MeslignesNetU.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

⚠️ Grève nationale interprofessionnelle : toutes les informations sur les circulations de vos trains

Moyens d'information grève
25
Publié le 3/12/2019

Une grève nationale interprofessionnelle débute le 4 décembre en fin de soirée, retrouvez ici les informations sur les circulations de vos trains.
[Dernière mise à jour : vendredi 13/12]

En raison d’une grève nationale interprofessionnelle à partir du 4 décembre au soir, la circulation des trains sera très perturbée en Île-de-France. Sauf incident inopiné, les bus Noctilien SNCF, eux, circulent normalement.

 

CLIQUEZ SUR LA RUBRIQUE QUI VOUS INTÉRESSE :

 

LES TRAINS EN CIRCULATION SUR VOS LIGNES N ET U

S’agissant d’une grève reconductible, le plan de transport pour chaque jour vous sera fourni au plus tard la veille à 17h.
Je vous invite à consulter cet article régulièrement.

 

> DIMANCHE 15 DÉCEMBRE

SUR LA LIGNE N :

📄 CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LES HORAIRES DE VOS TRAINS.

  • Axe Paris-Montparnasse <> Rambouillet : 13 trains entre 08:22 et 21:56
  • Axe Paris-Montparnasse <> Plaisir-Grignon : 5 trains entre 07:50 et 21:05
  • Axe Paris-Montparnasse <> Dreux : 5 trains entre 08:58 et 21:10
  • Toutes les gares entre Paris-Montparnasse et Saint-Cyr : 18 trains entre 08:20 et 21:56
  • Axe Paris-Montparnasse <> Mantes-la-Jolie : aucun train

SUR LA LIGNE U :

  • ⚠️ Aucun train

 

> SAMEDI 14 DÉCEMBRE

SUR LA LIGNE N :

📄 CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LES HORAIRES DE VOS TRAINS.

  • Axe Paris-Montparnasse <> Rambouillet : 14 trains entre 08:22 et 21:56
  • Axe Paris-Montparnasse <> Plaisir-Grignon : 7 trains entre 08:20 et 21:05
  • Axe Paris-Montparnasse <> Dreux : 6 trains entre 08:58 et 21:10
  • Toutes les gares entre Paris-Montparnasse et Saint-Cyr : 21 trains entre 08:20 et 21:56
  • Axe Paris-Montparnasse <> Mantes-la-Jolie : aucun train

SUR LA LIGNE U :

  • ⚠️ Aucun train

 

Si vous empruntez habituellement d’autres lignes Transilien en interconnexion avec les lignes N et U, n’oubliez pas de consulter leurs blogs respectifs afin d’en connaître les horaires :

> RER ARER CLigne JLigne L / TER Paris–Chartres–Nogent-le-Rotrou–Le Mans

 

> ANCIENS HORAIRES

Si besoin, notamment à titre justificatif, retrouvez ci-dessous les affiches horaires des journées précédentes concernées par la grève.

 

OÙ TROUVER LES INFORMATIONS CONCERNANT LES CIRCULATIONS DE VOS TRAINS ?

Il existe plusieurs canaux à votre disposition :

> L’APPLICATION SNCF

L’appli SNCF est disponible gratuitement sur l’AppStore et Google Play.

Retrouvez les informations dans les rubriques Info Trafic, Trajets ou Gares.

 

Attention, les itinéraires proposés ne tiennent pas compte des perturbations des bus, métros et trams en Île-de-France.

 

> LE SITE TRANSILIEN.COM

Les informations sont mises à votre disposition :

  • Dans la rubrique Info Trafic
  • Dans la recherche d’itinéraires ou dans la rubrique Prochains départs
    (ne figureront que les trains qui circulent).

 

> SUR TWITTER @LIGNESNETU_SNCF

Pour toute question relative au trafic, le compte Twitter des lignes N et U (@lignesNetU_SNCF) se tient à votre disposition.

 

 

> ICI-MÊME, SUR LE BLOG DE VOS LIGNES N ET U

Pour chaque jour concerné, le plan de transport vous sera fourni dans cet article, au plus tard la veille à 17h.

Attention, le blog ne fait pas d’info trafic en direct : pour ce faire, je vous invite à solliciter le compte Twitter.

 

QUELLES SONT LES SOLUTIONS DE TRANSPORT ALTERNATIVES PENDANT LA GRÈVE ? 

Pendant toute la durée de la grève, Île-de-France Mobilités vous offre le covoiturage. Retrouvez toutes les modalités pour bénéficier de cette offre sur le site vianavigo.com. Nous offrons également plus de trente solutions alternatives de mobilités (courte et longue distance) et de services complémentaires : co-voiturage, bus, VTC et taxis, trottinettes, vélos et scooters libre-service, location de voiture, parking, consignes bagage et espaces de co-working. Toutes les offres et codes promotionnels sont sur l’Assistant SNCF (mobilités courte-distance et services complémentaires). Cliquez ici pour les découvrir.

25 commentaires pour “⚠️ Grève nationale interprofessionnelle : toutes les informations sur les circulations de vos trains”

  1. PFalkPasser en mode normal dit :

    Merci Adam pour ce point complet.
    J’ai de la chance de pouvoir télétravailler, c’est ce que je ferai jeudi et vendredi … Espérons qu’il y aura un peu de trafic lundi 09 sur la U 🙂

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour PFalk,

      Je vous en prie; n’hésitez pas à revenir vers moi pour toute question.
      Je n’ai malheureusement aucune information concernant le lundi 9 pour le moment, mais je reviendrai vers vous dès que le plan de transport m’est confirmé.

      Bonne soirée à vous.

  2. jajaPasser au statut dit :

    Merci pour l’info. En ce moment je me demande comment les personnes qui sont sur la ligne de Plaisir Grignon vont se débrouiller, pour aller sur leur lieu de travail ? Il ne faut pas oublier que tout le monde n’a pas la possibilité de faire du télétravail…Je ne conteste pas le droit à la grève mais par contre je trouve dommage que ce soit toujours les usagers qui soient pris en otage…Qu’en est-il du service minimum sur la ligne N Plaisir-Grignon/Mantes la Jolie???

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour jaja,

      Je vous en prie; je reste disponible pour toute question liée aux circulations durant cette période. Concernant les axes qui ne seront pas desservis ce jeudi 5 décembre, je suis conscient que cette situation va être très pénalisante et difficile pour nombre d’entre vous et j’aurais vraiment souhaité pouvoir vous annoncer ne serait-ce que quelques trains en circulation…

      Concernant votre question sur le service minimum, le sujet est un peu plus complexe que ce que le terme sous-entend.
      Très synthétiquement : la loi de 2007 sur « le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs » vise à permettre l’organisation d’un plan de transport réadapté en cas de grève ou de perturbation prévisible.

      Dans ce cadre, cette loi prévoit deux mesures spécifiques :
      – l’obligation pour les agents de déclarer leur intention de faire grève 48 heures à l’avance;
      – la possibilité, notamment pour une organisation syndicale, d’organiser un vote indicatif à bulletin secret sur sa poursuite.

      La loi demande que l’entreprise établisse un plan de transport adapté 24 heures en amont du début de la grève et en informe les voyageurs. Ce plan de transport est donc établi en fonction du nombre d’agents qui se sont déclarés grévistes 48 heures en amont.

      Dans les faits, le « service minimum » tel que défini par la loi ne garantit donc pas une obligation de transport et n’interdit pas au personnel de se déclarer gréviste. En effet, la réquisition de personnel n’est pas prévue dans cette loi. Si l’appel à cesser le travail est très suivi, la circulation de trains ne peut pas être garantie.
      L’obligation réside donc dans le fait de réaliser le service de transport annoncé la veille.

    • Rodolphe78Passer au statut dit :

      Adam,

      Vous oubliez une chose, c’est le contrat que la SNCF a contracté avec IDFM pour la période 2016-2019.
      Ce contrat stipule, page 46 article 13-1, qu’un service minimum de 50%, du trafic de référence, doit être assuré en période de grève.
      50% minimum pour les RER A et B et de 60% jusqu’à 33% minimum pour toutes les autres lignes !
      Le contrat IDFM/SNCF pour la période 2016-2019 : https://www.iledefrance-mobilites.fr/wp-content/uploads/2017/04/n466csncf.pdf
      Là, pour la N, sur les tronçons Mantes et Dreux, c’est service nul. La SNCF ne respecte donc pas donc son contrat avec IDFM.
      Comment se fait-il que pour pour Rambouillet, la ligne est complète ce jour, alors qu’hier elle s’arrêtait à Saint-Quentin-en-Yvelines. Pourquoi ne pas avoir garder les mêmes horaires que le 5 décembre, même si la ligne est complètement ouverte ce jour. Au lieu de cela, c’est ajout de trains le matin jusque environ 10 à Montparnasse et suppression de 3 trains le soir, par rapport à la veille à Saint-Quentin-en-Yvelines !
      Premier train, ce soir, à 18h27 en gare de SQY !
      C’est une pure prise en otage des usagers.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonjour à tous, Bonjour Rodolphe 78

      le contrat entre les transporteurs et le STIF est un contrat de service garanti, en aucun cas de service minimum.

      « Chapitre III – ENGAGEMENT DE SERVICE ET D’INFORMATION EN CAS DE GRÈVES

      article 13 -Engagement de service et d’information en cas de grèves

      article 13-1
      Engagement de niveau de service
      Dans la continuité du dispositif existant et conformément aux article L1222-1 à L1222-12 du Code des Transports, en cas de perturbations significatives résultant d’un préavis de grève pour un jour donné, lorsque le service prévisible est inférieur ou égal à 75% du service contractuel de référence sur une ou plusieurs lignes,
      le STIF demande à SNCF Mobilités d’assurer 50% de l’offre de référence aux heures de pointe pour l’ensemble des lignes. Pour les RER A et B co-exploités avec la RATP, SNCF Mobilités s’engage à assurer 50% de l’offre de référence aux heures de pointe. SNCF Mobilités conjointement avec la RATP pour les RER A et B s’engage à mettre en place un plan de transport adapté sur les lignes co-exploitées. Parmi ces plans de transport, un plan de transport au moins égal à 60% est monté sans rupture d’interconnexion.
      Pour les autres lignes, SNCF Mobilités, selon le niveau de conflictualité, s’engage à mettre en place un plan de transport adapté dont les niveaux de service sont soit 60%, soit 50%, soit 33% de l’offre de référence pour chacune des gares des lignes. Le plan de transport adapté détermine pour chaque branche les fréquences et horaires des trains.
      Dans ce cas, la mesure des indicateurs de ponctualité des voyageurs et de régularité est neutralisée.  »

      Il ne faut pas modifier les termes utilisés, car vous ne trouverez nulle part la mention « la SNCF est tenue de mettre en place un service minimum », ou une mention équivalente comportant l’expression « service minimum » ni dans la loi de 2007, ni dans le contrat avec IDFM, car la notion de service minimum implique impérativement (imlpérativement, c’est important) celle de réquisition des personnels.

      il ne faut surtout pas penser qu’il s’agit de « jouer sur les mots »: c’est d’ailleurs une caractéristique essentielle de certains orateurs qui comptent sur cette fausse appellation pour faire croire à la clientèle qu’en fait, telle ou telle loi n’est pas respectée.

      nombre de journalistes, d’articles et de personnalités rappellent d’ailleurs la réalité des faits.

      ============================================

      de plus, vous aurez certainement remarqué que la « continuité de service » (pas le service minimum, la »continuité de service », l’expression de doit pas être modifiée), est due selon les dispositions prévues à l’article 11:

      « article 11
      Continuité du service
      article 11-1
      Principes généraux

      SNCF Mobilités, en liaison avec la RATP pour les RER A et B, assure la continuité du service contractualisé, sauf cas de force majeure, en particulier :

      -sur le plan technique, la continuité du service est assurée par la mobilisation des moyens nécessaires au maintien en état de fonctionnement des installations fixes et des véhicules.

      Ces moyens font partie des charges de production et sont soumis le cas échéant aux expertises nécessaires, tant à l’initiative du STIF qu’à celle de SNCF Mobilités. Sur le périmètre SNCF Réseau, la continuité du service est assurée sur le plan technique par SNCF Réseau conformément à l’article L 2122-9 du code des transports. -sur le plan social, SNCF Mobilités s’engage à mettre en œuvre et à favoriser les mécanismes existants dans l’entreprise pour la prévention des conflits, en privilégiant par là même la qualité du dialogue social et la poursuite de la politique contractuelle

      En cas de défaillance dans la continuité du service, quelle qu’en soit la cause ou le périmètre (SNCF Mobilités ou SNCF Réseau), SNCF Mobilités s’engage, en liaison avec la RATP, à diffuser si possible en temps réel et le plus complètement possible les informations nécessaires aux voyageurs, et à les conseiller sur les itinéraires de substitution possibles y compris ceux empruntant d’autres réseaux que ceux exploités par SNCF Mobilité »

      vous avez remarqué ?
      la « continuité  » de service est assurée sans aucune précision de durée à partir de la connaissance de l’incident; aucune indication genre « dans un délai de 3h » par exemple, ni même « dans un délai raisonnable », notion bien évidemment subjective .
      le texte n’entre donc pas en contradiction avec la loi de 2007, qui nous indique:

      « Après consultation des usagers lorsqu’existe une structure les représentant, l’autorité organisatrice de transport définit les dessertes prioritaires en cas de perturbation prévisible du trafic.
      Sont réputées prévisibles les perturbations qui résultent :
      – de grèves ;
      – de plans de travaux ;
      – d’incidents techniques, dès lors qu’un délai de trente-six heures s’est écoulé depuis leur survenance ;
      – d’aléas climatiques, dès lors qu’un délai de trente-six heures s’est écoulé depuis le déclenchement d’une alerte météorologique ;
      – de tout événement dont l’existence a été portée à la connaissance de l’entreprise de transport par le représentant de l’Etat, l’autorité organisatrice de transport ou le gestionnaire de l’infrastructure depuis trente-six heures. »

      36 heures.
      ce point est important, il fait partie d’un ensemble de choses qu’on peut entendre ici et là, de la part de clients de bonne foi sans aucun doute, pensant à juste titre que lorsque survient – pour prendre un exemple classique – un incident technique, le transporteur est censé assurer le transport des voyageurs « dans un délai raisonnable »

      ben non en fait, même si de par ma modeste expérience, je constate que tous les moyens sont mis en œuvre pour assurer le meilleur compromis entre appliquer une réduction de capacité, une modification de dessertes, toutes les adaptations possibles en fonction de la situation, d’une part, et procéder aux travaux nécessaires, d’autre part.

      sans prendre en considération ce délai légal de 36 heures bien sûr…

      ( https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000428994&categorieLien=id )

      la suite du texte rappelle ensuite différentes dispositions qui reviennent à poser l’estimation de leur respect ou non par le transporteur pour évoquer la possibilité ou non de procéder à la réquisition de personnels: là encore, une question largement commentée sur les ondes et les écrans.

      on peut enfin aussi rendre à César ce qui est à César, à savoir le député sortant et ancien maire de Courbevoie, Jacques KOSSOWSKI, rapporteur de la loi de 2007, en reprenant les termes de sa communication (dont j’ai conservé copie) lorsqu’en 2017 il mettait en avant à sa succession Jean SPIRI, actuel Adjoint au Maire en charge de l’Education, de la jeunesse et des relations avec l’enseignement supérieur.

      « S’il ne fallait retenir que deux temps forts de mon travail parlementaire, ce serait le service garanti dans les transports et le bilan d’étape professionnel pour les plus de 45 ans.
      En tant que rapporteur de la loi sur le service garanti dans les transports, je suis fier d’avoir pu montrer qu’il était possible d’améliorer la situation des usagers les jours de grève sans remettre en cause un droit fondamental »

      service garanti bien sur, et surtout pas « service minimum »
      « garanti » , comme la garantie dans le cas d’un contrat avec un fournisseur (ici prestataire pour IDFM): le contrat n’est pas tenu, il y a pénalités.

      viendront ensuite l’obligation de se déclarer gréviste au moins 48 heures à l’avance, les modalités de déclaration de reprise du travail, de réaffectation de personnels et la complexe question de l’adaptation du plan de transport en fonction des personnels disponibles.

      ce qui entraîne donc une réorganisation complexe consistant à tenir – souvent sur le fil, comme sur L Sud – un service aussi optimisé que possible.
      sur L Sud, il aura permis d’assurer ces jours-ci un service correspondant à environ 35% des trains, mais comme vous l’aurez noté, au prix de la fermeture de la U (qui nous est commune), mais aussi et surtout de la fermeture de L Nord (0 trains), la A et la J pouvant – très partiellement – la pallier y compris par un pré-acheminement anticipé routier pour les voyageurs le pouvant.

      il faut savoir que la question de la réquisition des personnels, constituante obligatoire en cas de service minimum, n’est pas nouvelle par contre: j’en entendais déjà parler en 1982, en formation ressources humaines, posant déjà le problème des conditions de sa mise en place, des caractéristiques des missions entrant dans son cadre et des modalités d’application en termes d’adaptations réglementaires.

      pas simple du tout.

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Rodolphe78, bonjour Paulo Aquino,

      En complément de la réponse de Paulo Aquino, les taux évoqués dans le contrat SNCF – Île-de-France Mobilités sont des taux par ligne, et non par branche.

      La différence de desserte et d’horaires entre hier et aujourd’hui s’explique par le fait que le nombre d’agents disponibles hier ainsi que leur répartition sur les différents secteurs de la ligne ne permettait pas aux trains de couvrir la totalité de l’axe Paris-Montparnasse – Rambouillet, contrairement à aujourd’hui.

  3. jeromettePasser au statut dit :

    Comment peut-on m’expliquer qu’en temps de grève des trains passant par Bécon les Bruyères ne s arrêtent pas ?? Simplement délirant. Il va passer en moyenne en heure de pointe un train tous les quarts d’heure et aucun ne va s’arrêter !! Merci la sncf

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour jeromette,

      Bécon-les-Bruyères n’appartenant ni à la ligne N, ni à la ligne U, je ne peux pas vous renseigner sur ce point, j’en suis navré. Je vous invite à poser cette question sur le blog de la ligne L, où mon homologue Anne pourra vous apporter des éléments de réponse sur la façon dont le plan de transport a été construit et sur les raisons pour lesquelles les trains de la ligne L seront directs entre La Défense et Paris-Saint Lazare.

  4. RazmoketsPasser au statut dit :

    Y’a pas à dire c’est vraiment service minimum: 0 trains.

    Comment ne pas être en colère quand on est usager?

    Et bien j’ai décidé de faire grève moi aussi, mais du billet!!!

    Razmokets

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Razmokets,

      Je suis sincèrement navré des conséquences de cette grève sur votre quotidien et j’aimerais vraiment pouvoir vous aider davantage. Malheureusement, la seule chose que je peux vous conseiller pour votre trajet Trappes > Le Val d’Or ce jeudi 5/12 est de faire :
      – Trappes > Saint-Quentin-en-Yvelines en bus ou par un moyen de transport autre que le train
      – Saint-Quentin-en-Yvelines > Viroflay-Rive Gauche avec la ligne N
      – Viroflay-Rive Gauche > Viroflay-Rive Droite par le T6 (ou environ 10 minutes à pied si la ligne est trop perturbée)
      – Et enfin, Viroflay-Rive Droite > Le Val d’Or par la ligne L (2 trains par heure sur la branche Versailles-Rive Droite).

    • CorinnePasser au statut dit :

      Bein quand on ne peux pas faire de télétravail, pas d’autre choix que soit poser une journée de congé ou prendre sa voiture. Pour moi ça sera voiture sur l’A13 youpi.
      Vive le service minimum, même si c’est sur certaine ligne un train par heure. Il faut changer la loi
      J’espère qu’on ne se dirige pas vers 1995 je vous en supplie je ne veux pas revivre ça trois semaines de bus de substitution dans le froid la neige quel souvenir affreux.
      Il faut également penser que certaines personnes sont dépendantes et ont des auxiliaires de vie qui ne pourront pas assurer l’intervention.. c’est le cas pour mon père heureusement j’ai un plan de secours mais juste pour deux jours… mais certains n’ont rien.

      Sur ceux bonne soirée

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Corinne,

      Je regrette cette situation difficile pour vous et j’espère sincèrement que vous parviendrez à trouver des solutions alternatives si la grève est amenée à durer au-delà des deux jours que vous évoquez. Je ne suis pas en mesure de vous dire si la loi de 2007 dont je parlais précédemment va évoluer mais à la différence de 1995, SNCF peut désormais mieux vous informer en amont sur le plan de transport du lendemain, ce qui laisse une petite marge (certes, je suis conscient qu’il ne s’agit pas d’une marge très confortable) pour anticiper vos déplacements ou trouver une alternative si besoin.

      Bonne journée à vous aussi, n’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez la moindre question sur le plan de transport durant cette période.

  5. RazmoketsPasser au statut dit :

    Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la galère que ce sera… sans doute que vous habitez Paris et qu’avec le métro parisien, même en cas de perturbations vous pouvez allez sur votre lieu de travail en mettant moins de 2h.
    Ce que je trouve déplorable pour ne pas utiliser un autre mot, c’est que la ligne U fait encore partie des lignes à nouveau sacrifiées et pour lesquelles il n’y a aucune autre solution de transport pour les gens habitant au-delà de St Quentin en Yvelines…

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Razmokets,

      Malgré mon fort attachement à notre capitale, je n’ai malheureusement pas la chance d’y habiter… et j’en suis même plutôt loin puisqu’il me faut 1h25 de trajet porte à porte et dans chaque sens pour faire mon trajet domicile <> bureau. Ma gare ne verra passer aucun train aujourd’hui, je me rends donc bien compte de la situation. De nouveau, je suis sincèrement navré de cette situation difficile pour vous.

      Concernant la ligne U, je comprends que sa fermeture soit très pénalisante. Mais malheureusement, le nombre d’agents présents aujourd’hui dans les différents corps de métiers nécessaires à son fonctionnement (conduite, aiguillage…) fait qu’il n’était pas possible d’y faire circuler des trains.

    • Paulo AquinoPasser en mode normal dit :

      Bonsoir à tous

      la problématique de la U réside dans le fait qu’elle est et reste la seule vraie ligne tangentielle en Ile-de-France, circulant sur deux réseaux distincts et partageant les voies de circulation avec N,C (voire TER Centre) côté Rive Gauche et L Sud côté Rive Droite.

      rien de bien extraordinaire dans le principe, cette réalité ressortait dès 1995, dans le dossier d’information additionnel que j’avais alors rédigé, où il était précisé qu’un certain nombre de scenarii avait été mis en place (y compris avec une particularité unique, un Agent-Circulation pouvant être décisionnaire à la place du COGC) pour coordonner au mieux la gestion des circulations avec la nécessaire vision globale sur les deux régionas, c’est-à-dire en prenant en compte les conséquences synthétisées sur C/L/N/U/TER Centre, en fonction de la situation.

      passons les différents cas pour regarder le 4ème: « scénario applicable en cas de retards importants ainsi qu’en cas de grève »

      pas de solution malheureusement: dans les deux cas, la décision était l’interruption de service sur la U.

      en cas de retards modérés, nombre d’adaptations avaient été mises an place, chacune ayant apporté son lot d’efficacité mais aussi montré ses limites:
      – limitations en ligne
      – directisation, aussi bien sur le secteur PSL que sur le secteur PRG
      – double double dépassement avec glissement de sillon…

      mais sur un incident bloquant ou affectant fortement la circulation, ça ne tient plus (c’est ici, entre autres, qu’on peut se rappeler au bon souvenir du STIF et d’IDFM en ce qui concerne la redirection de la E, la non-remise en service du PRCI de Sèvres, l’absence de 3ème voie à quai à Versailles-RD, l’absence de liaison directe voie 2/voie centrale Bécon, prévue au schéma de secteur 2016 mais qu’on attend toujours, autant de restrictions avec lesquelles il faut bien composer…)

      mais en cas de grève, aux adaptations pouvant être mises en place s’ajoute une complexité très méconnue et essentielle qu’Adam évoque à juste titre dans son commentaire: en fonction notamment des Postes restants ouverts au service de la circulation, les dessertes pouvant être assurées peuvent changer du tout au tout et évoluer aussi bien en positif qu’en négatif.

      Le but reste de pouvoir assurer un service, même très restreint, aussi bien sur N, C que L: sans entrer dans les détails par exemple hier, pour que la U roule, il aurait fallu soit fermer la branche St-Cloud/St-Nom, soit fermer L Sud Versailles.

      (compte tenu des postes ouverts au service de la circulation, L Sud était en marge 0)
      et encore, dans les deux cas, les DEFI/VERI auraient été au mieux terminus origine St-Cloud (côté PSL, à voir les conséquences côté PRG)

  6. Non seulement il y a très peu de trains sur la N en service minimum mais en plus vous trouvez le moyen d’annuler des trains programmés .Exemple , hier lundi 9 décembre le 19 h de Montparnasse ainsi que le 20h de Rambouillet .
    On m’a signalé pour le 19h que la rame avait du être retenue au dépôt car pas prête ! Ceci me parait invraisemblable et hautement ridicule car dans le même temps des dizaines de rames étaient par ailleurs disponibles du fait de la gréve …. il est quand même ballot que ce soit justement celle qui était prévue pour rouler qui doive être immobilisée!
    Décidément la SNCF s’enfonce méthodiquement …

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour pierrepauljacques78,

      En parallèle, un incident de signalisation s’est produit en sortie de l’atelier de maintenance des trains de la ligne, ce qui a effectivement rendu impossible tout acheminement d’une rame « de secours » vers Paris-Montparnasse. Les équipes ont essayé de trouver une solution alternative mais malheureusement sans succès.

  7. bobyPasser au statut dit :

    Bonsoir,

    Petite question: profitez vous de ces greves pour avancer dans le calendriers des travaux de voieries ?

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour boby,

      Les travaux de maintenance des voies (ceux planifiés en amont et non ceux devant être réalisés de façon inopinée suite à un incident, par exemple) sont planifiés plusieurs années à l’avance, car il faut pouvoir réunir en même temps différents acteurs selon leurs disponibilités (équipes de maintenance des voies, de maintenance des caténaires, trains de travaux, machines de chantier, entreprises, etc.) et cette synchronisation n’est pas toujours simple en raison des nombreux travaux sur le réseau Île-de-France.

      Ainsi, le délai entre l’annonce d’une grève et son début effectif ne permet pas aux équipes de planifier de travaux entre deux périodes de circulation des trains. De plus, lors de travaux, il faut acheminer des trains de travaux. Or, si des aiguilleurs sont grévistes, les postes d’aiguillages ne peuvent pas tous être tenus, et par conséquence, cela ne permet pas toujours aux trains de travaux de se rendre sur les lieux d’un chantier.

  8. JackPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Mais pourquoi notre train (arrivée prévue 8h17) nous abandonne à Vaugirard. ? Ça m’étonnerait fort que la gare Montparnasse soit saturée….

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Jack,

      Je suis en train de me renseigner sur la question, je reviens vers vous dès que j’ai une réponse de mes interlocuteurs.

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Jack,

      Je suis vraiment désolé, mais même en m’étant renseigné auprès de plusieurs interlocuteurs, je n’ai pas réussi à trouver la raison pour laquelle votre train est arrivé à Vaugirard. J’ai tout de même remonté votre message en interne car en effet, ce n’est pas une solution pratique, notamment pour les personnes qui doivent ensuite rejoindre un métro ou un bus.

      Bonne soirée.

  9. Bluebird43Passer en mode normal dit :

    Bonjour Adam,

    Merci pour le travail que vous faites.
    Dans le sens pair, les trains de la ligne U circulent en revanche avec un espacement de 2 min entre VYL et VC… Mais pourquoi…? Parce que le matin, dans le sens pair, c’est du coup le chaos sur la voie 2bis dans les gares, parce que les gens qui veulent prendre le train pour PMP et pour LDU se retrouvent au même moment sur les quais !! Ca devient dangereux, ce n’est pas du tout malin…
    Ne pourriez-vous pas retarder de 15 minutes le train de la ligne U dans le sens pair ? (Départ min 35 au lieu de min 20 à VYL, arrivée min 16+ à LDU au lieu de min 01+).

    Merci d’avance de faire remonter ce message très vite…

    • AdamPasser au statut dit :

      Bonjour Bluebird43,

      Merci à vous et navré de la situation; j’ai bien transmis l’information aux équipes en charge de faire circuler les trains, d’autant plus que l’affluence est un sujet étroitement surveillé par celles-ci.
      N’hésitez pas à me faire régulièrement part de vos retours sur tous les aspects de vos trajets durant la grève, cela permet aux équipes d’effectuer les ajustements nécessaires si cela est possible et dans les meilleurs délais.

      Bonne soirée.

Laisser un commentaire