MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment ça marche…l’information Voyageurs

37
Publié le 4/06/2013

1 le premier maillon de la chaine de l’information ; le GIV

Lorsque l’on attend son train, la moindre minute de retard est rapidement anxiogène.

On pense tout de suite aux conséquences que cela provoquera sur son emploie du temps.

Que ce soit une arrivée en retard au travail, à l’école, ou pour réceptionner les enfants, une correspondance manquée ou simplement un repos bien mérité, chacun attend avec attention une information rapide et précise qui lui permette de s’organiser.

Pourtant lorsque l’on est sur le quai, en attente d’une annonce, d’un message sur infogare, ou d’une alarme via les différentes applications, le temps parait insupportablement long.

D’où vient donc cette information ?

Comment est-elle transmise ?

Comment l’information circule-t-elle du lieu de l’incident jusqu’aux oreilles des voyageurs ?

C’est ce que je vos propose de découvrir ici.

Longue de 117 km notre ligne N est entièrement gérée par le centre opérationnel Transilien.

Ce centre est organisé comme une tour de contrôle, qui visualise à tout moment l’ensemble des circulations de la ligne.

Regroupant plusieurs métiers, il permet de contrôler et sécuriser la circulation tout en réagissant au moindre incident pour en limiter les conséquences sur le trafic.

Régulateurs, coordonnateur, gestionnaires de moyen (responsables du roulement des rames et des conducteurs), gestionnaire du plan de transport veillent ainsi à la fluidité des circulations.

A leur coté sont postés les gestionnaires de l’information voyageur.

Leur rôle est d’être témoin de tous les incidents qui ont lieu et de transmettre dans les plus brefs délais les conséquences de chacun, à tous les interlocuteurs que vous croisez sur votre parcours ou les médias que vous pouvez utiliser.

Pour cela ils sont à la tête de différents outils qu’ils alimentent pour vous informer, directement, grâce aux infogares situés en gare et sur les quais ou, indirectement, en transmettant l’information aux PIVIFS (Pôle d’Information Voyageurs d’Ile de France) qui réalisent les annonces sonore, et au PC Info (qui alimente les différents sites et applications).

 

 

 

 

 

 

 

Chaque modification apportée sur un train doit être répercutée sur les outils d’affichages et communiqués à vos différents interlocuteurs (contrôleurs, agents des gares, PIVIFS).

Le Gestionnaire de l’Information Voyageurs doit donc être attentif à tous les incidents détectés ainsi qu’à toutes les décisions prises.

Car sa mission est de retransmettre le plus rapidement chacune de ces informations. La difficulté est alors de relayer la bonne information au bon moment. Pas question de transmettre une information incertaine ou erronée.

Certains incidents demandent un délai de patience nécessaire pour cerner la véritable origine du dysfonctionnement.

D’autres apparaissent clairement et peuvent être retransmis instantanément.

Tout dépend donc du type d’incident mais aussi de la manière dont il est annoncé, et comme chaque incident se déroule différemment, chaque information se retransmet en fonction.

Pour vous donner un exemple, lorsque un incident est détecté par le conducteur et qu’il cerne immédiatement le type de problème (fermeture de portes bloquées, problème matériel identifié, accident de personne avéré…) il transmet aussitôt ses observations au régulateur basé au COT qui détermine en association avec le Gestionnaire de Moyen et le gestionnaire du plan de transport les mesures à prendre sur ce train, voire selon le retards, sur les suivants.

Le gestionnaire de l’information voyageur répercute alors ces modifications sur votre affichage, tout en diffusant l’information à tous les responsables de l’info (PIVIF, agents des gares, contrôleurs, PC info).

Le voyageur est alors informé grâce aux écrans en gare, aux annonces réalisées par les PIVIF qui viennent de recevoir les messages du GIV, ou par leurs applications mises à jour par le PC Info lui aussi renseigné par le GIV.

 

 

 

 

 

Dans ce cas là, tout est simple, il ne s’agit que de réactivité et quelques minutes chaque maillon de la chaine d’information alimente son canal et le voyageur est ainsi informé.

En revanche lorsque l’incident est plus complexe, et ne peut être immédiatement identifié par le conducteur (événement lui demandant de sortir de cabine pour observation et identification comme un heurt en ligne, une panne matériel, ou même l’identification d’un incident par un agent…), le délai d’identification de l’incident est alors bien plus important et la transmission de l’information tout autant retardée.

Si par exemple un voyageur constate un dégagement de fumée en descendant d’un train, et en informe un agent de gare, ce dernier contactera le COT pour informer d’un éventuel dysfonctionnement.

Le GIV qui aura reçu l’appel transmettra cette information au régulateur qui recherchera le train concerné puis contactera le conducteur pour l’informer de la situation.

Une fois prévenu ce dernier témoignera de la situation dont il a connaissance ou ira rechercher l’origine de l’incident prolongeant d’autant le délai de transmission de l’information précise.

C’est donc seulement une fois la situation clairement définie, que le GIV pourra enfin transmettre l’information et les conséquences de l’incident signalé !

Chaque phase de recherche ou chaque maillon (intervenant) par laquelle l’information remonte jusqu’au COT retarde d’autant la transmission de l’info jusqu’au voyageur, mais elle est toutefois nécessaire.

C’est une sorte de chaine qui forme une boucle qui doit nécessairement passer par le COT pour l’identification de l’incident et donc aussi pour sa communication.

Plus le nombre de paramètre et donc de maillon augmente, plus le délai de transmission de l’information est important.

Et comme tout se passe à l’instant T, chaque seconde d’attente semble une éternité.

La mission du GIV est donc d’anticiper au mieux chaque étape de l’incident pour retransmettre des informations précises lorsqu’il les a ou tout du moins ses prévisions lorsque cela est possible.

 

Elles permettent alors aux agents basés dans les PIVIF de vous informer en traduisant et relayant immédiatement ces informations par les annonces que vous entendez en gare…

Mais nous reparlerons très prochainement de l’histoire de ces voix…

à lire aussi

Comment ça marche…l’information Voyageurs

Comment ça marche…l’information Voyageurs

La chaîne de l’information voyageurs

37 commentaires pour “Comment ça marche…l’information Voyageurs”

  1. Sylvain dit :

    dans la théorie c’est génial mais dans la pratique c’est hélas différent. le dernier maillon (le client) est en général oublié ou au mieux négligé. pourquoi le personnel en gare ne diffuse pas l’information ? est ce par manque d’info (donc un bug au niveau supérieur de la diffusion) ou alors c’est autre chose ?
    exemple typique ce soir sur la U (pour avoir un train de la ligne N) problème a Versailles rives droites. résultat 5 trains qui passent et aucun Veri. 0 information sonore, information visuelle incorrecte et pire que tout le train n’arrive pas sur le bon quai au val d’or. sur l’infoligne alerte transilien à 18h51 soit 30 minutes après le début de l’incident.
    donc concrètement il se passe quoi dans ce genre de cas ?

    • Bonjour,
      La diffusion de l’information en gare est justement l’objet d’un prochain billet que je vous proposerai la semaine prochaine.
      Le plus difficile à comprendre et aussi à maitriser n’est pas la diffusion de l’information en elle-même, mais l’identification de l’incident.
      Le moment où l’on perçoit qu’il se passe quelque chose, et où ce quelque chose doit être décelé, communiqué au COT, analysé par les régulateurs, gestionnaires de moyen et gestionnaires du plan de transport pour trouver une solution et où la décision doit ensuite être communiquée.
      Ce moment décisif n’est jamais le même, il peut prendre selon la nature de l’incident et la manière par laquelle il est identifié, moins de 5 minutes comme il peut en prendre 10…
      Au cœur de l’incident cela apparait comme un moment de flottement où rien n’est clair, puisque rien n’est dit, voire que tout s’immobilise…
      C’est pourtant l’instant précis où tout se joue, où tous les éléments recueillis permettent au gestionnaire du plan de transport de pendre en quelques minutes une décision pour tous les trains impactés, dans le but permanent de préserver l’ensemble du réseau.
      C’est une situation qui peut être difficile à comprendre et à expliquer clairement, c’est pour cela que j’ai organisé l’année dernière, et que je reconduirai cette année, des visites du COT.
      Assister en direct à ce type de situation permet de mieux comprendre les différents paramètres inhérents à la gestion de situations inopinés, mais qui je le comprends, sur le terrain, au moment même où tout débute, peuvent être extrêmement mal perçus.

  2. EPPasser en mode normal dit :

    J’étais coincé dans une rame de la ligne L à St Cloud entre 18h20 et 18h40. C’était certainement une des 1ères rames impactées par l’incident de Viroflay. Derrière (i.e. vers La Défense), ça devait être une belle pagaille.
    Il y a bien eu des annonces en gare ainsi que les informations données par la conducteur. Par contre, il n’y a pas eu d’alerte (lignes L et U) sur l’application et le flash radio de Montparnasse n’a pas signalé ce problème. Le dernier que j’ai écouté était celui de 18h36.

    • Bonjour,
      J’imagine que ce que vous appelez l’incident de Viroflay d’hier soir c’est le VERI qui a été aiguillé dans la mauvaise direction ? J’étais dedans et il a fallu descendre à Viroflay Rive Droite. Le conducteur nous a bien prévenus. Par contre sur le quai, un peu le bazar. On ne savait pas quoi faire. Puis deux personnes de la SNCF nous ont dit soit d’attendre un train qui allait vers Saint-Cloud ou aller à pied à Viroflay Rive Gauche prendre une correspondance pour Chantiers (soi-disant 5 minutes à pied mais ça c’est quand on est jeune, qu’il ne fait pas nuit, qu’il ne pleut pas et qu’il n’y a pas une foule qui se déplace…). Moralité 50 minutes de retard à la maison. A Viroflay Rive Gauche, les écrans n’indiquent pas le quai d’où partent les trains et quand on ne connaît pas une gare c’est pas évident. Heureusement il y avait une personne qui aiguillait les pauvres errants que nous étions. Elle s’est malheureusement fait eng…er, ce qui est idiot à mon avis, elle n’y était pour rien !
      Maintenant, pour revenir sur cet incident, à Viroflay Rive Droite ce fût annoncé comme un problème informatique (j’y crois pas un instant). Cela m’est déjà arrivé depuis plus de 10 ans que je fais ce trajet. Or cette fois-là on était restés dans le train qui était reparti en marche arrière vers la jonction puis avait repris la bonne direction. Je sais bien qu’un tel problème a des répercussions sur les autres trains. Par contre, là il s’agit d’une faute de la SNCF, j’attends donc des excuses sur ce blog.

    • Bonjour,

      Cet incident a effectivement été très important et a eu de lourdes conséquences sur les voyageurs et le plan de transport.
      Ce type d’incident est relativement rare et ses causes sont actuellement à l’étude, car il y a bien eu un problème informatique.
      L’outil qui commande l’itinéraire des trains n’a pas orienté celui-ci sur la bonne direction.
      Il faut désormais établir l’origine de ce dysfonctionnement.
      Je prépare actuellement un billet pour expliquer plus clairement les informations que nous possédons à ce moment et recueillir vos témoignages.
      Ces derniers permettent d’avoir une vision plus affinée sur la manière dont vous avez vécu cet incident, l’information que vous avez reçue et les points d’encadrements et de prises en charge qui doivent être améliorés.

  3. Sylvain dit :

    ce soir rebelotte niveau manque d’information sur la U pour tenter de récupérer la N : train supprimé sans explication (et aucune alerte transilien) et suivant en retard (sans explication ni excuses) et mode boites de sardine à l’intérieur.
    vous faites un très bon travail d’explication sur ce blog mais hélas derrière nos conditions empirent chaque mois et surtout nous faisons face à une indifférence (j’appellerai ça de l’impolitesse) du reste de la SNCF. c’est vraiment dommage

  4. Bonjour,
    Hier soir, j’étais très en colère contre les annonces… Arrivée à 17 h 50 sur le quai 4 à La Défense pour prendre le VERI de 17 h 59 (qui se met à quai au même moment). 2 ou 3 minutes plus tard, à bord, on entend vaguement une annonce que le prochain train pour La Verrière partira de.. Saint-Cloud. Au bout de quelques instants, le conducteur indique que le train sera retenu en gare et partira à 18 h 13 (l’horaire normal prévu pour le suivant). J’ai choisi d’aller prendre un train de la L pour prendre ladite correspondance à St Cloud. Je monte dans le Versailles Rive Droite qui arrive, voyage debout jusqu’à St Cloud. Là, sur le même quai, voie d’en face, le train pour L

  5. Désolée pour la coupure, appui intenpestif sur la mauvaise touche !
    Donc, sur le même quai le train pour La Verrière. Super ! Sauf… qu’il n’attend pas et part pendant que le nôtre s’arrête !!! J’ai donc attendu debout sur le quai, le suivant, prévu à 18 h 23, arrivé à 27. Blindé bien sûr. J’y vois des personnes ayant choisi de ne pas descendre du train à La Défense. Le conducteur nous dit « Je vous rappelle qu’il est interdit d’empêcher la fermeture des portes ». En fait, c’était juste des gens qui voulaient monter, se tasser un peu plus pour rentrer chez eux… Moralité : 40 minutes de retard à l’arrivée à la maison (ben oui, j’ai raté mon TER à Chantiers). Alors j’aimerai qu’on m’explique ce couac entre annonce et réalité. Et je crois que je vais créer un club des mal-voyageant, et j’y inviterai des responsables de la SNCF à faire le même trajet que moi, tous les jours pendant une semaine. Y aura-t-il des volontaires ?

    • mf dit :

      Moi suis volontaire ….marre des retards des suprressions sur la ligne u et la reponse de la sncf …. non au dedomagement

  6. Sama Jon dit :

    Bonjour,

    Serait-il possible de savoir pourquoi depuis hier, les trains de 6:48 et 6:52 sont avancé de 3 minutes en gares de Dreux (Affichage sur les écrans de la gares)?

    Votre employé à quai nous a dit « gentillement » hier : « C’est affiché depuis un moment. ».

    J’ai constaté hier que je n’étais pas le seul à ne pas être « au courant » beaucoup on faillit raté le train de 6:52 avancé à 6:49 ou on du le rater.

    Aillant prévu ce matin, j’ai constaté le même avancement des horaires des trains, j’ai regardé en gare, je n’ai vu aucune « note d’information ».

    Je viens de vérifier sur votre site : Vous n’indiquait aucune perturbation ou travaux sur la ligne N et il n’y aucun changement au niveau de vos fiches horaires pour la semaine entre Dreux et Montparnasse…

    Alors en gros, c’est quoi cette soi-disante « communication » qui n’existe pas?

    Note: J’ai bien lu une « note d’information » à propos de travaux qui faisait que les horaires des grandes lignes « Dreux – Paris-Vaugirard » étaient avancés mais aucun messages pour la ligne N « transillienne ».
    Note: C’est bien de faire un page pour vous contacté mais limiter à 1000 caractères, ça ne fait qu’incité à commenter « ouvertement ».

    D’avance merci pour votre retour sur ce soucis,

    Très respectueusement,

    • Bonjour,
      Il s’agit de travaux qui ont actuellement lieu sur le secteur de Dreux-Plaisir Grignon.
      « Des travaux de renouvellement d’appareils de voie, réalisés à Plaisir Grignon, modifient la circulation des trains sur la ligne N – axe Dreux / Plaisir Grignon – du lundi 03 au vendredi 21 juin 2013.
      Ces travaux nécessitent une limitation de vitesse à 40 km/h. Les horaires sont donc avancés de 3 minutes dans toutes les gares de Dreux à Plaisir-Grignon pour tous les trains à destination de Paris-Montparnasse.
      A partir de Plaisir-Grignon, les horaires restent inchangés »
      Vous pouvez consulter les horaires sur le site Transilien.com à la rubrique travaux
      http://www.transilien.com/contents/fr/Docs—PDF/Travaux/20130603-N-INFORMATION-LTV-DREUX-03au21juin.pdf

    • Je confirme : p

    • Aie, si on dérape sur le clavier, le commentaire part trop tôt…
      Je confirme (donc) qu’il n’y a pas eu d’information claire : des panneaux pour annoncer les travaux il y en a toute l’année. D’habitude cela impacte les horaires de soirée. J’ai failli moi aussi rater mon train car je prévois d’arriver 5 minutes avant le départ et si j’avais marché moins vite je l’aurais loupé. Ce matin pareil car j’avais oublié ce changement. Dans ce cas, il serait utile de faire des annonces sonores en gare quelques jours avant (par exemple à partir du jeudi précédent), pour dire qu’à compter de telle date, l’horaire est avancé. Il n’y a pas que des annonces robotisées (et tant mieux !).

    • Bonjour,
      Je transmets votre commentaire aux responsables des travaux qui sont conscients des difficultés à communiquer ce type d’information.
      Il y a plusieurs mois nous nous interrogions sur le blog, sur le moyen de garantir la visibilité d’informations « changeantes » comme le sont les travaux, où les phases de chantiers, provoquent différentes modifications sur le plan de transport.
      http://meslignesnetu.transilien.com/2012/06/29/comment-afficher-linfo-en-gare/
      Il est difficile de s’assurer que chaque voyageur à bien consulté chaque nouvelle affiche et constaté les différentes remises à jours.
      Il me semble que des annonces ont été réalisées, mais j’alerte les différents responsables sur le besoin important d’information que vous exprimez.

  7. flacomPasser au statut dit :

    Que se passe t-il sur la ligne U (La Verrière – La Défense)? Pourquoi ces dysfonctionnements à répétition?? Est-ce vraiment si compliqué de faire circuler des trains sur cette ligne, une vieille rivalité avec le réseau Paris-St-Lazare???
    Sans parler de « changement » de train à Versailles-Chantiers avec le TER (puisque que l’on ne peut pas dire correspondance!): Des fois ça marche, le DEFI ou le TER attend. D’autre fois non: POURQUOI??
    Rallongement des temps de trajets d’au moins 30mn lorsque l’on rate son train à Versailles-Chantiers!
    Merci aussi de parler dans un prochain article des trains de déchets nucléaires qui traversent Versailles-Chantiers (comme ce matin 4/06 vers 8h55).

  8. Olivier B. dit :

    Déchets nucléaires ?
    Vous savez, un sigle « Biohazard » sur un train, ça peut aussi être autre chose, comme des produits chimiques toxiques…

    En plus, j’ai comme un doute, sachant que la Hague est « sur la ligne » de St Laz’.

  9. Olivier B. dit :

    Petit point que j’aimerai aborder, car je n’ai pas trouvé l’info.

    Comment/qui contacter si on a un souci dans une rame ?

    J’explique.

    Hier soir, les passagers du wagon 3 (à partir de la tête de train) du U de 19h18 départ la défense ont été fortemment importuné par deux jeunes idiots fortemment alcoolisés (et pas que ça), qui faisaient des aller-retours dans la rame en hurlant « MAIS OU IL EST DIMITRIIII » (rapport à la marque de leur vodka), s’arrêtant devant certains voyageurs, leur gueulant « salut dimitri » en leur tendant la main, et menaçant de leur éclater la bouteille de vodka à la tronche si ils ne leur serraient pas la main.

    Il hurlaient comme des putois sur le quai à la Def’. Les caméras les ont donc vu. Mais pas la sécurité on dirait.

    Arrivé à St Cyr, ils ot commencé à frapper au hasard les portes de la rame et les murs. Ils ont mis le feu à quelque chose quand ils sont sortis à SQY.

    Donc : Qui contacter ?

    ps : bien sûr je peux donner leur description, si ça vous dit.

    • Bonjour,
      Dans ce type de situation le numéro 3117 est idéal car il permet de déclencher l’intervention d’une patrouille sur un point ciblé et d’archiver tous les éléments transmis lors de l’appel.
      Je transmets toutefois votre commentaire aux responsables de la sureté qui pourront procéder aux recherches nécessaires.

    • mf dit :

      Et cest souvent le vendredi soir ou un homme fume picole et importune les femmes

    • Bonjour,

      Je transmets régulièrement les informations de ce type aux responsables de la sureté qui déclenchent ensuite des opérations ciblées.
      J’aurai cependant besoin d’informations plus précises concernant notamment la gare et l’heure où vous observez fréquemment ce comportement.
      Sachez qu’il est aussi possible d’informer les agents en gare et/ou de contacter le 3117, qui permet d’enregistrer les informations nécessaires tout en déclenchant l’intervention d’une équipe à proximité.

  10. Olivier B. dit :

    Merci, je le note 🙂

  11. Christine A. dit :

    Bonjour,

    Je tenais à intervenir à propos de votre projet de suppression du grand tableau d’affichage en gare de Versailles Chantiers.

    Le remplacement par des TV me gène beaucoup parce que si vous pouvais lire le grand tableau d’affichage, ma vue ne me permet pas de lire les TV…
    Est-il vraiment nécessaire de supprimer ce tableau ?

    Qui plus est, ce tableau donnait, à tous, une vision globale sur les possibilités de repli en cas de souci sur une ligne ou sur une autre (La Défense, Montparnasse, RER C). Je trouvais ça plus pratique que 3 TV illisibles.

    Merci pour l’attention que vous porterez à ce message.

    Cordialement,

    • Bonjour,
      Le retrait de ce panneau d’affichage général est nécessaire car sa technologie ne permet pas de réactualisation en temps réel comme le font désormais les nouveaux écrans.
      La dynamique de Transilien étant d’améliorer les délais d’information, il faut en parallèle en garantir la cohérence et cet affichage ne remplissait donc plus son rôle.
      Cependant vos nombreux commentaires illustrent bien la problématique de ces nouveaux écrans plus petits et donc moins lisibles.
      Une étude est donc actuellement menée pour trouver un compromis entre la réactivité nécessaire et la qualité de lisibilité indispensable.
      De nombreux blogueurs ont proposé l’utilisation de panneaux que l’on rencontre au départ de gares TGV, ces derniers sont effectivement lisibles de loin et répondent à ce besoin précis, mais pas à celui de réactualisation en temps réel, en raison de leur technologie et mode d’alimentation très différents.
      L’étude en cours devra donc déterminer le moyen de concilier ces deux besoins indispensables pour permettre aux voyageurs d’obtenir rapidement et simplement une information fiable et lisible en toute circonstance.

    • Atlantique dit :

      Donc les panneaux que on rencontre dans les gares TGV ne peuvent pas être actualisé??? Qu’est ce que vous entendez par: « mode d’alimentation très différent »?

    • Kethu dit :

      Les horaires de départ des TGV ne sont effectivement pas réactualisés en temps réel comme le sont les horaires Transilien, à la place une mention « Retard de X mn » est affichée en complément.

  12. flacomPasser au statut dit :

    Et pourrait-on diffuser l’information dans les trains? Par exemple, prévenir les passagers directement dans le TER que les Transiliens C, N ou U ont des problèmes, retards?
    Cela permettrait aux voyageurs d’être informés très avance et prendre ainsi leurs dispositions (par exemple modifier leur itinéraire et continuer jusqu’à Montparnasse plutôt que changer à Versailles-Chantiers…).
    Ça serait un grand progrès!
    Jusqu’à présent l’information diffusée par la SNCF est très aléatoire. On a l’impression que c’est le conducteur qui décide en fonction de son humeur!
    Sans parler de cetter stupide radio Info-Trafic diffusée parfois sur les quais de Versailles-Chantiers: Si on prend le train c’est justement pour ne pas avoir à subir l’info-trafic!!!
    L’idéal serait que tout marche bien.

  13. Fred28500 dit :

    @FL : je suis 100% d’accord avec vous !
    Combien de fois suis-je descendu à Versailles Chantiers, pour apprendre que le C ou celui de la Défense est HS et qu’on me demande de prendre un train pour Montparnasse (alors que j’étais dedans et que 15 minutes après j’aurai été à Paris !!!)
    Cela serait tellement plus simple :
    – Que le conducteur prévienne les gens à bord du train qu’une ligne est HS et que la correspondance est non assurée
    – Que l’alerte mail fonctionne à nouveau et qu’on soit averti en temps réél.

    Mme Breton, j’avais posé la question mais sans obtenir de réponse.
    Pouvez-vous voir pourquoi l’alerte mail ne fonctionne quasiment plus ? Les lignes peuvent être totalement interrompu, on ne reçoit plus (ou quasiment plus) de mail d’alerte.

    Merci

    • Bonjour,
      Je me renseigne sur ce point.
      Ces alertes fonctionnant par secteurs, êtes vous sûr d’avoir enregistré la totalité des axes de votre parcours?
      Si d’autres voyageurs ont les mêmes difficultés, n’hésitez pas à me le signaler.

    • EPPasser en mode normal dit :

      Même l’alerte de l’application Transilien cafouille. Je les reçois en double et souvent avec 1/2h à 3/4h de retard !

    • Kethu dit :

      Pour moi c’est en triple au niveau des alertes « push »… (C’était en double, j’ai réinstallé l’appli pour voir, et depuis je reçois en triple).

      Les alertes mail ont fonctionné lors d’un incident sur la ligne C en avril, mais depuis je n’ai plus rien eu.

  14. Fred28500 dit :

    Mme Breton, j’ai parfaitement rempli mon parcours et je reçois de temps en temps les alertes correspondantes (Ligne N et C).
    Mais à l’époque, on les recevait systématiquement, maintenant c’est ultra rare (malgré l’avalanche d’incidents sur les lignes). Aucune pendant les épisodes neigeux, et quelques rares alertes ces derniers temps.
    Exemple : rien la semaine dernière, alors qu’on a eu au moins deux matins de suite avec les trains du C HS.

    • Merci pour ces nouvelles précisions que je transmets.
      En attendant d’avoir de plus amples précisions je vous invite à signaler ces dysfonctionnements lorsque vous les rencontrez dans la rubrique « votre avis ».
      Elle permet aux responsables de l’appli d’être alertés rapidement et de déclencher des corrections en cas de problèmes.
      Pour le point que vous signalez j’attends leurs retours que je vous transmettrai rapidement.

  15. Atlantique dit :

    Je voudrais savoir également pourquoi le logo TER n’est il pas affiché a cote du code mission comme pour les autres trains de la ligne N, U et le RER C? Je parle des panneaux présent sur les quai qui affiche les gares desservi.

  16. Christine A. dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre retour sur l’explication de la « nécessité » de supprimer les panneaux d’affichage. Je comprends bien le souhait d’afficher du temps réel (enfin si je me mets à la place de la SNCF et du service qu’elle souhaite rendre, ou à la place d’autres voyageurs).

    Personnellement, l’absence de temps réel ne me posait pas de problème. Quand je voyais qu’un train n’était pas passé à l’heure ou avec plus de 5 min de retard, je l’occulais et faisais comme s’il n’allait pas passer pour un viser un autre (si possible sur la même ligne, à défaut sur une autre). Et c’était plus bien efficace que d’attendre un hypothétique train. Cette solution fonctionnait pour quasiment tous les jours.
    Les jours de grosse pagaille sur toutes les lignes, les agents SNCF étaient là pour nous aider avec le temps le plus réel qu’ils pouvaient avoir.

    J’espère vraiment que vous trouverez une solution pour la lisibilité car la gare de Versailles Chantiers est maintenant devenu, pour moi, une gare sans affichage des quais donc une galère quotidienne.

    Conserver un tableau type TGV ou autre, quitte à ne pas être en temps réel, n’est-il pas envisageable ? A Montparnasse, ils en ont conservé un, fort heureusement…

    Quant aux commentaires sur les demandes d’info dans les trains pour ne pas descendre à Versailles si la correspondance n’est pas assurée. Effectivement ce serait un progrès mais cela ne répondrait pas au besoin des Versaillais qui vont prendre telle ou telle ligne en fonction des horaires des différentes lignes, en tenant compte de l’aspect « direct ou non »… donc c’est à compléter par une info dispo aussi en gare.

    Merci

    • Kethu dit :

      @Christine : Même avec une bonne vision, en période de pointe, il est dur de lire les écrans qui ont remplacés le grand panneau, les mouvements de foule sont tels dans cette gare que les rares endroits où l’on peut stationner quelques secondes sans se faire bousculer sont pris d’assaut.

      J’ai adopté la solution de consulter sur mon smartphone un peu avant d’entrer en gare pour avoir le quai où je dois aller, et je ne m’embarrasse plus des affichages des quais…

  17. Roro1 dit :

    Je ne sais pas où mettre ma question qui chevauche aussi la ligne L donc je la met ici:
    Prenant la ligne L puis la ligne U, je m’interroge sur le futur tramway qui reliera les gares de Chaville rive droite à chaville rive gauche. Vu le temps que met le train de la ligne U pour aller de La Défense à Versailles Chantier j’ai pour habitude, lorsque celui ci est annulé de faire le trajet Chaville rive droite à chaville rive gauche à pied puis de prendre un autre train et au final je ne perd pas plus de 5 minutes par rapport à la ligne directe malgré un changement et une bonne trotte à pied (alors que lors de l’ouverture de la ligne U on nous annonçait 15minutes de gain de temps ce qui est au final inexact).
    Ma question est: quel sera l’utilité de la Ligne U si avec le tramway il deviendra plus rapide de faire La Défense – Chaville RD ligne L puis Chaville RD RG en tramway puis Chaville RG – La Verriere ligne N?
    N’est ce pas la preuve que la ligne U est très mal pensée avec ses arrêts omnibus entre La Défense et St Cloud?

Les commentaires sont fermés.