MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Stop au tabac dans les trains…Programme

19
Publié le 21/07/2014

tabac en gare et à bord des trainsComme je vous l’avais indiqué, un colloque réunissant les responsables sureté des lignes N et U et de Transilien a eu lieu le 23 juin.

A cette occasion j’ai représenté l’ensemble des voyageurs qui se sont exprimés sur ce blog en détaillant les points noirs observés et les attentes définies.

Vos témoignages ont permit de clarifier l’ampleur de cette problématique et de cibler les futures mesures réalisables.

Entre contraintes budgétaires, effectifs et impératifs techniques, différents projets ont été décidés et seront réalisés dés la rentrée.

Revenons ensemble sur le bilan de cette rencontre.

Cartographie précise

Vos signalements réguliers, associés aux rapports réalisés en gares et lors des tournées des brigades de la SUGE et du contrôle ont permit de réaliser une cartographie détaillée des trains principalement impactés.

Il en ressort que les axes principalement concernés sont ceux de Plaisir à Versailles ainsi que le secteur Mantes, Dreux à Versailles.

Des trains plus isolés sont aussi identifiés pour le secteur de Rambouillet.

Les mesures décidées

Si les périmètres d’interdiction de fumer peuvent être parfois obscurs selon les gares, il est évident qu’il n’y a aucune ambigüité sur l’interdiction formelle et totale de fumer à bord des trains.

Cependant les deux problématiques étant liées, il a été défini d’accentuer et de clarifier la communication sur cette loi.

Je n’ai pas de date de réalisation pour le moment mais voici les mesures qui ont été décidées lors de ce colloque.

  • Communication renforcée sur les périmètres d’application de la loi contre le tabac

Les règles précises seront rappelées en interne auprès de tous les agents Transilien afin que soient intégrées et appliquées l’importance du rôle d’exemplarité envers les voyageurs.

Une campagne d’information claire et pédagogique viendra marquer le début de notre campagne de lutte contre le Tabac à bord des trains par le biais d’affiches en gare et d’annonces.

  • Une répression amplifiée.

Chaque jour les équipes de la Suge réalisent des interventions en gare et à bord des trains.

Dans le cadre de cette opération, leurs tournées seront construites de manière à accentuer leur présence sur des couples de trains ciblés.

L’objectif est d’assurer une présence plus forte sur certains trains identifiés, de manière régulière, puis plus aléatoire en insérant de nouvelles cibles, afin de créer une visibilité constante et dissuasive.

Le nombre d’agent ne pouvant être augmenté et leurs différentes missions devant être elles aussi réalisées, les trains ciblés seront assurés progressivement.

Pour les aider dans cette mission de forte visibilité, les agents du contrôle viendront eux aussi participer à cette opération.

  • Des espaces clairement identifiés.

Afin d’ôter tout mal entendu sur les périmètres d’interdiction de cette loi, l’affichage à bord des trains sera entièrement revu grâce à un pelliculage au visuel fort et au message clair.

  • Expérimentation de cendriers sur les quais.

Dans le même objectif de clarifier les périmètres d’interdiction de la loi, l’idée proposée sur le blog par Bluebird43 sera expérimentée en gare de St Quentin (la gare de Versailles Chantiers étant actuellement en travaux et ses différentes phases de chantiers ne se prêtant pas à ce type d’expérimentation).

Il s’agit de trouver un compromis permettant aux voyageurs fumeurs comme non fumeurs d’évoluer ensemble en bonne entente dans les espaces autorisés.

Des cendriers seront donc disposés en bout des quais 1-2 et 1bis-B de la gare de St Quentin en Yvelines.

Les voyageurs fumeurs seront ainsi encouragés à se positionner à proximité de ces espaces et de fumer tout en respectant les autres voyageurs.

Cette opération est une expérimentation dont les résultats détermineront de nouvelles mesures.

Nous étudieront dés sa mise en place vos retours en gare et sur le blog.

  • Intervention en milieu scolaire.

Des interventions sont régulièrement réalisées dans les milieux scolaires pour informer les voyageurs de demain des risques et bons gestes à avoir dans une enceinte ferroviaire.

Le sujet du tabac à bord des trains sera tout particulièrement inclus dans les prochaines rencontres.

  • Avec ou sans uniforme…

Enfin, comme vous êtes nombreux à le souligner, le port de l’uniforme n’est pas, dans ce cas précis, un atout pour les agents de la Suge.

Aussi afin de faciliter leurs opérations d’intervention en flagrant délit il a été demandé, lors du comité national de sécurité dans les transports en commun, le droit d’exercer leurs fonctions en civil.

Cette demande est actuellement à l’étude.

Ces différentes mesures sont actuellement en cours de préparation et devraient être appliquée dés la rentrée.

Nous ne manqueront pas de revenir ensemble sur ces différentes étapes ainsi que sur vos ressentis et témoignages qui nous permettront d’approfondir et d’orienter nos prochaines démarches.

à lire aussi

Stop au tabac dans les trains…A vos avis !

En gare ou dans les trains…Tabac…que dit la loi ?

Non au Tabac dans les trains…mais que dit la loi pour les quais ?

19 commentaires pour “Stop au tabac dans les trains…Programme”

  1. Atlantique dit :

    Est ce que ces espaces fumeurs que vous allez créer sont en dehors des espaces créer?
    Je trouve cette idée assez mauvaise. En effet, les quais sont des espaces où on peut attendre longtemps.
    J’aurais préféré des sortes d’espaces fumeurs comme un abri mais clos dans les grandes gares. (A cause de son important coût)

    Je pense qu’il faudrait également rappeler à travers cet campagne de sensibilisation que le « vapotage » est également strictement interdit dans les trains. En effet, les personnes n’osent plus fumé mais par contre vapoter…

    • Atlantique dit :

      Petite modification de mon message précédent:

      *Est ce que ces espaces fumeurs que vous allez créer sont en dehors des espaces COUVERTS?

      *Bien sûr la solution que je préconise est une solution à plus longs termes (A cause de son important coût).

    • Bonjour,
      Non il s’agit plus de zone où les fumeurs seront invités à se positionner pour préserver les non fumeurs.
      La question ne se pose que pour les quais où la loi n’interdit pas de fumer.
      Pour les lieux clos et fermés, l’interdiction est formelle.
      On envisage donc plutôt actuellement de créer des « zones respects », non délimitées mais situées en bouts de quais et à proximité d’un cendrier pour inciter les fumeurs et non fumeurs à s’éloigner les uns des autres naturellement et sans tension.
      Il s’agit donc de trouver, dans le respect de la loi, un compromis permettant aux fumeurs et non fumeurs de cohabiter sur les quais en bonne entente.
      Concernant le sujets des vapoteurs, vous avez tout à fait raison, la communication précisera qu’ils sont concernés par la loi, qui condamne clairement non pas le tabac en lui-même mais l’acte de fumer (toutes substances confondues…)

    • Atlantique dit :

      Merci de votre réponse, 🙂

      Il ne reste plus que à attendre les résultats de l’expérimentation et a espérer que la campagne de communication sur l’autorisation de fumer sur les quais ne vont pas inciter les gens à fumer et surtout à fumer à n’importe quel endroit du quai…

  2. ramses06Passer au statut dit :

    effectivement je pense qu il est urgent que les suge puissent agir en civil .
    de qui dépend cette décision ?

  3. LN dit :

    Bonjour,

    Les mettre en bout de quai, pourquoi pas (encore que je reste sur la position que ça devrait être interdit un point c’est tout), mais avez-vous pensé à la question du vent ?
    Il y a dans certaines gares des couloirs venteux qui font que même à une distance raisonnable, la fumée d’un fumeur est renssentie et dérange (et tue à petit feu au passage…).

    Pour moi il ne s’agit pas d’une solution réelle mais d’une fausse solution pour nous endormir… pour que l’on croit que nos demandes sont bien prises en compte et que l’on se taise (je ne vous vise absolument pas A. Breton je sais pertinement que tout celà ne dépend pas de vous).

  4. Phil 78 dit :

    Bonsoir,

    Tout à fait d’accord avec LN, le vent se fiche pas mal des zones d’interdiction de fumer, avec leurs cendriers qui resteront vides,
    les fumeurs pressé de prendre leur train, jetant leurs mégots plutôt sur la voie, à plus forte raison qu’ils ne seront pas obligé de toute façon , plus que maintenant à respecter ce qui leur est demandé .
    La SNCF est dans la « com » , mais il n’y a toujours pas d’actes .
    Qu’on fiche la paix au « vapoteurs » ! Eux , au moins , ils n’intoxiquent pas les autres !
    Commençons d’abord par interdire la cigarette classique, qui elle,
    comporte cyanure et arsenic !
    Madame Breton, seuls les actes comptent ! Et non les effets d’annonce .
    J’avais déjà dit que la SNCF, n’a pas besoin d’attendre que la loi évolue, pour interdire les fumeurs dans les gares, y compris en extérieur.
    Ou bien, nous devons comprendre , nous , clients non-fumeurs,
    que le manque de respect de notre santé , est clairement assumé
    par la SNCF.
    Il faut verbaliser en masse, pourquoi pas par des agents en civils,
    ce qui sera plus efficace, vous le dites vous même, les fumeurs éteignant leur cigarette à la vue de l’uniforme.
    Puisque la loi n’évolue pas dans notre sens à nous, les non-fumeurs, et que la SNCF est dans l’hypocrisie la plus totale, avec des annonces contraires à ce qui se passe sur le terrain, doit-on
    comprendre que les fumeurs ont gagné ?
    A quand des mesures courageuses, tranchant avec l’angélisme auquel nous avons eu droit jusqu’à maintenant ?
    Pouvez-vous nous répondre ?
    Nous vous en remercions d’avance.

    Bonne soirée .

    • Bonjour,

      Ce sujet est effectivement complexe et particulièrement difficile à traiter car l’on parle avant tout de loi.
      Contrairement à ce que vous semblez penser, la SNCF n’est pas libre pour traiter ce sujet comme elle le souhaite.
      Des lois existent et l’entreprise elle-même doit s’y soumettre.
      La loi « nationale » indique qu’il est interdit de fumer dans les espaces fermés et couverts, donc par conséquence la loi exprime qu’il est autorisé de fumer sur les quais…
      Sur nos lignes N et U, conscients des besoins des non fumeurs, nous tentons de rechercher une solution qui puisse permettre à tous d’évoluer sur les quais dans de bonnes conditions et dans le respect de cette loi.
      Pour cela nous allons réaliser une expérimentation, améliorer la communication pour encourager au civisme entre voyageurs et améliorer les conditions d’interventions des agents de la SUGE pour une répression plus efficace.
      Contrairement à ce que vous indiquez, cette loi indique que l’interdiction de fumer concerne autant les fumeurs que les vapoteurs puisque ce n’est pas la substance qui est en cause mais l’acte même…
      Quant à l’autorisation d’intervenir en civil, elle est elle aussi définie par la loi.
      Les agents circulent donc actuellement en uniforme conformément à la loi en cours, et attendent la décision du ministre de l’intérieur pour obtenir ce nouveau droit qui faciliterait leurs missions de flagrant délit.
      Ce sujet du tabac est difficile à traiter comme le sont toute les applications et le respect des lois…toutefois, la SNCF et les lignes N et U qui se portent volontaires dans cette expérimentation, font le nécessaire pour améliorer le quotidien des voyageurs dans le respect des lois existantes…

  5. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Merci Mme Breton pour ce compte-rendu.
    En tout cas pour le moment, l’interdiction totale semble difficile donc il faut chercher à avoir du mieux même si c’est pas l’idéal… A voir…
    Très bonne initiative pour la communication auprès des écoles 😉
    Cordialement.

  6. Phil 78 dit :

    Bonsoir Madame Breton,

    La loi a bon dos, on doit donc comprendre que nous allons continuer à en prendre plein les poumons.
    Il faut agir vite , avant que le mécontentement de ceux dont
    on ne respecte pas la santé, finisse par gronder.
    Je ne peux pas croire que la SNCF soit, à ce point, « pendue »à la loi, qui de toute façon, est en faveur des fumeurs.
    On peut s’interroger sur la puissance du lobby du tabac, face auquel les décideurs SNCF sont impuissants.
    Madame Breton, nous avons conscience que vous n’êtes pas decisionnaire, par contre vous allez peut être pouvoir nous dire
    ce que la SNCF à réellement tenté pour faire évoluer la loi, puisqu’elle n’interdit pas de fumer sur les quais.
    Vous devez faire pression sur les élus, via le STIF, et le conseil régional d’Ile de France, pour qu’il en soit débattu une bonne fois
    pour toute, à l’Assemblée Nationale .
    La SNCF est responsable des gares, la balle est donc dans son camp.
    Si dans un avenir proche, nous sommes toujours enfumés sur les
    quais, nous pourrons constater que rien n’aura été fait pour faire
    évoluer la loi en faveur des non-fumeurs.

    Bonne soirée.

  7. bernie-78Passer au statut dit :

    Malheureusement, dans la société actuelle, il semble que seul le baton puisse permettre de lutter contre toutes formes d’incivilités (non respect des zones non-fumeurs, personnes qui descendent sur les voies des l’immobilisaton pour panne d’un train, dégradation des trains…etc). la responsabilité de la SNCF aujourd’hui, à mon sens, est donc de mettre en oeuvre ces moyens de répression, puisque, hélas, ils semblent être les seuls efficaces.

  8. Phil 78 dit :

    Bonjour,
    Je pense que tôt ou tard, nous
    allons malheureusement être obligé d’y
    venir, et c’est à ce moment là que les choses
    finiront par bouger.
    J’ai déjà moi-même commencé , à faire éteindre
    des cigarettes sur les quais , alors que c’est normalement
    le travail de ceux qui ne le font pas.

    Bonne journée .

  9. Phil 78 dit :

    Bonjour,

    Hier soir , vers 21h55 je prends ma correspondance en gare de
    Versailles-Chantiers , une jeune femme fumait tranquillement
    dans le hall de la gare, sans qu’aucun agent SNCF n’intervienne.
    Je m’en suis donc chargé , ce qu’elle n’a pas apprecié, mais peu
    importe ! Ce n’était pas fait pour lui plaire.
    Nous n’étions pas sur le quai, et pourtant , personne pour verbaliser !
    Madame Breton, je suis au regret de vous dire que les actions de
    répression dont vous parlez, font bien rire les fumeurs, je l’ai
    constaté une fois de plus ce soir.
    Qu’attend-t-on ? Que cela tourne à la rixe ?
    Qu’en pensez-vous ?

    Bonne journée.

    • Bonjour,
      Cette personne aurait effectivement dû être abordée par un agent des gares pour lui confirmer cette interdiction. Les agents du PIVIF réalisent souvent à leur demande des annonces en gare pour rappeler cette interdiction.
      Ces derniers n’ont en revanche pas l’assermentation nécessaire pour verbaliser l’infraction, seuls les agents du contrôle et de le la SUGE étant assermentés.
      Mais pour ce qui est des quais, il s’agit de civisme et de bonne entente entre voyageur car la loi n’interdit pas de fumer.
      Les agents assermentés ou non n’ont donc pas à intervenir auprès des voyageurs fumant sur les quais.

  10. LNA dit :

    Bonsoir,

    Désolée, mais s’en est trop ce soir. Je ne vous vise jamais dans mes propos contre la SNCF mais Mme Breton votre commentaire me met hors de moi ce soir, ou il me fait hurler de rire je ne sais pas trop…
    Les fumeurs se contrefichent des annonces en gare, le problème soulevé par Phil78 concerne, me semble-t-il, des actions concrètes et efficaces! Si vous croyez que nous ne les entendons pas ces annonces ! Il n’y a d’ailleurs que les non-fumeurs qui les entendent! Vous ne pouvez pas vous contenter de répondre que des actions concrètes sont menées au travers d’annonces inutiles, autant ne RIEN dire, nous ne sommes pas stupides.

    Nous avons bien compris que pour le moment les agents SNCF ne peuvent pas verbaliser les fumeurs mais ce que nous dénonçons sans cesse depuis le début est leur ignorance totale du problème!
    Dans le fond, la SNCF est-elle obligée d’attendre un retour du ministère afin de mettre en place des actions plus efficaces ? Existe-t-il un règlement intérieur dans les gares ? Ce n’est quand même pas le ministre qui le rédige lui-même pour la SNCF ? La SNCF serait une société si incapable et assistée que ça ???

    • Bonjour,

      Les ministres définissent les lois « nationales ».
      La SNCF applique ces lois.
      Les agents assermentés qui interviennent à la SNCF n’ont d’autres droits que ceux alloués par la loi.
      Il n’y a pas d’état dans l’état.
      Les sociétés de transports (SNCF, RATP, OPTILE…), confrontées à ces problématiques d’incivilités, de tabac, d’infractions tentent les recours qui sont à leur portées et développent des opérations d’information ou de pédagogie pour agir face à ces problématiques complexes.
      Les lignes N et U se portent volontaires dés septembre pour réaliser une expérimentation en gare de St Quentin, basée sur l’idée d’un blogueur, mais durant ce délai d’autres demandes sont portées auprès du Ministre de l’intérieur.
      La SNCF attend donc actuellement l’autorisation d’agir dans un cadre de loi différent qui lui permettra de réaliser d’autres actions de lutte.
      La SNCF n’ayant donc effectivement pas le droit de créer ou modifier elle-même des lois mises en place par l’état, nous sommes donc bien contraints d’attendre ces nouvelles mesures.

  11. Phil 78 dit :

    Bonsoir,

    En plus d’êtres des usagers du train non-fumeurs, nous sommes
    contribuables, et il va falloir que ceux qui sont payés par nos
    impôts, le justifient . Décideurs SNCF et élus doivent interdire
    la cigarette dans les gares, et que je sache, les quais en font
    partie, y compris en extérieur.
    Les moyens mis en oeuvre pour obtenir des résultats, doivent
    rompre avec l’angélisme habituel, qui n’est absolument pas
    contraignant pour les fumeurs.
    On entend continuellement « Madame, Monsieur, il est interdit
    de fumer dans la gare », la gare comprend aussi les quais en
    extérieur, il est donc interdit de fumer sur les quais en extérieur.
    Ce message vise à endormir les non-fumeurs, qui comme cela
    est dit par LNA , sont les seuls à les entendre.
    Celui-ci est martelé en permanence, mais ne sert à rien, car non
    contraignant.
    Il faut verbaliser en civil dans les gares et dans les trains,
    et faire des exemples, la SNCF ayant su mettre les moyens pour
    lutter contre la fraude, saura aussi le faire pour « dénicher » les
    fumeurs.
    Il faut encourager la délation, et aussi utiliser les caméras de
    vidéo-surveillance si besoin est.
    Il faut en finir avec le sacro-saint concept du « fumeur roi ».
    Je constate avec satisfaction que des remontées ont été faites
    au Ministre de l’intérieur, et attend avec impatience que des
    mesures autres que l’installation de cendriers , qui est une
    véritable blague, puissent enfin voir le jour.
    Des jours difficiles attendent les fumeurs dans un avenir
    proche, mais c’est un mal nécessaire.

    Bonne soirée .

    • Bluebird43Passer en mode normal dit :

      Bonjour,

      Comme vous et moi, nous sommes bien d’accord que nous avons marre d’être enfumé(e)s sur les quais. Etant un « ancien » du Lab’ Transilien, le sujet en effet n’est pas nouveau… Et on a déjà eu beaucoup de discussions à ce sujet, il me semble que l’interdiction totale a déjà été mise en question mais au jour d’aujourd’hui, pas grand chose n’a bougé…

      Donc quand j’ai proposé de mettre des cendriers, c’est parce que c’est mieux que rien et c’était la seule voie envisageable au vu des histoires de lois comme Mme Breton l’a évoqué. Evidemment, je suis bien d’accord avec vous que les lois n’arrangent pas les choses pour les personnes comme vous et moi ! Mais même si il y a du vent, etc…, il y aura pas ou moins de fumeurs qui me cracheront la fumée directement dans ma figure, les quais mesurent quand même 200 mètres.
      Après, progressivement, j’aimerais aussi que l’interdiction totale soit appliquée, ça sera peut-être une épreuve de communication pour la SNCF mais je pense que ça deviendra envisageable parce que c’est une question d’habitude pour les fumeurs.
      Là je suis à l’étranger, c’est l’interdiction totale dans les gares mais les gens ont le droit de fumer dans des restaurants, bars, etc… Donc c’est exactement le problème inverse de la France ! Ceci pour dire que nous ne sommes pas les seuls…

      En tout cas c’est un projet intéressant, à suivre 🙂
      Cordialement.

  12. Phil 78 dit :

    Bonjour Bluebird43,

    loin de moi l’idée de critiquer le dispositif que vous avez proposé,
    je voulais porter l’accent sur la lenteur dont la SNCF fait preuve,
    pour attaquer le problème de front, quitte à faire pleurer dans
    les chaumières.
    C’est de toute façon incontournable.

    Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.