MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

#intempéries L’heure du bilan pour Fontenay

17
Publié le 16/06/2016

coulée km24.350v1Depuis le 31 mai la circulation de vos lignes N et TER est fortement perturbée en raison des dommages provoqués par les inondations. Je vous propose de suivre ici, étape par étape, l’évolution des chantiers qui se sont enchainés sur les différents secteurs de nos lignes.

Éboulements sur le secteur de Fontenay à Villepreux les Clayes

 

 

31/05

Le secteur situé entre les gares de Fontenay et Villepreux est impacté par 7 éboulements et coulées de boues successives qui provoquent sur certains points la chute d’arbres sur les voies. Sur certains secteurs les talus sont fortement dégradés générant de nouveaux risques d’éboulements, sur d’autres les coulées de boue recouvrent les voies.

01/06

Les précipitations se calment peu à peu : un état des lieux approfondis peut commencer. Les travaux sont colossaux. Il faut dégager les voies de tous les débris et arbres emportés par les coulées, déblayer les voies recouvertes et sécuriser les talus qui menacent de tomber. A cet instant, les travaux sont estimés à 6 jours d’interventions mais les pluies qui se poursuivent par intermittence augmentent les risques de nouveaux glissements. La mobilisation de toutes les équipes sur le terrain est totale. On réquisitionne des engins prévus sur un autre chantier et les équipes vont travailler toute la nuit pour dégager la voie en retirant la boue présente.

02/06

D’importants travaux ont été réalisés de nuit pour traiter les 7 points impactés sur le secteur mais la situation reste très perturbée…La stabilité de la plateforme est menacée suite à l’impact de l’éboulement. Les travaux se poursuivent et sont estimés à encore plusieurs jours d’interventions.
Les terrains alentours sont fortement inondés ce qui complique la stabilisation de l’ensemble à traiter.

03/06

Les travaux de consolidation se poursuivent en intervenant sur les points les plus sensibles des talus. Les opérations de contrôle et de maintenance se concentrent aussi sur toutes les installations périphériques qui ont été affectées (câblage, installations électriques…)

06/06

Les voies sont à présent nettoyées et dégagées mais l’instabilité des talus impose toujours de fortes restrictions de circulation.

20160608_085339
08 et 09/06

Les talus sont dégagés de tout risque potentiel, la coupe des arbres dangereux est systématiquement opérée.
L’intervention d’un expert sur le site durant 3 jours pour analyser les différents points de ces kilomètres impactés va permettre d’établir un diagnostic précis des travaux complémentaires à réaliser d’urgence.

10/06

Le rapport de l’expert indique les différents points du secteur qui doivent être rapidement traités pour éviter tout autre risque d’éboulement. Compte tenu de l’emplacement, ces travaux ne peuvent être réalisés que par la voie ferrée car aucune route ne traverse la forêt domaniale protégée qui entoure toute cette zone.
Une piste provisoire permettant d’acheminer des engins de terrassement devant intervenir sur le sommet du talus sera en revanche prochainement tracée.
L’expert estime à 2000m3 la quantité de terre et de gravât à retirer des talus, et cela exclusivement par voie ferrée.
Pour ne pas interrompre les circulations, ces travaux seront réalisés de nuit sur un créneau de 22h à 5h durant les 2 prochaines semaines.

glissement km25.300 v1 (2)

11/06

Les équipes se constituent, incluant des renforts venant de toute la France et préparent les travaux à venir.
Il faut réserver et préparer l’acheminement des engins et trains travaux sur place, affecter les équipes et organiser le chantier vers les points prioritaires.
Le plan de transport permettant ces travaux doit être créé en collaboration avec les différentes activités N, TER, IC, TGV, Fret qui seront concernés par les impacts de restriction de circulation.
Les sillons d’acheminement du matériel doivent être créés en fonction des différentes mesures qui seront déterminées.

13 au 15/06

Les responsables de la production des lignes N et U doivent construire un plan de transport adapté aux restrictions qui viennent de leur être transmises.
L’impact des travaux, des périodes d’interruptions et les conséquences de la limitation de vitesse en place doivent être appréhendés pour construire un plan de transport pour les 2 semaines que dureront les travaux.

L’objectif est de construire un service cohérent qui permette de préserver la ponctualité malgré les ralentissements imposés sur le secteur de Fontenay et d’adapter le nombre de trains en circulation aux capacités de l’infrastructure actuelle.

 

à lire aussi

#Intempéries Des voies restituées mais des perturbations qui perdurent, pourquoi ?

#Intempéries Tous mobilisés pour un rétablissement rapide !

#intempéries L’heure du bilan pour Fontenay

#intempéries L’heure du bilan pour Epernon

#intempéries L’heure du bilan pour Meudon

17 commentaires pour “#intempéries L’heure du bilan pour Fontenay”

  1. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Justement, il me semble que le fait de couper des arbres aggrave les risques de coulées de boues car ce sont les racines des arbres qui permettent de solidifier les terres et donc les talus.
    Je pense qu’il y a un pôle environnement ou QHSE à SNCF, je propose qu’on soumette cela à l’étude.

    Je vois tous les arbres qui sont coupés aux abord des voies, je ne pense pas que ce soit toujours une bonne idée… A Saint-Cyr ou à Chaville, beaucoup d’arbres et d’arbustes ont été coupés, je pense que le risque potentiel est une coulée de boue dans les années à venir.

    Je ne suis pas sûr non-plus à 100% de ce que j’écris mais je pense que la question mérite d’être ré-étudiée.

    Bien cordialement.

    • Bonjour
      Les mesures mises en places sur ce site émanent justement d’experts de ce domaine, elles sont donc cohérentes et adaptées à l’analyse qui a été faite sur le secteur.
      Les arbres coupés depuis le début de ces travaux sont en « suspension » sur des talus de terre et gravats pentus, instables, ils sont pour beaucoup retenus par leurs seules racines…
      Ces mesures de coupes sur les points où ils sont réalisés sont donc indispensables…

    • Bonjour, je suis globalement du même avis : les racines retiennent la terre. Sauf que là, le sol est très sablonneux, c’est plutôt de la végétation de bord de mer qui conviendrait… C’est aussi la nature du sol qui a un impact sur la durée d’assèchement : du sable mouillé le reste beaucoup plus longtemps que de la terre végétale. Donc consolidation plus longue.
      En tout cas, merci pour les photos car lorsqu’on passe à côté on a une idée des dégâts mais pas autant. Et surtout MERCI à tous celles et ceux qui ont oeuvré (et continuent) pour que la situation redevienne normale.

    • collé-serré dit :

      Quand on coupe un arbre, les racines restent où elles sont, et continuent d’ancrer – un peu – la surface du talus.

      Un glissement de terrain, ce n’est pas la surface qui bouge, c’est toute la masse. Donc, autant alléger au maximum, en évacuant un tronc qui pèse. La SNCF a donc raison de débrouissaller.

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonsoir,

      Merci pour vos explications, je ne savais pas, j’aurais appris des choses 🙂

      Cordialement.

  2. collé-serré dit :

    J’ai bien l’impression que les talus de la sncf sont plus pentus que les talus routiers.

    Voilà pourquoi on a des éboulements à Fontenay, à Beynes et ailleurs.
    Certes, il a plu, mais il est probable qu’il repleuvra comme cela dans les 10 ans à venir, avec le changement climatique qui s’opère.

    la sncf a donc intérêt à réfléchir à tout cela, si elle veut garder un taux de ponctualité de 99%

  3. Fr33j4cK dit :

    Bravo et bon courage à l’ensemble des équipes qui interviennent sur ce chantier, ainsi qu’au rédacteur de cet article qui nous permet de mieux comprendre l’ampleur des dégâts. Nous allons prendre notre mal en patience jusqu’à la fin des travaux.

  4. La fouine dit :

    Punaise, le Paris Granville est resté planté 15 Mn à Viroflay Rg ! Le mec me dit qu’il est retenu suite à embouteillage à Versailes Chantiers mdr ! Heureusement qu’avec la grève, des trains sont supprimés, ça devrait fluidifier non ?

    • La fouine dit :

      Oui planté de 18h30 à 18h45, quel merdier encore !

    • NuserPasser au statut dit :

      Salut la fouine nous sommes dans le même train en ce moment même !!!
      🚂🚋🚃🚋🚃🚋🚃🚋

    • La fouine dit :

      Salut Nuser, ça ne vous a pas énervé cet arrêt de 15 Mn en gare de Viroflay ? Sans parler de la marche à 20km/h sur les 3 kms qui la sépare de Versailles Ch ? Sur ce bonne soirée et merci pour vos retours d’expérience. (Au fait c’était Argentan et non Granville)

  5. NuserPasser au statut dit :

    Oui c’est Argentan merci pour la rectification! Je suis énervé, fatigué, j’en ai marre. Même un tracteur va plus vite 🚜🚃🚃🚃🚃🚃🚃 c’est abusé

    • La fouine dit :

      Au fait il y aurait eu une intervention Suge sur le Paris Chartres de 18h06 en gare de Versailles, car ce train était tellement blindé que le conducteur ne pouvait pas fermer les portes, ce qui explique aussi que ça a coincé pour les trains en amont !

  6. toto78Passer au statut dit :

    bonjour Mme Breton
    savez vous quand les travaux débuteront?
    merci

    • Bonjour
      Dés lundi! Ce weekend va permettre tous les travaux de mises en place et de préparation des équipes constituées en urgence. Certains effectifs viennent de toute la France pour porter renfort.

  7. DiscoEma dit :

    Bonjour,
    Je dois me rendre à Paris en milieu d’après-midi, retour en fin de soirée.
    Les trains circulent-ils normalement ?
    Merci.
    Emma

  8. JLE dit :

    Je comprends parfaitement qu’il y ait des limitations de vitesse entre Fontenay et villepreux, puisqu’il y a des éboulements… Mais pourquoi limiter aussi la vitesse entre Versailles et Fontenay? A priori il n’y a ni éboulements ni travaux sur cette section…

Les commentaires sont fermés.