MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Point Covid-19 n°4 : des ajustements pour répondre aux besoins

Point COVID-19 n°4
0
Publié le 8/04/2020

Dans ce nouveau billet, je vous propose un point sur les adaptations mises en place afin de répondre à la fois au besoin de transport et au respect des gestes barrières.

Si vous n’en avez pas pris connaissance, retrouvez les précédents points Covid-19 :

 

Depuis le début de la période de confinement, Transilien a entièrement revu son offre de transport pour limiter au maximum les déplacements, tout en tâchant de répondre aux besoins de celles et ceux qui n’ont pas d’autres alternatives de transport. De cette façon, nous acheminons les voyageurs qui n’ont pas d’autre choix que de se rendre sur leur lieu de travail comme les personnels soignants, les personnels des commerces essentiels à la vie quotidienne ou encore les forces de l’ordre, etc.

Notre objectif, souvenez-vous, était d’atteindre une offre de transport cohérente avec le nombre de voyageurs dans nos trains et RER du fait du confinement, permettant de garantir l’application des gestes barrières pour vous protéger et protéger les agents.

C’est ce que nous appelons le SCPE, pour Service de Continuité Pendant l’Épidémie. À de très rares exceptions, il reste le même, aussi bien la semaine que les week-ends. Ce service représente environ 24% de l’offre de trains circulant habituellement en Île-de-France. De plus, un dispositif de bus, élaboré en lien avec Île-de-France Mobilités, les hôpitaux et des associations d’usagers, est venu compléter cette offre. Nous nous sommes attachés dans sa construction à tenir compte de la règle de distanciation d’un mètre entre chaque personne.

 

DES PLANS DE TRANSPORT ADAPTÉS AFIN DE RÉPONDRE AUX BESOINS

Les équipes des différentes lignes Transilien ont pris contact avec les services hospitaliers et communaux ainsi que les associations d’usagers présents sur le territoire desservis par nos trains, RER et trams pour affiner certaines dessertes et répondre au mieux à leurs besoins.

 

Pour ne citer que quelques exemples sur la ligne N ainsi que sur celles avec lesquelles elle est en correspondance :

  • Ligne N : l’amplitude horaire des circulations, initialement fixée à 6h-21h, a été élargie entre 5h15 et 22h.
  • Bus Noctilien : des renforts ont été mis en place sur 12 des 16 lignes que nous exploitons avec un début de service dès 22h et une fin de service après 4h du matin. En particulier, la ligne N145 (Paris-Montparnasse <> Rambouillet) vient compléter la desserte de la ligne N en dehors de l’amplitude horaire 5h15 – 22h. Ainsi, sur l’axe Rambouillet, il y a donc 1 à 2 trains/bus par heure, et ce, 24h/24. D’autres bus ont été également mis en place pour compléter la desserte des axes Dreux et Plaisir–Grignon, tout en desservant l’hôpital Percy de Clamart (horaires détaillés en cliquant sur ce lien).
  • RER C : des trains circulent dès 5h40 au départ de Massy–Palaiseau et dès 5h55 au départ de Brétigny pour arriver plus tôt à Paris. Le train de 6h36 au départ de Brétigny, qui était court, est redevenu long pour permettre une distance plus grande entre les voyageurs.
  • Ligne L : l’offre entre Paris–Saint-Lazare et Saint-Cloud a été renforcée entre 6h et 8h puis entre 18 et 19h pour améliorer la desserte de la gare de Suresnes–Mont Valérien, proche de l’hôpital Foch.
  • Ligne J : un aller-retour entre Paris–Saint-Lazare et Gisors a été ajouté afin de mieux desservir l’hôpital d’Argenteuil.

 

Nous sommes également très attentifs aux remontées et besoins que vous exprimez sur les réseaux sociaux. Les remarques qui sont faites sont systématiquement transmises aux équipes en charge de l’exploitation ferroviaire, et, si possible, directement prises en compte pour adapter les horaires de trains.

Il faut bien garder à l’esprit que, malgré la forte mobilisation des équipes, les adaptations demandées ne peuvent pas toujours être mises en œuvre. En effet, comme évoqué dans un billet précédent, l’application stricte des gestes barrières a conduit les équipes à revoir leur organisation. La majeure partie des équipes sont passées en 2×8, notamment pour tenir compte des personnels indisponibles parce qu’ils gardent leurs enfants, sont malades, etc. et pour supprimer les risques de contamination des équipes lors des relèves de service. Tout comme vous, nous nous adaptons au mieux à la situation actuelle, en gardant toujours à l’esprit notre mission de service public.

 

COMMENT NOUS GÉRONS LA MESURE DE DISTANCIATION

Revenons sur le respect des gestes barrières. C’est une priorité pour nos équipes. De ce fait, nous sommes particulièrement vigilants concernant la fréquentation des trains et des gares.

COVID-19 distance

Ainsi, pour connaitre la fréquentation des trains, des comptages quotidiens sont réalisés. Dans les rames les plus récentes, les comptages sont automatiques. Nous nous appuyons également, dans les trains et dans les gares, sur les caméras pour repérer une éventuelle affluence importante. L’objectif : que les trains ne dépassent pas 25% de leur capacité de transport.

Si l’affluence sur la ligne N est maîtrisée, deux phénomènes principaux ont pu être constatés sur d’autres lignes :

  • Les premiers trains du matin sont particulièrement empruntés : cela a conduit les équipes des lignes concernées à modifier, lorsque cela était possible, les horaires des tous premiers trains ou à transformer un train habituellement court en un train long.
  • Certains voyageurs ne changent pas leurs habitudes et continuent de se positionner dans les mêmes voitures des trains, de façon à faciliter leur sortie et leurs correspondances. Sur les quais et dans les trains, cela se traduit alors parfois par un nombre trop important de voyageurs au même endroit, alors que d’autres endroits sont vides.

Sur ce dernier point, pour homogénéiser la répartition dans l’ensemble du train et sur les quais, les annonces à bord et sur les quais ont été renforcées. Malgré cela, le phénomène de rassemblement des voyageurs pour accéder aux voitures les plus « pratiques » perdure.

Depuis jeudi dernier, nous diffusons dans les gares qui le nécessitent des annonces d’un nouveau genre. Elles font appel à la prise de conscience du risque pris à rester trop près des autres voyageurs. Elles rappellent l’importance de respecter les distances entre les personnes, avec une traduction simple de la consigne de distanciation : 1 mètre = 2 pas. Vous avez peut-être déjà entendu ces annonces, ou vous les entendrez prochainement si vous vous déplacez. Si vous ne sortez pas de chez vous mais que vous connaissez des personnes devant emprunter les transports en commun, n’hésitez pas à leur passer le message : 1 mètre = 2 pas. Un système d’aide au positionnement des voyageurs (avec marquage au sol) sur les quais, en cours d’expérimentation, complète ce dispositif dans certaines gares.

 

Les équipes, bien que fortement réorganisées, restent bien sûr mobilisées et font leur maximum dans ce contexte particulier. Nous restons bien entendu à votre disposition, que ce soit sur le fil Twitter de vos lignes ou dans les commentaires.

Bon courage à toutes et à tous et prenez bien soin de vous !

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire