une équipe par train et par gare pour vigiler et contrôler le comportement de chaque voyageur. Il en résulte donc des signalements fréquents de comportements inacceptables qui sont, lorsqu’ils nous sont transmit, consignés dans les rapports, qui déterminent ensuite les missions et affectation de ces équipes, preuve, là aussi, que rien n’est traité avec laxisme.

    • Poulette17Passer au statut dit :

      Mme Breton revoyez votre copie « aucun laxisme », tous les jours nous nous faisons enfumer sur les quais et les fumeurs polluent le sol et les rails avec leurs mégots malgré la présence d’un cendrier.
      Les premiers à être à l’origine du laxisme permanent sont les agents en gare, les contrôleurs et les personnes sur les quais en charge de la circulation, ils ne disent rien même pas un mot quand il y a des infrations…. »aucun laxisme » vous dites

    • Bonjour
      Pouvez vous me préciser la gare de votre signalement?
      Les agents gares comme les agents de circulation n’ont aucun pouvoir concernant ce sujet, ils peuvent effectivement rappeler aux voyageurs l’interdiction ( sur les quais des gares à ciel ouvert il est cependant autorisé de fumer…) mais n’ont aucun impact et ne peuvent rien faire en cas de refus du fumeur de cesser. Ils ont donc sur ce sujet autant de pouvoir que n’importe quel voyageur.
      Si certains déclenchent une demande d’annonce en gare, ou font la démarche de rappeler l’interdiction, nombreux sont ceux qui effectivement ne le font plus conscient de l’absence d’impact et de l’effet générateur de conflit qui ajoute encore aux tensions qu’ils doivent gérer quotidiennement. Ces agents se consacrent donc sur les actions pour lesquelles ils sont formés, et pour lesquelles ils ont une vrai légitimité et un vrai pouvoir d’action.

  27. Eldian dit :

    Bonjour,
    en gare de Juvisy, je constate en cette fin août, que les panneau signalant l’interdiction de fumer en particulier dans les petits abris sur le quai ont disparus. Et apparemment également dans les salles d’attente qui sont sur le quai.
    Ce sont les seuls endroits où l’on peut trouver refuge pour essayer de se faire moins enfumer sur le quai où le matin aux heures de pointe, il n’y a pas un mètre de quai où il n’y a pas un fumeur.
    Si on pousse le laxisme à laisser les gens fumer sur les quais qui sont un lieu public sous pretexte qu’on est en « plein air » (c’est plutot en pleine fumée le matin), pourquoi ne pas pousser jusqu’au bout et délimiter des zones où les gens peuvent fumer et d’autres où ce seraient interdit et où les non fumeurs pourraient être à l’abri des odeurs nauséabondes.
    Avec l’absence de toutes zones refuges, je pense que je vais porter plainte contre la sncf et le directeur de la gare de Juvisy au titre de la loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics.

    • Bonjour
      Conformément à la loi, il est interdit de fumer dans les espaces fermés. Dans les transports, cela s’applique aux intérieurs de gares (hall,souterrains, bâtiment…) ainsi qu’aux trains, mais il reste autorisé de fumer sur les quais. La proximité qui peut exister en période de pointe dans certaines gares est effectivement une nuisance pour les non fumeurs, mais il n’y a pas d’infraction. Il est donc question de civisme pour que fumeurs et non fumeurs puissent cohabiter provisoirement sur les mêmes quais.
      En gare de St Quentin, nous réalisons une expérimentation visant à orienter les fumeurs sur des espaces identifiés « espaces sérénité » équipés de cendriers de manière à éloigner ces nuisances et assainir les quais et voies des mégots trop souvent jetés.
      Cette expérimentation va connaitre un nouveau départ dont je reparlerai à la rentrée afin d’aller plus loin sur ce sujet qui concerne de nombreux voyageurs.

    • Denoyelle dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, ce laxisme est insupportable car il est impossible aux non-fumeurs d’échapper à la fumée de cigarette. La SNCF s’en tire avec une pirouette en évoquant la loi car la plupart des quais, même en plein air (et le plus souvent, ils sont couverts par une marquise et ne sont pas complètement en plein air) ont des panneaux d’interdiction de fumer. c’est donc que la gare a choisi d’interdire la cigarette sur ses quais mais refuse (lâchement ?) de faire appliquer sa PROPRE interdiction. Pourquoi autant de gens continuent de fumer et pourquoi doit-on traverser le quai en apnée pour arriver à sa place ? POURQUOI PERSONNE NE FAIT-IL RESPECTER LES PANNEAUX QUI SONT AFFICHÉS ? J’envisage moi aussi de porter plainte.

    • Bonjour,
      Les panneaux affichés correspondent à la réglementation nationale et indiquent qu’il est interdit de fumer dans la gare (espaces fermés, hall, souterrain, bâtiment…), cette interdiction ne s’applique pas aux quais, dans le cas où les quais sont concernés, l’affiche indique la mention « quai compris ». Il est donc autorisé de fumer sur les quais au même titre que dans la rue. La SNCF applique la réglementation en vigueur et met en place des actions pour sanctionner les contrevenants lorsque cette loi n’est pas respectée, à bord des trains notamment ou des gares « fermées » comme la gare Montparnasse. Cependant afin d’améliorer la cohabitation des fumeurs et non fumeurs, une expérimentation a été mise en place à St Quentin afin de créer des espaces permettant à chacun d’attendre sur les quais dans le respect des uns et des autres.

  28. Sujet délicat… Mais chacun a aussi un rôle à jouer. Récemment j’étais de bon matin dans un abri de quai où quelqu’un fumait. Beurk… Je lui ai demandé gentiment s’il pouvait aller dehors. Il s’est éloigné (certes sous la partie couverte où c’est aussi interdit). Il a pu fumer (ses voisins proches aussi hélas), j’ai pu respirer. Parfois il suffit de dialoguer. Mais sur certains quais il y a beaucoup de fumeurs, à côté d’agents SNCF et là j’aimerais que ce soit eux qui fassent la démarche de demander l’éloignement (certains le font, rarement).

  29. Yves François dit :

    Je pense qu’il faudrait interdire de fumer y compris sur les quais en plein air. Pour ma part, fort heureusement, je n’ai vu qu’exceptionnellement des gens fumer dans les trains depuis l’interdiction. Je leur ai dit que c’était interdit mais ils n’en avaient rien à faire. Par contre, j’ai vu beaucoup plus souvent des gens fumer sur les quais de la gare Montparnasse alors que c’est interdit.

  30. Co dit :

    Bonjour,
    Souvent en gare Montparnasse et Chantiers. En effet à Chantiers c’est de pire en pire.
    Je propose une solution que j’ai failli appliquer ce jour : appeler la police afin qu’elle applique la loi ?
    Je n’ai JAMAIS vu un fumeur se faire verbaliser de la fameuse loi depuis qu’elle existe. Habitant en ile de France et souvent témoin de ce type de délit, voyant souvent des responsables sncf ou même policier agir contre cette loi, est elle vraiment appliquée jusqu’au bout ?
    La solution idéale serait d’avoir dea fumoirs ou zones dédiées même sur les extérieurs. En évitant les zones de passage obligatoires : pas les entrées de gare, ni les milieux de quais par exemple.
    On en est pas encore à cela sur les trottoirs mais sur les quais ce serait facilement réalisable : transformer un abris en fumoir par quai ?
    Merci pour prise en compte…
    Bonne soirée.

Les commentaires sont fermés.