MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

MAG.NUM est de retour en novembre… Demandez le programme !

12
Publié le 16/11/2016

couverture-magnumLa grisaille, le froid qui s’installe et la nuit qui tombe de plus en plus tôt… Pas de doute, l’automne est bien arrivé parmi nous !  Quoi de mieux alors pour se consoler que de s’occuper l’esprit en découvrant l’actualité des lignes que vous prenez au quotidien grâce à MAG.NUM !

En novembre, MAG.NUM vous propose notamment de découvrir d’un peu plus près ce qui se cache derrière le projet du métro parisien de demain : le Grand Paris Express ! La ligne N est notamment concernée par ses travaux puisque la future ligne 15 Sud passera sous la gare de Clamart . Les travaux actuellement entrepris à Clamart sont réalisés dans l’optique de la réalisation de la ligne de métro 15 Sud ainsi que la future gare de Fort d’Issy Vanves Clamart.

Que ce soit l’impact de ces travaux sur la circulation en 2017 en passant par le projet culturel « ALICE », présent tout au long de la durée du chantier, vous en saurez davantage sur ce projet monumental du Grand Paris Express grâce à MAG.NUM.

A retrouver également ce mois-ci dans votre journal des lignes N et U, l’arrivée des QR Codes en gare, la pause culture au château de Beynes ou encore l’invitée du mois

Sans plus tarder, plongez-vous dans le MAG.NUM de novembre en cliquant ici !

12 commentaires pour “MAG.NUM est de retour en novembre… Demandez le programme !”

  1. L'HER dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous nous poster le PDF du numéro de Novembre 2016 s’il vous plait ?
    En vous remerciant

  2. L'HER dit :

    Merci beaucoup !

  3. Olivan dit :

    Nous, modestes clients, ce que nous souhaiterions, c’est que ce soient les trains qui soient de retour le mercredi soir…

    deux mercredi de suite passés en gare ou en déshérence entre deux gares cela devient pénible…ce soir un véhicule bloqué sur un passage à niveau paraît-il… cela fait une heure que nous attendons à Versailles chantier et une pensée me taraude… ds n’importe quel endroit du monde, on l’aurait poussé…apparemment pas chez nous..

    si j’ajoute des retards pour un phénomène incroyable en cette saison, un truc fou à la limite de la catastrophe naturelle, des feuilles qui tombent…on ne peut s’empêcher de trouver l’addition assez salée et ces soirées de novembre assez interminables en votre compagnie.

    • Bonjour
      L’incident du passage à niveau d’hier a effectivement été très particulier et complexe a gérer. J’en parle dans le billet en préparation, mais pour vous répondre tout de suite, il s’est agit dans un premier temps d’un signalement incomplet qui n’a pas permis de localiser le point de danger. Tout l’axe concerné a donc été interrompu le temps d’identifier la nature du danger et sa localisation précise. Dans de tels cas, tout particulièrement celui des accidents aux passages à niveau, particulièrement fréquents, le danger est pris très au sérieux et les mesures de sécurité sont immédiatement mises en place. Dans ce cas précis, un automobiliste a alerté les pompiers de la présence d’une voiture arrêtée sur un passage à niveau proche de la commune de St Germain de la grange, ce qui correspond sur les emprises ferroviaires a un secteur englobant le secteur de Plaisir et le début des branches allant vers Dreux et Mantes..soit 7 PN potentiels…. Les pompiers ont ensuite alerté le COT précisant que l’automobiliste ne parvenait pas à se souvenir de l’emplacement exact…
      La localisation du secteur de danger a donc été difficile a identifier et a lourdement retardé la reprise des circulations…

  4. Olivan dit :

    Petit update : après plus d’une heure d’attente nous repartons vers l’inconnu …mais comme l’esprit malin (un exorciste vite) qui est à la régulation a décidé qu’il fallait faire durer le plaisir, il a bien fait partir un ombibus juste avant ce train qui était sensé être direct… alors bien sûr il nous faut rouler lentement pour ne pas le percuter… une forme de génie auquel nous nous accorderons pour rendre hommage ! Merci pour ce moment, comme aurait dit une poétesse grecque, à moins que ce ne soit une chanteuse de Death Metal, je ne sais plus…je ne sais p’us rien, j’ai faim et il me tarde de retrouver les miens pour les convaincre d’aller nous installer ailleurs…

  5. snouryPasser au statut dit :

    Bonjour Madame Breton,

    vous serait-il possible de nous faire une synthèse de l’incident de mardi 15/11 qui a généré une interruption TOTALE de traffic sur l’axe Paris Rambouillet pendant un peu plus de 3h00 ?

    Cordialement,

    SNY

    • Bonjour,
      Je pense que vous faites référence à l’incident qui a affecté les trains TER dés 6h30, je vous invite donc a contacter mon homologue sur le Blog TER.
      Pour vous donner cependant quelques infos, il y a eu un enchainement d’incidents qui ont retardé la reprise du trafic ! La panne d’un train vers 6h30 puis un colis suspect à Chartres qui a nécessité l’intervention de la police, et enfin un problème sur un passage à niveau à Amilly.
      Sur la ligne N, cet incident a impacté 3 trains qui ont subit un retard allant de 5 à 6 minutes.

  6. snouryPasser au statut dit :

    Non, je parle de l’accident de mardi soir en gare des Essart je crois qui a entrainé une interruption de circulaition jusque vers 19h00 environ. J’ai pour ma part dû prendre un bus à La Verrière pour retourner sur Rambouillet.
    Pourriez-vous donc faire une petite synthèse des événements et des actions de gestion crise que vous avez pu mener.

    Cordialement,

    SNY

  7. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Tout à l’heure, le VERI au départ de la Défense à 20h29 a enrayé à Saint-Cyr (Voie 1) et donc n’a pu s’arrêter à temps… C’était assez impressionnant de l’intérieur ! Le train freinait mais peinait vraiment et on entendait des à-coups très importants.
    Grâce au conducteur qui en a tout de suite informé et aux gens qui ne sont pas descendus en pleine voie, nous sommes repartis très vite à SQY pour que les gens puissent reprendre le train dans l’autre sens pour St-Cyr. Merci de faire remonter mes compliments au conducteur qui a été très professionnel pour la gestion de cet imprévu ! Le conducteur a dû être surpris en tout cas…

    Tout le monde s’en sort sain et sauf, mais j’avoue que c’est la première fois que je voyais un enrayage aussi important. Je pensais donc que ça valait le coup d’être partagé comme expérience, comme quoi les rails sont vraiment très glissants.

    Cordialement.

    • Bonjour
      Effectivement cette saison est particulièrement complexe pour les conducteurs car en plus de devoir respecter la signalisation (garante de la sécurité des circulations) ils doivent adapter leur techniques de conduite à leur « perception du sol ». En temps normal, chaque phase de ralentissement est indiquée quelques kilomètres avant les gares pour permettre un arrêt à quai, conforme à l’emplacement indiqué par la pancarte TT ( Tête de Train), mais avec une perte d’adhérence sur la voie, ces distances sont fortement allongées ou perturbées et cela en variant d’un secteur à l’autre plus ou moins touché par les feuilles mortes…Résultat, impossible de savoir réellement comment va réagir le train !
      Le conducteur doit être en permanente écoute de son train pour adapter sa conduite à l’état de la voie. Les ralentissements sont à cette saison, comme sur la route en hiver en période de verglas, le seul moyen de maitriser et limiter ce phénomène de glisse, mais il ne l’empêche pas totalement pour autant!
      Votre expérience d’hier soir en est un bel exemple. Les mesures quotidiennes visent à limiter ce type de cas, ainsi que les dommages sur le matériels qui sont importants et particulièrement lourds en termes de délais de réparation.
      Compte tenu de l’importance de ce sujet, je remet à l’actu aujourd’hui un billet traitant de l’impact des feuilles mortes !

Les commentaires sont fermés.