MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Flashe qui peut sur la ligne N !

8
Publié le 1/12/2016

20161201_082004Face aux salissures ou un dysfonctionnement présent dans notre train (sièges lacérés, lumière défectueuse…), on se sent souvent désarmés… Grâce aux QR Codes installés dans les trains, les voyageurs ont maintenant tout les outils pour faire remonter tout les désagréments dont ils sont témoins et ainsi devenir acteurs de la propreté et du confort de leurs trains ! Comment marche les QR Codes dans vos trains ? Flashez-vous les QR Codes quand vous rencontrez une telle situation ? Peut-on améliorer le système pour le rendre plus pratique ? plus efficace ?

Les QR Codes, comment ça marche ?

Depuis la rentrée de Septembre, des affichettes ont fait leur apparition à plusieurs endroits dans le train pour signaler les dysfonctionnements dont les voyageurs sont témoins ! Pour prévenir directement les équipes de maintenance des gênes rencontrées, les voyageurs ont la possibilité de flasher l’un des 6 QR Codes positionnés dans chaque voiture du train en se rendant sur l’application « Mon Transilien » dans la rubrique « Parler à Transilien ».

 

Lors de l’installation des QR Codes dans les trains, les équipes de maintenance paramètrent au préalable les codes, en rentrant les informations caractérisant le train, pour permettre un signalement plus rapide et efficace du train concerné.Une fois le QR Code flashé, vous êtes aussitôt renvoyé vers une page qui vous permettra de décrire avec précision, grâce aux différents champs, le dysfonctionnement rencontré (salissures, dégradations…) ainsi que la localisation dans la rame.

proprete-1

Avant d’envoyer votre alerte, vous pourrez rajouter un commentaire, une photo ou alors votre adresse mail ce qui vous permettra d’être tenu informé de l’intervention réalisée par les équipes de maintenance.

proprete-2

Ça flashe à fond sur la ligne N !

Depuis le lancement de l’opération, 30 signalements sont réalisés chaque mois par les voyageurs de la ligne N ! Avec la personnalisation des QR Codes installés dans chaque rame et aux précisions apportées par les voyageurs lors du signalement, les équipes de maintenance reçoivent en direct l’alerte émise recensant le dysfonctionnement constaté ainsi que le train impacté. Suivant le délai de traitement du dysfonctionnement, une équipe sur place peut ainsi être envoyée sur le lieu d’intervention ou alors une opération en site de maintenance peut être programmée.

 

 

La propreté des trains repose sur la responsabilité de tous et maintenant grâce au QR Codes, la lutte contre les salissures et les dégradations dans les trains se fait avec VOUS ! Trouvez-vous les QR Codes utiles? Les avez-vous déjà utilisé? Faut-il mettre davantage de QR Codes dans les voitures ?

N’hésitez pas à partager vos impressions et vos avis dans les commentaires !

 

8 commentaires pour “Flashe qui peut sur la ligne N !”

  1. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Je serais curieux de savoir si,dans un train bondé,au moins un témoin de l’actionnement du signal d’alarme ce soir par un « abruti »(sauf raison valable bien sûr), ait pu « flasher le QR code »,dans ce « PORO » de passage à St Quentin en Yvelynes arrivé à l’heure (18h13),dans lequel je suis monté, et reparti avec 10 mn de retard, avec départ de La Verrière à l’heure ou nous sommes censés arriver à Rambouillet, ou bien cette action était-elle nécessaire ? Le conducteur nous ayant informé que le signal d’alarme avait été tiré,n’ayant donné aucun motif,l’aurait sûrement fait si celui-ci était sérieux(voyageur coincé vu par EAS,malaise voyageur, Etc.), or, durant ces 10 mn, pendant lesquelles, il a fait le nécessaire pour repartir,parcourant sa rame de bout en bout,personne ne l’a averti de quoique que soit.J’en déduis donc,que des milliers de voyageurs ont été bloqués, et la SNCF impactée, suite à un comportement innaceptable qui j’espère, va être sanctionné, si bien sûr, « l’abruti » est identifié. Ceci-dit, je ne me fais pas trop d’illusion, car il a du se « noyer dans la masse ».
    Les caméras dont j’ai déjà parlé, qui,si elles étaient installées dans les voitures, obligeraient ceux qui font « mumuse » avec le signal d’alarme sans motif valable, ou à l’origine d’incivilités de toutes sortes,à y réfléchir à deux fois avant de passer à l’acte.

    Bonne soirée.

  2. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Le Taggeur sans talent qui s’est exprimé sur la BB 7601, ainsi que sur le wagon placé juste derriere elle, s’est donné du mal pour rien, c’est nul ! Merci de faire le nécessaire pour faire nettoyer cela, ça fait « désordre « .
    Y’a-t-il quelque chose de prévu pour empêcher ces « scribouillards » du Dimanche de sévir sur le matériel ? Pourquoi n’y a-t-il pas de surveillance ? Si c’est comme les pour interventions de la SUGE, si rares, je ne suis pas étonné.
    Pourtant, avec « Vigipirate », ceci est censé être la règle.
    Madame Breton, merci de votre retour.

    Bonne journée.

    • Bonjour,
      Vous pouvez réaliser ce type de signalement grâce aux QR code qui sont désormais dans les trains, mais oui, ces dégradations sont particulièrement suivies !
      Les équipes de la SUGE que vous croisez au quotidien, interviennent aussi dans les différents sites de garage des rames et des centres de maintenance. Ils sont en tout 81 a travailler 7 jours sur 7 24h sur 24 pour sécuriser l’ensemble de la ligne, ce qui ne permet effectivement pas d’être partout en même temps.
      Les centres de maintenance sont sécurisés et les dépôts sont gardiénés par des agents de sureté qui se placent en renfort, mais malgré cela il arrive que des tagueurs parviennent à provoquer des dommages sur le matériel, ce que beaucoup font d’ailleurs aussi en plein jour au fil des trajets des trains.
      Une autre équipe spécialisée en enquête est dédiée à ce sujet et permet chaque année d’interpeller des « tagueurs » en flagrant délits et de lier leurs dégradations a de nombreuses précédentes, ce qui permet la constitution de dossiers solides conduisant à de lourdes sanctions.

  3. Phil78Passer en mode normal dit :

    Bonjour Amélie,

    Merci pour ce retour, bonne soirée.

  4. SarahAdol dit :

    Bonjour,

    Je ne suis pas équipée pour pouvoir flasher ces QR codes et aimerais signaler un dysfonctionnement constaté depuis le 2 janvier 2017 sur la ligne N dreux-paris (celui de 7h30 départ de Marchezais-broué et celui de 17h28 départ de Paris Montparnasse) n’indique plus les stations à l’approche ni par voix orale ni sur les bandeaux lumineux prévus à cet effet dans les rames.

    Vous remerciant par avance de votre retour et de vos bons soins.

    Bien cordialement.

  5. bacladPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Aujourd’hui, lundi 9 janvier, 1er jour de la semaine, je monte dans le train de 6h47 en gare de Villepreux-Les Clayes direction Paris-Montparnasse. On peut s’attendre à avoir une rame propre. Mais que nenni, un sol dégoutant, des sièges avec des traces suspectes … Alors, les QR codes, c’est bien beau, mais je ne pense pas que l’on vous fasse remonter des informations les week-ends car les usagers ne sont pas les mêmes que ceux de la semaine. Il faut absolument que la SNCF nettoie ses rames de fond en comble en début de semaine, et qu’elle ne se contente pas de ses QR codes qui, soi-dit en passant, lui permet de faire de belles économies sur le dos des usagers.
    Cordialement.

    • Bonjour
      Les QR codes ne permettent aucune économie, bien au contraire ! Il s’agit d’un investissement (dispositif, logiciel, main d’oeuvre..) qui vise a améliorer la réactivité d’intervention et donc la qualité de service produite.
      Nettoyer des rames de fond en comble est bien un objectif et l’une des missions des centres de maintenance, mais cela demande une programmation et une hiérarchisation des interventions car nettoyer un train ne se fait pas en quelques minutes. Selon le type de nettoyage, il faut du matériel, une protection de sécurité (on n’intervient pas à proximité des caténaires avec n’importe quel équipement de nettoyage…risque électrique), du personnel…
      C’est pour cela que certaines opérations de nettoyage sont menées en centre de maintenance (programmées à dates fixes pour chaque train) et entre ces visites, d’autres points propretés sont menés dans les gares de garage (de nuit) ou lors des retournements en gares terminus.
      https://meslignesnetu.transilien.com/2015/05/18/comment-ca-marche-le-nettoyage-des-trains-de-la-ligne-n/
      Ces points sont alors plus succincts et ne permettent que de retirer les déchets laissés et de réaliser un rapide nettoyage.
      Entre ces différents points, les trains peuvent effectivement être salis ou dégradés…les QR Code permettent alors simplement de lancer une alerte avant l’intervention prévue sur le train…Ce signalement plus rapide peut alors éviter de laisser une rame sale ou dégradée réaliser plusieurs aller-retours avant d’être traitée.
      Je transmets toutefois votre signalement au responsable matériel pour vérifier si ce train avait été traité.

Les commentaires sont fermés.