MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur l’incident du 22 mars

2
Publié le 23/03/2018

Retour sur l'incident survenu le 22 mars matin sur le secteur de Rambouillet

Jeudi 22 mars, une coupure de courant ENEDIS ( anciennement ERDF) a paralysé les circulations sur la ligne N entre Rambouillet et Trappes. Je vous propose un retour sur cet incident pour comprendre ce qu’il s’est passé.

Jeudi 22 mars, à 7h45, une coupure de courant générale  ENEDIS  se déclare sur le quartier de la gare de Rambouillet. Le poste d’aiguillage de Rambouillet n’est plus alimenté : impossible de tracer des itinéraires pour faire rouler les trains en toute sécurité.

Un train à destination de paris est à quai à Rambouillet, un autre a destination de Rambouillet est à 200 m des quais.

Après plusieurs échanges d’informations avec l’astreinte d’ENEDIS, le COT apprend qu’il s’agit de plusieurs coupures sur Rambouillet suite à une alarme incendie. La panne ENEDIS est une panne haute tension qui alimente le poste d’aiguillage de Rambouillet.

A 8h05, la remise en service est prévue à 10h par ENEDIS. Les mainteneurs ENEDIS sont en cours d’intervention pour remettre progressivement le courant, rue par rue.

La circulation des trains reste alors interrompue entre Rambouillet et Trappes.

Les voyageurs du train en pleine voie vont être pris en charge : une manœuvre spécifique va pouvoir les ramener à quai à 8h16.

A partir de 8h10, les itinéraires de chaque train vont être tracés pour permettre une reprise plus rapide des circulations. La vérification des installation nous obliger à tracer en premier les itinéraires des TER qui sont bloqués à Maintenon. Les TER seront ainsi omnibus entre Rambouillet et Trappes.

A 8h30 les lignes de bus régulières entre Rambouillet et St Quentin ont pu être doublés. Il n’est pas possible de mettre en place des bus de substitution qui sont déjà au maximum de leur capacité suite au mouvement interprofessionnel.

A 8h45, la sécurité des itinéraires est d’abord testée sur la voie 2 en mobilisant plusieurs agents sur le terrain. La présence de ces agents est requise jusqu’à la circulation du premier train de la voie 2  avant de procéder aux mêmes vérifications sur la voie 1.

A 9h07, les restrictions de circulation sont levées sur la voie 1.

A 9h09, Enedis a réalimenté le secteur de la gare: le Tableau de Contrôle Optique remarche, le poste est de nouveau alimenté.

L’incident est terminé néanmoins des ralentissements subsistent sur le secteur.

 

2 commentaires pour “Retour sur l’incident du 22 mars”

  1. AljeePasser au statut dit :

    Bonjour,
    La thèse d’un sabotage est elle envisagée ? Une enquête a t elle été ouverte ?
    En plus d’être tout de même très suspect, ce qui l’est encore plus c’est que le courant ait été remis par les techniciens d’Engie juste quand la circulation a repris sur les 2 voies…

    • LucilePasser au statut dit :

      Bonjour Aljee,
      Une enquête côté ENGIE a été ouverte pour comprendre la cause de cette coupure. Le quartier de la gare est raccordé en électricité par ENGIE: la circulation ne peut pas reprendre si le courant n’est pas remis… J’ai du mal à comprendre votre dernier point.

Laisser un commentaire