MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retards récurrents sur l’axe Dreux…que se passe-t-il ?

11
Publié le 27/05/2016

Ces dernières semaines ont été difficiles pour les voyageurs de l’axe de Dreux qui ont dû supporter d’importants retards liés aux travaux en cours mais aussi à différents dysfonctionnements qui se sont multipliés.
Je vous propose de faire ici un point sur l’origine de ces dysfonctionnements sur lesquels nos équipes travaillent activement, mais qui peuvent cependant être amenés à se reproduire au cours des semaines à venir.

Le secteur de Plaisir Grignon à Dreux est actuellement au cœur d’un important chantier qui va permettre de moderniser très largement son infrastructure. Dans quelques mois, la « suite rapide », un véritable train usine, interviendra pour remplacer chaque élément de voies (ballast, traverse, rails…).

Découvrez la suite rapide en vidéo en cliquant sur ce lien

Présentation1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En tout, ce sont 55 kilomètres qui seront remis à neuf. Mais avant de conduire ces travaux d’ampleur, différents chantiers de préparation doivent être réalisés. Et ce sont précisément ces travaux, actuellement en cours, qui sont à l’origine des récents incidents sur cet axe.

Des travaux préparatoires sur le secteur Plaisir Dreux

Afin de préparer les travaux de la suite rapide, il est nécessaire de réaliser toutes les opérations que ce train ne peut pas pratiquer. Par exemple, les installations électriques, les systèmes de signalisation et de passages à niveaux doivent être traités séparément.

En amont du chantier à venir, différents équipements sont en cours d’acheminement. Ainsi, en ce moment, les équipes déchargent le rail neuf (Long Rail Soudé ou LRS) le long des voies, il viendra remplacer l’ancien pendant les travaux de modernisation avec le train usine. Les 110 kilomètres de rail sont donc déchargés ou en cours de déchargement, vous pouvez d’ailleurs déjà l’observer le long de voie.

Eet2 IMG_0221 IMG_0229

 

 

 

 

 

L’infrastructure actuelle cohabite donc en ce moment avec les éléments de l’infrastructure future. Et c’est cette cohabitation temporaire, mais nécessaire, qui est à l’origine des récentes perturbations.

Le fonctionnement de l’infrastructure

Je ne vous apprends rien, le métal est conducteur, et difficile de vous le cacher, nous en parlons suffisamment chaque saison, il réagit aussi aux températures en se dilatant (chaleur) ou en se rétractant (froid).

déformation de rail
déformation de rail
rail cassé

 

 

 

 

 

 

Mais le système de sécurité repose aussi sur les propriétés de ces équipements. La conductibilité des rails permet ainsi la transmission des signaux pour de nombreux dispositifs de sécurité. Les passages à niveaux, les feux de signalisations, l’alimentation des balises qui relayent le positionnement des trains sur vos écrans bleus… tous ces systèmes fonctionnent grâce à l’alimentation électrique de l’infrastructure.

Mais lorsque la circulation de ce courant électrique à travers le rail cesse inopinément ou s’avère défaillante (vol de câble, joint défaillant, rongeurs…) les systèmes se mettent « en sécurité » et ne permettent donc plus le fonctionnement normal.

La circulation se fait alors à vitesse limitée avec une gestion au train par train bien plus contraignante : la signalisation automatique est remplacée par des ordres écrits de franchissement des signaux, délivrés un par un par les postes d’aiguillages. Les délais pour obtenir ces autorisations de franchissements provoquent irrémédiablement des retards.

Des problèmes d’isolement récurrents

Actuellement, les rails qui sont stockés en attente le long des voies interfèrent avec l’infrastructure en place.

Leur positionnement est calculé de manière très précise et normée pour éviter tout risque de shuntage, c’est-à-dire de « court-circuit » avec les installations en place.

Les rails en attente sont ainsi déposés par les trains déchargeurs à une distance de 10 à 15 cm du bord de la voie ferrée, avec l’insertion de dispositifs isolants. Ainsi, ils sont assez proches de la voie pour être « saisis » par le train usine, et assez éloignés en théorie pour ne pas faire de court-circuit avec les installations en place.

arton9117_main-300x164
Malgré le respect de cette distance règlementaire, des incidents sont à déplorer ces derniers jours. L’humidité de l’air a favorisé des phénomènes de conduction du courant provoquant un shuntage en dépit du respect des normes.

Les équipes de maintenance ont donc réalisé ces derniers jours de nombreuses opérations pour corriger les systèmes en place et renforcer la surveillance dans les zones où du rail a été déchargé. Malgré cette forte mobilisation qui se poursuivra jusqu’à la fin du chantier, il n’est pas exclu que de nouveaux dysfonctionnements puissent apparaître au vu des longueurs des zones considérées.

Les équipes de maintenance mettent tout en œuvre pour limiter au maximum les nuisances de cette étape indispensable de préparation de chantier.

à lire aussi

Comment ça marche ? Le renouvellement des voies ferrées

Comment ça marche ? Un remplacement d’appareil de voies

Comment ça marche ? Le poste relais à commande informatique.

Comment ça marche…la circulation ferroviaire ?

Comment ça marche…une voie ferrée ?

11 commentaires pour “Retards récurrents sur l’axe Dreux…que se passe-t-il ?”

  1. La fouine dit :

    Grosses perturbations ce matin sur toute la banlieue Montparnasse et donc sur Plaisir/Dreux et pas un seul commentaire ! Bref je constate que personne ne lit ce blog; et donc contrairement aux autres blogs, ce blog ne sert à rien !

    • Allez plutôt sur Twitter…outil a chaud, et vous verrez que tout le monde en parle.
      Revenez ce soir sur le blog…outil à froid, et vous verrez que tout le monde en parlera…et qu’il y aura un bilan de l’incident pour détailler son déroulement.
      Sinon n’hésitez pas à quitter cet espace qui ne vous apporte rien.

    • La fouine dit :

      @Emmanuel, je ne dis pas que c’est de leur faute; je regrette juste l’absence de commentaire de blogueur, car souvent les commentaires sont porteurs d’infos ! Ainsi vous-même vous nous informez, par votre commentaire, de la présence de coulées de boues suite aux intempéries.

    • MOP dit :

      Au risque de passer pour « dépassée », je n’utilise pas Twitter et je ne dois pas être la seule. Par contre, j’aurais apprécié d’être mieux informée dès ma gare de départ (Orgerus) par votre employé (très gentil au demeurant).
      7h12 : affiche papier « pas de train avant 8h », je me pose donc la question de repartir en voiture. Mais dans la foulée, l’employé de la SNCF nous dit qu’un train vient de partir de Houdan. « chouette » pensé-je … erreur …
      7h18 : montée dans le train et départ. Une fois le train parti, nous apprenons qu’un (des ?) arbre est tombé sur la voie … vers Fontenay (ce qui voulait dire qu’il fallait prendre le train à Versailles ou Saint-Quentin). De toute façon, impossible de retourner à ma voiture et de trouver une alternative, puisque je ne suis dans le tuyau.
      9h40 : arrivée à Montparnasse.

      Je pointe (10h18 ce matin) et j’ai l’obligation de ne pas arriver après 9h30, donc aujourd’hui je suis un peu dans l’embarras.

      Alors oui, l’arbre et la boue, la SNCF n’y peut rien. Mais la très mauvaise information des voyageurs, qui ne nous dit pas en gare où a lieu très précisément l’incident, pour nous donner les moyens de trouver un contournement, c’est bien du ressort de la SNCF.

      Donc je vous remercie de faire remonter cette demande auprès des personnes compétentes : informez vraiment les gens très précisément avant le départ.

      Et pas de bol, la semaine va continuer sur les grèves …

  2. Emmanuel-DH dit :

    Il y a eu la pagaille totale tout le dimanche avec interruption de trafic une bonne partie de la journée cause pb alimentation électrique, caténaire arrachée vers Villiers NP.

    Ce matin inondation le long des voies et coulée de bout entre Villepreux et Fontenay.

    Là pour le coup ce n’est pas de leur faute…

    Mais bon demain la grève recommence, c’est usant…

    • Laurent-D dit :

      Désolé de jouer mon rabat-joie mais la coupe il y a quelques mois des arbres le long de la voie entre villepreux et fontenay ne serait-elle pas en partie responsable de la coulée de boue (ou au moins en partie) ???!!!

      La première chose que je me suis dit après cet élagage en passant à la gare de Fontenay, c’est « comment ça tient encore ». Et bien c’est simple, c’est de la chance… Quand on coupe les arbres sur un terrain fortement en pente, faut pas s’étonner de voir des coulées de boue ensuite quand il pleut beaucoup…

  3. Gros soucis ce matin en effet. Arrivée au bureau après trois heures de trajet au lieu de deux. Donc évidemment pas le temps pour poster un commentaire tout de suite sur le blog 😉 Merci aux équipes sur le terrain qui oeuvrent dans des conditions difficiles pour nous permettre de nous déplacer, n’en déplaise à ceux qui critiquent le boulot soi-disant facile des cheminots.

  4. NuserPasser au statut dit :

    Des ralentissements tous les jours et pour longtemps, des pannes répétitives hier par exemple, l’autre jour une voiture, maintenant un arbre et demain c’est la grève pour une raison que je ne comprends pas… Moi je pense qu’il faut donner un coup de chaud à votre outil à froid.

    • Cet outil est effectivement destiné à traiter tous les sujets mais pas en temps réel…même si je fais tout pour répondre au plus vite…L’info trafic nécessite des canaux d’alimentation spécifiques.
      Ces dernières semaines sont effectivement marquées par de nombreux incidents: arrachage caténaire, heurt de voiture à un passage a niveau, hier personnes sur les voies et aujourd’hui plusieurs chutes d’arbres, inondations et éboulements de terrain provoquant des obstacles et des affaissements de voies. Je prépare actuellement un billet pour revenir en détail sur cet incident qui n’est malheureusement pas terminé et qui aura des répercussions sur le service de ce soir. Toutes les infos seront en ligne dés que possible…preuve que ce blog n’est pas si froid…

    • Romuald dit :

      Bonjour,
      Pour info à 11h19 à Rambouillet, ligne chartres – paris interrompue et donc, plus de TER directs depuis Rambouillet, donc temps de trajets augmentés en prenant les Omnibus/patachons qui s’arrêtent partout …
      D’autre part, j’ai lu sur Transilien qu’une innondation d’une installation à Rambouillet interrompt la circulation de La verrière à Rambouillet ! pouvez vous nous tenir au courant si çà sera rétabli avant ce soir !
      Merci d’avance

    • Bonjour
      Sur la ligne TER il y a effectivement de lourds dommages qui demanderont plusieurs jours de travaux. Sur la ligne N, le poste d’aiguillage a pu être remis en service à 14h, rétablissant ainsi le trafic entre Rambouillet et La Verrière, mais le secteur impose une limitation de vitesse qui provoque et provoquera jusqu’au derniers trains d’importants retards.

Les commentaires sont fermés.